Logo
Accueil > Reviews > Ca Chapitre 2

Ca Chapitre 2

  • Ca Chapitre 2
    27 ans après la victoire du Club des Ratés sur Grippe-Sou, le sinistre Clown est de retour pour semer la terreur dans les rues de Derry. Désormais adultes, les membres du Club ont tous quitté la petite ville pour faire leur vie. Cependant, lorsqu'on signale de nouvelles disparitions d'enfants, Mike, le seul du groupe à être demeuré sur place, demande aux autres de le rejoindre. Traumatisés par leur expérience du passé, ils doivent maîtriser leurs peurs les plus enfouies pour anéantir Grippe-Sou une bonne fois pour toutes. Mais il leur faudra d'abord affronter le Clown, devenu plus dangereux que jamais…

Critique de Mulder

  • A Sylvain et Ludovic

    Le livre Ca de Stephen King est pour beaucoup le livre préféré d’un auteur devenu véritable phénomène de société car non seulement il traite avec une intelligence rare du passage à l’âge adulte, de l’amitié mais aussi bénéfice de la présence d’une créature surnaturelle prenant aussi bien l’apparence d’un clown maléfique que de véritables monstres ou d’humains inquiétants. L’écrivain Stephen King n’a pas son pareil pour planter un décor ordinaire dans lequel peu à peu des forces surnaturelles vont émerger et menacer de simples humains ordinaires devant faire face à de nombreux dangers. Depuis Carrie au bal du diable (1976) réalisé par Brian De Palma, de nombreux réalisateurs ont tenté avec plus ou moins de succès d’adapter aussi bien un livre qu’un court récit du maitre absolu de l’horreur.

    Notre mémoire garde à jamais intact le souvenir de films devenus cultes comme Shining (1980), Dead Zone (1983), Christine (1983), Stand By me (1986), Misery (1990), Les évadés (1994), La ligne verte (1996), The mist (2007) et récemment encore un remake de Simetierre (2019) habilement troussé et surtout le premier volet Ca d’Andy Muschietti tout simplement l’une des meilleures adaptations et un film touché par la grâce divine. Après le remarquable Mama (2013), Andrés Muschietti avait pu s’imposer comme un véritable maitre de l’horreur moderne mais surtout attirer toute l’attention des Studios Warner bros en quête d’un réalisateur capable de donner vie à l’écran à un film fidèle au roman culte de Stephen King.

    Le premier volet avait su non s’imposer aux yeux du public mais aussi de la presse comme non seulement un film au tempo parfait et réussissant réellement à faire peur mais surtout à trouver ses propres repères quitte à s’éloigner du roman original mélangeant la période de l’enfance mais aussi de l’âge adulte de ses enfants liés à jamais et seuls capables d’affronter Pennywise. Le premier film nous présentant l’enfance de ces enfants et de leur premier affrontement contre ce monstre pratiquement immortel et capable de se regénérer et revenir à la vie tous les vingt sept ans. L’action de ce film se déroule donc vingt sept ans après alors que la bande du club des ratés s’est dissoute avec le temps. Ces sept enfants dont uniquement une est une fille, Beverly se voit obliger de se réunir de nouveau alors que de nombreux meurtres se produisent de nouveau à Derry.

    Ca chapitre 2 a l’intelligence d’éviter toute redite inutile et juxtaposer avec une intelligence rare le passé et le présent et n’oublie à aucun moment même si il est moins original que le premier volet de créer une véritable expérience cinématographique. Certes les puristes du roman de Stephen King risquent de déchanter en voyant les libertés prises par le scénariste des deux films Gary Dauberman par rapport à la trame du roman. Pourtant une bonne adaptation cinématographique ne doit pas seulement donner vie aux personnages du livre et suivre à la lettre l’évolution de l’histoire. Au contraire, il convient d’apporter des éléments nouveaux tout en gardant présent l’atmosphère du roman. Dans ce sens le réalisateur Andy Muschietti a pu non seulement bénéficier d’un budget réellement plus important pour donner vie à un film sortant tout simplement du cadre du simple film d’horreur pour aborder différents genres que cela soit le film d’aventure, d’action ou la comédie dramatique. Certes, ce film fait moins peur que le premier volet mais recèle de suffisamment de scènes inquiétantes et capables de nous faire de nouveau redouter la présence de ce monstre que rien ne semble pouvoir arrêter.

    Dans ce second volet, on retrouve donc cette bande des sept enfants qui ont plus ou moins réussis dans la vie. Seul le personnage Mike est resté à Derry tel un gardien prêt à affronter de nouveau et de terrasser Pennywise (Grippe-sou). Les premiers meurtres de cette créature se multipliant en ville, Mike décide de recontacter ses amis d’enfance et de les faire venir à Derry pour un affrontement qui risque d’entrainer leur mort et surtout de les faire s’opposer à leur pire cauchemar. En rassemblant un casting parfait avec dans les rôles principaux James McAvoy (Bill), Jessica Chastain (Beverly), Bill Hader (Richie), Isaiah Mustafa (Mike), Jay Ryan (Ben), James Ransone (Eddie) et Andy Bean (Stanley) et surtout Bill Skarsgård reprenant son rôle de Pennywise, le réalisateur réussi à capter toute notre attention et n’hésite pas à jouer de la surenchère dans certaines scènes quitte à amenuiser les effets horrifiques de son œuvre. Reste que Ça chapitre 2 ne déçoit à aucun moment et surtout bénéficie de l’une des meilleures musiques de film signée comme le premier volet par Benjamin Wallfisch.

