Logo
Accueil > Reviews > Knives and Skin

Knives and Skin

  • Knives and Skin
    À la suite d’un rendez-vous nocturne, Carolyn Harper ne réapparaît passez chez elle, dans sa petite ville bien trop tranquille de l’Illinois. Sa mère, qui dirige la chorale du lycée, est dévastée. Mais ses appels à l’aide ne sont guère entendus que par un shérif qui peine à démarrer l’enquête : son entourage semble comme indifférent à l’absence de cette jeune fille qu’on connaissait mal. En réalité pourtant, c’est une onde de choc que provoque cette disparition, qui renvoie chacun à sa propre peur de ne pas exister, et qui va faire naître de nouveaux rapports au sein de la communauté...

Critique de Martine

  • Ce film a été présenté dans la compétition lors du festival du festival américain à Deauville. Une jeune fille Carolyn Harper en tenue de pom-pom girl se rend à un rendez-vous, elle ne veut pas aller au bout de l’aventure aussi le garcon l’abandonne sur place. Elle disparait et le climat de peur et de suspicion s’installe dans cette bourgade de l’Illinois. La mère, professeur de chant, entre en dépression, de plus l’enquête ne débouche sur aucun résulltat.

    L’ambiance est très lynchéenne pour cette étude de l’adolescence, de la famille, du deuil, de la quête de l’amour. Les rapports au sein de la communauté évoluent, la recherché de l’amour tient une place importante. Des séquences chantées par la chorale servent de narration. En effet la réalisatrice présente un mélange de genres pour ce film : est-ce un thriller fantastique, une comédie voire une comédie musicale ?

    Jennifer Reeder semble trouver dans le cinema independent américain une vraie liberté artistiques (White Trash Girl (1995), The Heart and Other Small Shapes (2006), Accidents at Home and How They Happen (2008), Seven Songs About Thunder (2010), Tears Cannot Restore Her; Therefore I Weep (2010), And I Will Rise If Only to Hold You Down (2011), Girls Love Horses (2013), A Million Miles Away (2014), Crystal Lake (2015), Blood Below the Skin (2015), Signature Move (2017), All Small Bodies (2017), Knives and Skin (2019). Son nouveau film certes risque de diviser pourtant il mérite d’être découvert

    Il est vrai que certains plans ne manquent pas de beauté mais cet esthétisme ne permet pas une compréhension totale de ce que la réalisatrice voulait nous présenter. Le rythme du film fait que nous nous demandons si un court métrage n’aurait pas été le meilleur format pour mettre en scène cette histoire

    A recommander uniquement pour les adeptes de David Lynch en manque de sensations

    Knives and Skin (Etats-Unis)
    Un film écrit et réalisé par Jennifer Reeder
    Produit par Brian Hieggelke, Jan Hieggelke
    Avec Avec Marika Engelhardt, Audrey Francis, Tim Hopper, Kate Arrington, James Vincent Meredith, Ireon Roach, Ty Olwin, Grace Smith, Kayla Carter, Robert T. Cunningham, Emma Ladji, Jalen Gilbert, Marilyn Dodds Frank, Tony Fitzpatrick, Raven Whitley
    Musique de Nick Zinner
    Directeur de la photographie : Christopher Rejano
    Montage : Mike Olenick
    Production : Newcity's Chicago Film Project
    Distribution : Ufo Dsitribution (France)
    Date de sortie : 9 février 2019 (Berlin), 20 novembre 2019 (France)
    Durée : 111 minutes

    Vu le 9 septembre 2019 au Centre International de Deauville, en VO

  • 3