Logo
Accueil > Reviews > Retour à Zombieland

Retour à Zombieland

  • Retour à Zombieland
    Le chaos règne partout dans le pays, depuis la Maison Blanche jusqu’aux petites villes les plus reculées. Nos quatre tueurs doivent désormais affronter de nouvelles races de zombies qui ont évolué en dix ans et une poignée de rescapés humains. Mais ce sont les conflits propres à cette « famille » improvisée qui restent les plus difficiles à gérer…

Critique de Mulder

  • On se souvient encore de l’excellente comédie horrifique devenue culte, Bienvenue à Zombieland (Zombieland) sortie en novembre 2009 déjà réalisé par Ruben Fleischer et aussi comme scénaristes Paul Wernick et Rhett Reese et comédiens principaux Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Abigail Breslin, Emma Stone. Par son rythme parfait et son humour décapant ce film avait marqué nos mémoires et on s’attendait à voir un jour ou l’autre arriver une suite sans se douter que ce second opus allait réussir à nous conquérir de nouveau.

    Dix années séparent donc les deux films et le scénario de nouveau très convaincant en tire parfaitement parti pour planter également dix ans plus tard l’action de ce film. On retrouve donc cette bande téméraire de tueurs de zombies qui tentent de rester en vie et de retrouver une vie normale. Une véritable relation amoureuse s’est construite entre Wichita (superbe Emma Stone) et Columbus (Jesse Eisenberg) et un lien de paternité entre Tallahassee (Woody Harrelson) et Little Rock (Abigail Breslin).

    Après avoir sillonné les routes pour trouver de quoi tenir coûte que coûte, ils décident de s’installer à la Maison Blanche pour souffler un peu et constituer une sorte de famille. Pourtant par peur de s’engager encore plus sentimentalement Wichita décide de partir avec Little Rock de nouveau sur les routes et elles vont rencontrer un hippie qui va changer leur vision des choses et amener à la séparation de ses deux amies inséparables. Alors que Little Rock et son nouvel ami abandonnent délibérément Wichita, celle-ci n’a d’autre choix que de retrouver Tallahassee et Columbus lequel vient juste de rencontrer une superbe blonde aussi déjantée qu’irrésistible. La bande d’amis repart donc sur les routes pour essayer de sauver de l’attaque de nombreux zombies Little Rock.

    Retour à Zombieland montre que les comédies horrifiques permettent non seulement de dresser une caricature réussie de notre société de consommation mais aussi de montrer les nombreux dangers d’un monde ayant perdu ses repères et en lutte perpétuelle. Après avoir réalisé le premier volet mais également Gangster Squad (2012), Venom (2018) et quelques épisodes de séries (Superstore, Santa cause diet..), Ruben Fleischer retrouve enfin un film dans lequel il semble avoir eu un contrôle totalement contrairement à Venom qui avait été remonté par le studio Sony Pictures quitte à arriver certes à un succès mondial mais à un film imparfait et aux nombreuses imperfections. Ce second volet retrouve ainsi toute l’efficacité du premier film et réussit à développer la psychologie des personnages principaux d’un côté et de faire un véritable film ultra violent de zombies dans lequel le gore est omniprésent à notre plus grand bonheur.

    Il serait trop simpliste de définir ce film comme un simple road movie ou un film de zombies sans grande originalité. La force du scénario de Reese et Paul Wernick est de brasser toute la pop culture actuelle musicale, cinématographique et littéraire. Cette totale liberté de ton donne au film une aura toute particulière et évite d’en faire une simple suite. De la même manière, les nombreux seconds rôles font que le plaisir pris à suivre cette histoire reste tout au long intact. Que cela soit dans des courts seconds-rôles Rosario Dawson (Nevada), Luke Wilson (Albuquerque), Thomas Middleditch et surtout Bill Murray. A ce titre, on vous conseillera de rester jusqu’à la fin du film surtout si vous êtes fan comme nous de ce dernier mais aussi des chats comme Garfield.

    Certes retour à Zombieland reste une série B luxueuse mais s’affirme comme telle et ne recherche à aucun moment à rejeter ses origines mais bien au contraire à continuer à rendre hommage à l’œuvre culte de George A Romero et aux nombreux films de zombies qui ont su recueillir autant les faveurs de la presse et du public. On ressort donc heureux d’avoir retrouver des personnages que nous apprécions et toute la saveur d’un premier volet culte. On espère maintenant qu’un troisième volet viendra conclure cette saga cinématographique montrant de nouveau à quel point Woody Harrelson, Jesse Eisenberg et Emma Stone sont d’excellents comédiens..

    Retour à Zombieland (Zombieland: Double Tap)
    Un film de Ruben Fleischer
    Produit par Gavin Polone
    Sur un scénario de Rhett Reese, Paul Wernick, Dave Callaham
    Basé sur les personnages de Rhett Reese et Paul Wernick
    Avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Abigail Breslin, Emma Stone, Rosario Dawson, Zoey Deutch, Luke Wilson
    Musique de David Sardy
    Directeur de la photographie : Chung Chung-hoon
    Montage : Dirk Westervelt
    Production : Columbia Pictures, Pariah
    Distribution : Sony Pictures Releasing
    Date de sortie : 18 octobre 2019 (Etats-Unis), 30 octobre 2019 (France)
    Durée : 93 minutes

    Vu le 7 octobre 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 2 place A18, en VF

  • 4