Logo
Accueil > Reviews > Cuban Network

Cuban Network

  • Cuban Network
    Début 1990. Un groupe de Cubains installés à Miami met en place un réseau d’espionnage. Leur mission : infiltrer les groupuscules anticastristes responsables d’attentats sur l’île.

Critique de Mulder

  • Dans le cadre de la clôture du festival du cinéma américain de Deauville nous avons pu découvrir le nouveau film écrit et réalisé par Olivier Assayas. Nous replongeant au début des années 90, le film traite d’un groupe de cubains installés à Miami et ayant mis sur place une véritable organisation d’espions afin d’infiltrer les groupuscules anticastristes responsables d’attentats sur l’île. Le film nous présente donc certains agents doubles cherchant à se faire passer pour des personnes ayant fui la dictature mise en place par Fidel Castro alors qu’en réalité ils ne cherchent qu’à mettre fin à ceux qui souhaitent renverser le régime en place à Cuba.

    Autant nous avions adorer plusieurs de ses précédents films comme Demonlover (2002) et Sils Maria (2014), autant plusieurs autres de ces films comme Personal shopper (2016) et celui-ci manquent cruellement de rythme et d’ampleur. Certes la mise en scène est de nouveau irréprochable mais la lenteur de l’action, les trop nombreux personnages traités sans réels profondeurs créent un ennui profond. En voulant adapter le livre Os Últimos Soldados da Guerra Fria de Fernando Morais, le réalisateur semble oublier qu’un film se doit non seulement de captiver une audience mais aussi réussir à retrouver tout le charme d’une certaine période… En voulant miser sur un réel réalisme, Cuban Network ne réussit pas à capter réellement notre attention.

    Certes on pourra apprécier la présence d’un bon casting composé notamment de Penélope Cruz (Olga Gonzalez), Édgar Ramírez (René Gonzalez), Wagner Moura (Juan Pablo Roque), Gael García Bernal et Ana de Armas mais également la reconstitution historique réussie de Cuba et de Miami mais cela ne suffit pas à en faire un bon film. Autant le réalisateur et scénariste Olivier Assayas se révèle parfait pour traiter des films intimistes mais semble ici dépasser par son sujet et à trop vouloir porter son attention sur les faits oublie de rendre vivant son film.

    Le festival du cinéma américain de Deauville aurait mérité un meilleur film pour clôturer en beauté une édition réussie nous ayant permis de découvrir de nombreux réalisateurs intéressants et surtout nous montrer qu’il y a bien une vie à côté des grands studios hollywoodiens. Cela ne sera donc pas un hasard fortuit de retrouver comme ce fut le cas pour la réalisatrice Chloé Zhao qui après avoir gagné le grand prix de la ville de Deauville en 2017 se retrouve maintenant à diriger l’un des films des studios Marvel le plus attendu de l’année prochaine, des réalisateurs venus cette année à la barre de films hollywoodiens dans les années à venir.

    Cuban Network (Wasp network)
    Un film écrit et réalisé par Olivier Assayas
    Produit par Charles Gillibert, Rodrigo Teixeira
    Basé sur The Last Soldiers of the Cold War de Fernando Morais
    Avec Penélope Cruz, Édgar Ramírez, Wagner Moura, Gael García Bernal, Adria Arjona, Ana de Armas ; Leonardo Sbaraglia
    Musique de Eduardo Cruz
    Directeur de la photographie ! Denis Lenoir
    Montage : Simon Jacquet
    Production : Orange Studio, RT Features
    Date de sortie : 1 septembre 2019 (Venise)
    Durée : 123 minutes

    Vu le 14 septembre 2019 au Centre International de Deauville, en VO

  • 2.5