Logo
Accueil > Reviews > Joyeuse retraite !

Joyeuse retraite !

  • Joyeuse retraite !
    L’heure de la retraite est enfin arrivée pour Philippe et Marilou ! Ils s’apprêtent à réaliser leur rêve : partir vivre sous le soleil du Portugal. Au revoir le travail, au revoir la famille, au revoir les emmerdes ! Ils pensaient enfin être tranquilles… mais leur famille a d’autres projets pour eux !

Critique de Mulder

  • Le distributeur SND ne cesse de nous décevoir certes par sa volonté de ne pas présenter ses films à la presse online mais aussi pour se complaire dans la facilité et proposer des produits de consommation rapide calqués sur leurs programmes (M6) aseptisés au possible pour ne pas froisser la ménagère de cinquante ans et plus. Une fois de plus, leur nouveau film avait tout pour plaire s’il avait été un tant soit peu élaboré avec soin et surtout était allé jusqu’au bout de certaines de ses idées.

    Ce film porte son attention sur la retraite, cette partie de la vie dans laquelle on devrait se reposer, voyager, penser à soi et dans laquelle beaucoup de personnes se retrouvent à devoir subir leurs (petits) enfants et leurs volontés de ne penser pour la plupart qu’à eux. Que cela soit la garde des petits enfants (turbulents ou non) ou être toujours là pour continuer à gérer leur progéniture pourtant adulte, ce film avait suffisamment d’idées pour ébranler certaines habitudes et pointer notre regard sur les mauvais réflexes de certains de profiter de leurs parents retraités pour pouvoir sortir plus souvent sans avoir à gérer leurs enfants ou dépendre d’eux financièrement tout en voulant mener la vie douce. Ces parasites (nombreux), ce film les montre avec une certaine intelligence et avec des dialogues croustillants et visant justes pour la plupart.

    On découvre ainsi les personnages de Philippe (Thierry Lhermitte) et Marilou (Michele Laroque) qui après avoir travaillé de longues années vont enfin pour voir réaliser leur rêve de partir s’installer au Portugal et penser enfin à eux, loin de leurs enfants et de leurs problèmes personnels. Malheureusement les choses ne vont pas se passer comme prévues, entre leur maison qu’ils n’arrivent pas à vendre, le mariage de leur fille Cécile (Nicole Ferroni) qui bat de l’aile, la mère de Philippe dont le médecin a annonce qu’il ne lui restait que quelques jours à vivre et d’autres tracas de la vie quotidienne.

    Malgré quelques excellents dialogues qui font souvent rire, il faut reconnaitre que le rythme du film pose un gros souci et on a ainsi souvent l’impression de se retrouver à regarder un téléfilm comme M6 en propose beaucoup s’appuyant certes sur un casting luxueux mais manquant cette petite étincelle de génie faisant qu’un film s’impose comme réussi à créer une véritable communauté de spectateurs. On peut aisément comprendre que les spectateurs âgés risquent de beaucoup rire et de regarder avec attention ce film mais le reste des spectateurs risque de s’y ennuyer car aucune scène ne surprend réellement. Le film se contente ainsi de nous montrer des scènes déjà vues certes en s’appuyant sur un casting de qualité dans lequel on retrouve trois comédiens de la série diffusée sur M6 (Scènes de ménages) dans des petits rôles secondaires.

    Reste que le film aurait pu aisément être réussi si la mise en scène s’était évertuée à être un tant soit peu originale et ne pas se contenter d’une telle platitude digne de nombreux téléfilms. Certes il s’agit du premier film d’un réalisateur qui a fait ses armes sur de nombreux courts-métrages mais on pourrait s’attendre en allant au cinéma de voir un film calibré pour être vu sur grand écran et non pas sur son canapé sur sa télévision. On comprend pourtant la volonté du réalisateur d’aborder les relations au sein d’une famille sur trois générations (grands-parents, parents et enfants). Si la volonté du réalisateur était de proposer un film sophistiqué et assez chic, il faut reconnaitre que c’est ici un échec cuisant. N’est pas Blake Edwards qui veut. La seule véritable révélation du film est la comédienne Constance Labbé qui malgré un rôle guère flatteur réussit à déborder d’énergie en permanence et à donner au film une certaine fraicheur.

    Joyeuse retraite ! ne s’impose ainsi pas comme la comédie de l’année mais se laisse regarder et s’oublier aussi vite. Dommage donc que le film n’a pas bénéficié d’une réelle originalité et d’une volonté de proposer quelque chose de plus audacieux autant sur la forme que sur le fond.

    Joyeuse retraite
    Un film de Fabrice Bracq
    Sur un scénario de Guillaume Clicquot de Mentque, d'après son roman Poivre et Sel
    Avec Thierry Lhermitte, Michèle Laroque, Nicole Ferroni, Alain Doutey, Arièle Semenoff, Gérémy Crédeville, Judith Magre, Michel Cymes, Constance Labbé , Loup-Denis Elion, Omar Mebrouk, Isaline Ponroy, Nicolas Martinez
    Dialogues : Guillaume Clicquot de Mentque et Fabrice Bracq
    Adaptation : Fabrice Bracq
    Producteur délégué : Manuel Munz
    Directeur de la photographie : Philippe Brelot
    Montage : Fabrice Bracq
    Costumes : Laure Villemer
    Sociétés de production : Les films Manuel Munz et SND
    Coproduction : M6 Films
    Société de distribution : SND
    Date de sortie : France : 20 novembre 2019

    Vu le 22 novembre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 5 place A18, en VF

  • 2.5