Logo
Accueil > Reviews > Midway

Midway

  • Midway
    Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway. L’amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit

Critique de Mulder

  • Il était un temps dans lequel Roland Emmerich réalisait des blockbusters avec un indéniable sens de la réalisation et du grand spectacle. Des films comme Universal soldier (1992), Stargate la porte des étoiles (1994), Independance day (1996), Godzilla (1998), The patriot (2000) et 2012 (2009) se sont imposés comme certes des films imparfaits mais d’une efficacité redoutable. Malheureusement les films suivants, Anonymous (2011), Stonewall (2015), Independence day : Resurgence (2016) se sont révélés être non seulement de mauvais films mais surtout des échecs commerciaux retentissants. Tombé en disgrâce auprès des grands studios hollywoodiens, on comprend la raison fondamentale de retrouver en mettant le film Midway en scène sa notoriété entachée. Mission réussie en partie grâce à un scénario réellement maitrisé, un casting digne des plus grands films hollywoodiens et surtout une volonté de célébrer la mémoire des héros américains, de ces hommes ordinaires devenus de véritables soldats émérites quitte à y laisser leur vie. En retrouvant toute la force des grands films de guerre, Roland Emmerich nous livre simplement l’un de ses meilleurs films.

    Certes on garde encore en mémoire le film Pearl Harbor (2001) de Michael Bay non pas que celui-ci soit une réussite exemplaire mais plutôt qu’il avait pu s’imposer par d’excellentes scènes de batailles aériennes et reposait aussi sur un bon casting avec notamment Ben Affleck, Josh Hartnett et Kate Beckinsale. Il fallait donc réussir avec Midway et un budget moindre à rendre crédible la bataille de Midway aussi bien de manière stratégique au QG (service de déchiffrement des messages, prises de décisions des haut gradés) mais surtout dans les airs avec de nombreux affrontements aériens et maritimes. A ce niveau, certes les effets spéciaux ne sont pas toujours crédibles et font que le film ressemble à s’y méprendre par moment à un véritable jeu-vidéo déshumanisé.

    Pourtant, il faut bien reconnaitre le grand soin porté au scénario pour relater les faits y compris en se basant sur certaines dates historiques. Après avoir montré rapidement l’attaque sur Pearl Harbor par les forces japonaises et le fait que les Etats-Unis qui visaient avant la neutralité sont obligés de passer à l’action et d’attaquer non seulement le Japon mais aussi pour affronter malgré le peu d’effectif une armée japonaise surentrainée et prête à tout pour non seulement envahir la Chine mais aussi montrer sa supériorité face aux Etats-Unis. Cette bataille de Midway fut capitale non seulement pour les Etats-Unis mais aussi pour les alliés pour que le bien triomphe sur des forces adversaires ayant pris le dessus en Europe.

    Il est intéressant de voir que le film permet de montrer les deux camps, celui des japonais et aussi des américains et que le film soit dédié aussi bien aux américains et aux japonais car dans les deux camps il y avait des personnes fortes défendant une cause qu’ils croyaient justes et qui n’étaient pas toujours d’accord avec les décisions que les plus hauts gradés prenaient. Certes les spectateurs ne peuvent que prendre cause pour l’armée américaine et ressentir une réelle compassion pour ses nombreux militaires risquant jours après jours leur vie dans un conflit qui les dépassait. Malgré sa longue durée de plus de deux heures (139mns pour être précis), Midway se révèle passionnant car il permet de se replonger dans une des plus grandes batailles de l’histoire. Les nombreux personnages du film possèdent une réelle dimension et le film ne se consacre pas uniquement à aligner les scènes de combat. On découvre ainsi les personnages principaux aussi bien sur les champs de guerre que dans leur vie privée. On apprécie ainsi de retrouver au casting dans les rôles principaux ou secondaires Ed Skrein (Dick Best), Patrick Wilson (Edwin Layton), Woody Harrelson (Amiral Chester W. Nimitz), Luke Evans (Lieutenant Wade McClusky), Aaron Eckhart (Lieutenant-Colonel Jimmy Doolittle), Mandy Moore (Anne Best), Dennis Quaid (Vice-amiral William 'Bull' Halsey) et Nick Jonas (Bruno Gaido). Le film s’appuyant sur un tel casting trouve aisément son rythme et nous permet enfin de découvrir au cinéma un grand film de guerre.

    Bien que la critique ait clairement fait entendre ses dénigrements sur ce film, il faut pourtant reconnaitre que celui-ci présente suffisamment de qualités pour être découvert au cinéma surtout pour ceux qui aiment les films à grand spectacle. Certes, ce film ne restera pas le meilleur de Roland Emmerich mais lui permet enfin de proposer un grand divertissement loin de la piètre qualité de ses derniers films..

    Midway
    Un film de Roland Emmerich
    Produit par Roland Emmerich, Mark Gordon, Harald Kloser, Dong Yu
    Sur un scénario de Wes Tooke
    Avec Woody Harrelson, Luke Evans, Mandy Moore, Patrick Wilson, Ed Skrein, Aaron Eckhart, Keean Johnson, Nick Jonas, Darren Criss, Dennis Quaid
    Musique de Harald Kloser, Thomas Wander
    Directeur de la photographie : Robby Baumgartner
    Montage : Peter R. Adam, Christoph Strothjohann
    Production : Bona Film Group, Centropolis Entertainment, Providence Entertainment, Starlight Culture Entertainment, Entertainment One
    Distribué par Lionsgate (Etats-Unis), Metropolitan FilmExport (France)
    Date de sortie : 8 novembre 2019 (Etats-Unis), 13 novembre 2019 (France)
    Budget : 59.5 millions de dollars

    Vu le 8 novembre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 9 place A19, en VF

  • 4