Logo
Accueil > Reviews > La chute du Président (Angel has fallen)

La chute du Président (Angel has fallen)

  • La chute du Président (Angel has fallen)
    Victime d’un coup monté, Mike Banning, agent des services secrets, est accusé d’être le cerveau d’une tentative d’assassinat envers le président américain, Allan Trumbull. Poursuivi par le FBI, il va devoir combattre pour survivre et trouver l’identité de celui qui menace la vie du président…

Critique de Mulder

  • Quelle déception en découvrant ce troisième volet de la saga cinématographique consacré à l’agent de services secrets Mike Banning (Gerard Butler). Après les plutôt réussis La Chute de la Maison-Blanche (2013, Antoine Fuqua) et La Chute de Londres (Babak Najafi, 2016), ce troisième volet dont le scénario s’apparente à celui du film Le Fugitif (1993) d’Andrew Davis se révèle non seulement ridicule mais aussi laid avec une photographie pas assez soignée et des scènes d’action ratées et manquant cruellement d’un véritable savoir-faire artistique.

    Alors que l’agent Mike Banning semble souffrir de réels problèmes de santé et a du mal réellement à faire son travail dans de bonnes conditions, il va se retrouver pris dans un engrenage visant à faire assassiner le Président des Etats-Unis et lui faire porter le chapeau. Devant s’enfuir pour prouver son innocence comme le personnage interprété par Harrison Ford dans Le fugitif, il va se retrouver pris entre les forces de l’ordre et un gropuscule militaire prêt à tout pour mener à terme leur mission.

    Après le succès des deux premiers films, on se doutait qu’un troisième volet allait voir le jour, malheureusement on sent aisément ici que le budget du film a été fortement restreint par rapport à ceux-ci. On ne retrouve donc pas à l’écran le personnage Benjamin Asher, Président des Etats-Unis ici remplacé par Allan Trumbull, vice-président des États-Unis (toujours interprété par Morgan Freeman) et la comédienne Radha Mitchell est remplacée par Piper Perabo dans le rôle de la femme de Mike Banning. On appréciera pourtant et c’est bien le seul point positif de ce film boursouflé, la présence du comédien Nick Nolte dans le rôle du père de Mike Banning.

    On avait apprécié dans les deux premiers volets la réalisation soignée et surtout une photographie lumineuse et claire malheureusement ici non seulement la réalisation de Ric Roman Waugh laisse réellement à désirer. Certes celle-ci reste au diapason de ces précédents films passés complètement inaperçus comme L’ultime cascade (2003), Felon (2008), Infiltré (2013) et Shot Caller (2017) (pratiquement tous sortis en France en direct video) mais on aurait espéré non seulement une meilleure direction des comédiens et que le film tienne aisément la route face aux deux premiers volets. Le scénario de Creighton Rothenberger, Katrin Benedikt n’aide guère certes et se contente d’aligner les scènes sans réellement créer une véritable tension. La faute de moyens se ressent également par le rythme du film et le manque d’ampleur de son cadre.

    On comprend certes que le comédien principal Gérard Butler essaye de limiter la casse au maximum et s’investit pour le mieux dans son rôle mais en faisant de celui-ci un personnage fatigué et semblant près à démissionner, le film semble être celui de trop dans une saga cinématographique qui avait retenu notre attention. Alors qu’on aurait pu s’attendre à un film d’action réussi, on se retrouve face à une œuvre digne des pires films des débuts de Millennium Films. On ne peut donc que vous conseiller de zapper ce film et de ne pas aller le voir au cinéma.

    La chute du Président (Angel Has Fallen)
    Un film de Ric Roman Waugh
    Produit par Gerard Butler, Alan Siegel, Mark Gill, John Thompson, Matt O'Toole, Les Weldon
    Sur un scénario de Creighton Rothenberger, Katrin Benedikt
    Basé sur les personnages de Creighton Rothenberger, Katrin Benedikt
    Avec Gerard Butler, Morgan Freeman, Danny Huston, Michael Landes, Tim Blake Nelson, Nick Nolte, Piper Perabo, Jada Pinkett Smith, Lance Reddick
    Musique de David Buckley
    Directeur de la photographie : Jules O'Loughlin
    Montage : Gabriel Fleming
    Production : Summit Entertainment, Millennium Films, G-BASE
    Distribution : Lionsgate (Etats-Unis), SND (France)
    Date de sortie : 23 août 2019 (Etats-Unis), 28 août 2019 (France)

    Vu le 29 août 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 5 place A18, en VF

  • 1.5