    Le film est d’autant plus réussi qu’il ne ménage pas les excellentes surprises comme la présence lors d’un caméo savoureux de Stephen King lui-même. On appréciera tout autant la nostalgie du temps passé qui se dégage du film comme si ces sept jeunes héros devaient faire face à leurs plus grandes souffrances pour aller de l’avant. On sort donc du film la larme à l’œil en quittant des personnages attachants et un film tout simplement incontournable de cette rentrée. On se doute que le succès des dernières adaptations au cinéma de l’œuvre de Stephen King laisse présager de nombreux films à venir à commencer par le très attendu Doctor Sleep de Mike Flanagan (également distribué par Warner Bros)…

    Ca chapitre (It Chapter Two)
    Un film d’Andy Muschietti
    Produit par Barbara Muschietti, Dan Lin, Roy Lee
    Sur un scenario de Gary Dauberman
    Basé sur le livre Ca de Stephen King
    Avec James McAvoy, Jessica Chastain, Bill Hader, Isaiah Mustafa, Jay Ryan, James Ransone, Andy Bean, Bill Skarsgård, Stephen King
    Musique de Benjamin Wallfisch
    Directeur de la photographie : Checco Varese
    Montage : Jason Ballantine
    Production : New Line Cinema, Double Dream, Vertigo Entertainment, Rideback
    Distribution mondiale : Warner Bros. Pictures
    Date de sortie : 5 septembre 2019 (Taiwan), 6 septembre 6, 2019 (Etats-Unis), 11 septembre 2019 (France)
    Durée : 165 minutes

    Vu le 5 septembre 2019 au cinéma Le Grand Rex, Salle Grand Large, en VOST

     

  • 4.5

Critique de Lauren

  • IT: Chapter Two welcomes the Losers Club back to Derry 27 years later to finish what they started, to kill IT once and for all. When we last left off the kids thought it might have been over but made a promise to each other that if IT ever returned they would to to put a stop to it. Like clock work, Pennywise comes back for his annual feeding, but not having forgotten his former foes, he welcomes them home with eager open arms.

    If you loved Chapter One it’s likely you’ll love Chapter two. The continued tale of the bonds of friendship being put to the test against the unthinkable. The adult versions of themselves stumble back to Derry unsure of what to expect but revisit their old stomping grounds to get their bearings. The feel of Chapter Two is a little different from One, there’s less of that feeling of vulnerability surrounding children and more of a heavy weight of PTSD of nightmares that continue to plague their lives even 27 years later.

    The movie taps out at a whopping 2 hours and 49 minutes. Yes that’s a long time, but we found that since we were so invested in the film it didn’t actually feel that long. The feel of Chapter Two is a little different from One, there’s less of that feeling of vulnerability surrounding children and more of a heavy weight of PTSD of nightmares that continue to plague their lives even 27 years later. They’re going to have to find out what it takes to save themselves, each other and all of Derry.

    The casting for this movie, I think anyone can admit just from watching the trailer is phenomenal. Where some of the adult versions look almost identical to their child parts, those that don’t quite fit the image manage to find similar mannerisms that catch your attention and make you see they were perfect for the part. Bill Hader, aka Richie Tozier, definitely stands out from his fellow cast members, giving a performance you’re not going to forget.

    We can’t forget Pennywise. Bill Skarsgård does it again, delivering a performance that just makes your skin crawl and has you begging whoever he is after to just run a little faster. His part in this film is less so than the previous but it never takes away the affect he has on the audience when he does appear on screen. There was no one better for this role than Skarsgård. Is it the eyes, the teeth, or his laugh that just makes him so darn creepy? You’re going to have to figure that one out for yourself. IT: Chapter Two comes to an end on September 6th.

    It Chapter Two
    Directed by Andy Muschietti
    Produced by Barbara Muschietti, Dan Lin, Roy Lee
    Screenplay by Gary Dauberman
    Based on It by Stephen King
    Starring James McAvoy, Jay Ryan, Jessica Chastain, Bill Hader, Isaiah Mustafa, James Ransone, Andy Bean, Bill Skarsgård
    Music by Benjamin Wallfisch
    Cinematography : Checco Varese
    Edited by Jason Ballantine
    Production companies : New Line Cinema, Double Dream, Vertigo Entertainment, Rideback
    Distributed by Warner Bros. Pictures
    Release date : August 26, 2019 (Regency Village Theater), September 6, 2019 (United States), September 11, 2019 (France)
    Running time : 169 minutes

    Watched Hollywood ArcLight, 8.20.2019

  • 4