Logo
Accueil > Reviews > Countdown

Countdown

  • Countdown
    Voulez-vous savoir combien de temps il vous reste à vivre ? Téléchargez l’appli Countdown ! Lorsque Quinn, une jeune infirmière, télécharge cette application à la mode, elle découvre qu’il ne lui reste que 3 jours à vivre. Elle doit trouver un moyen d’échapper à son sinistre destin avant la fin du compte à rebours.

Critique de Mulder

  • Le cinéma de genre est souvent un terrain propice à de jeunes réalisateurs de faire leurs armes et proposer leur premier film. Certes dans une industrie en perpétuelle concurrence et mouvement, il est de plus en plus rare qu’ils puissent s’imposer non seulement par leur style visuel mais également par des sujets originaux. La recherche d’une rentabilité certaine laisse en effet peu de place à de véritables explorations cinématographiques. Dans ce sens le premier film écrit et réalisé par Justin Dec est certes accrocheur car reposant sur une idée intelligemment trouvée mais aurait méritée un meilleur traitement et surtout une mise en scène moins quelconque. La structure du film rappelle ainsi celle de nombreux thrillers horrifiques avec une scène de présentation, l’histoire mettant en scène le principal personnage et une scène finale amenant forcément à une suite si le film en question réussit à s’imposer comme un succès commercial et à créer une véritable fan-base de spectateurs.

    Malheureusement ici, la mise en scène est plutôt trop sage et aurait mérité une véritable inventivité comme cela fut le cas d’Evil Dead de Sam Raimi . Les règles pour réussir un excellent film d’horreur sont plutôt assez recherchées et repose sur l’alchimie parfaite entre un scénario parfaitement maitrisé, une réalisation originale et réellement inspirée, des scènes d’horreur d’une efficacité redoutable réussissant à faire sursauter les spectateurs sur leurs fauteuils et enfin un casting parfaitement en phase avec des personnages attachants qui devront faire face à des forces obscures redoutables.

    Dans le cas présent, malgré une première scène assez inspirée mais manquant réellement de violence (elle semble assez calquée sur celle du film Scream de Wes Craven par son orchestration),l’ histoire se déroule majoritairement dans un hôpital et dans quelques lieux divers (un magasin vendant des téléphones et accessoires, dans la maison familiale et celle de l’héroïne et celle de son ami), et fait que le film manque cruellement d’originalité pour réussir à nous convaincre. Une fois de plus Countdown montre qu’un court métrage aussi efficace soit-il ne fait pas forcément un bon film s’il manque cruellement d’idées pour maintenir l’intérêt des spectateurs tout au long du récit.

    Pourtant le film avec un meilleur traitement aurait pu s’imposer par son efficacité. En effet, son idée de base d’une application dangereuse et sous le contrôle d’une identité maléfique aurait pu amener à une réflexion sur la présence dévastatrice des nouvelles technologies devenues comme de véritables drogues high-techs par leurs usages omniprésents dans nos vies actuelles. L’idée qu’une telle application indique non seulement l’heure de sa mort mais aussi fait en sorte qu’une identité démoniaque en soit la cause aurait pu amener à des scènes réellement effrayantes si elles avaient été mieux amenées. Un des points positifs de ce film revient aux quelques « jump scares » qui montrent ainsi les différentes formes que peut prendre ce démon se nourrissant des morts qu’elle provoque. De la même manière, le film marque un point en traitant d’un sujet d’actualité récurrent le harcèlement au travail (parallèle à faire surtout à Hollywood dans le milieu du cinéma). La jeune héroïne, une infirmière d’un hôpital se retrouve non seulement à faire face à un démon mais aussi aux accusations d’un médecin usant de sa position pour harceler les jeunes infirmières de son service…

    Alors que Countdown semble trouver ses idées non seulement de la saga cinématographique Destination Finale (nettement plus efficace au passage) mais aussi de nombreux films asiatiques comme The Ring pour n’en citer qu’un, le réalisateur aurait du faire preuve d’une plus grand originalité non seulement pour l’écriture de celui-ci (et ne pas essayer de nous refourguer des idées d’autres) mais aussi trouver une approche visuelle novatrice et trop ordinaire pour se faire une petite place dans une industrie saturée de réalisateurs en quête de reconnaissance. Alors que de nombreuses productions indépendantes ont réussi à révolutionner un genre (on pense notamment à Blumhouse), on sent une réelle volonté ici de faire une production équivalente mais sans réellement savoir comment obtenir la même efficacité et même formule gagnante. On ne retiendra également de ce film que les jeunes comédiennes Elizabeth Lail (séries The Good Fight, Blacklist et Dead of Summer) et Talitha Bateman (Love, Simon (2017), Geostorm (2017), Annabelle : la création du mal (2017)) qui donnent au film une plus-value certaine tant elles réussissent à insuffler de la vie et de l’épaisseur à leur personnage.

    Enfin malgré ses nombreux défauts, Countdown mérite cependant d’être vu pour tous les passionnés de cinéma de genre et ceux ayant un pass illimité car il se laisse regarder grâce à sa faible durée et à un rythme parfait. Reste que vu le potentiel de départ, on aurait pu avoir un excellent film de genre capable de mettre en place une véritable saga cinématographique…

    Countdown
    Un film écrit et réalisé par Justin Dec
    Produit par John Rickard, Zack Schiller, Sean Anders, John Morris
    Avec Elizabeth Lail, Jordan Calloway, Talitha Bateman, Tichina Arnold, P.J. Byrne, Peter Facinelli, Anne Winters, Tom Segura
    Musique de Danny Bensi, Saunder Jurriaans
    Directeur de la photographie : Maxime Alexandre
    Production : Boies / Schiller Film Group, Two Grown Men, Wrigley Pictures
    Distribution : STX Entertainment
    Date de sortie : 25 octobre 2019 (Etats-Unis)
    Durée : 90 minutes

    Vu le 15 novembre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 2 place A19, en VF

  • 2.5