Logo
Accueil > Reviews > Fast & Furious : Hobbs & Shaw

Fast & Furious : Hobbs & Shaw

  • Fast & Furious : Hobbs & Shaw
    Depuis que Hobbs, fidèle agent de sécurité au service diplomatique des Etats-Unis, combatif mais droit, et Shaw, un homme sans foi ni loi, ancien membre de l’élite militaire britannique, se sont affrontés en 2015 dans Fast & Furious 7 ; les deux hommes font tout ce qu’ils peuvent pour se nuire l’un à l’autre. Mais lorsque Brixton, un anarchiste génétiquement modifié, met la main sur une arme de destruction massive après avoir battu le meilleur agent du MI6 qui se trouve être la sœur de Shaw. Les deux ennemis de longue date vont devoir alors faire équipe pour faire tomber le seul adversaire capable de les anéantir. 

Critique de Mulder

  • Dix-huit années séparent le premier volet de la saga cinématographique Fast and Furious (2001) et ce premier spin-off mettant en scène la première aventure de Luke Hobbs, agent fédéral d'élite du DSS (apparu la première fois dans Fast and Furious 5) et de Deckard Shaw, ancien membre du Special Forces Assassin de l'armée britannique (apparu brièvement la première fois dans Fast and Furious 6). Fort du succès de la saga Fast and Furious et à la vue de l’alchimie existante réellement entre Luke Hobbs et Deckard Shaw, chacun des deux hommes ayant son propre code d’honneur et une manière forte de venir à bout de leur mission, il était évident que tôt ou tard un film allait les mettre en avant à notre plus grand plaisir.

    Alors que la plupart des spin-off ont tendance à n’être que des pâles répliques des films dont ils se rattachent, il faut reconnaitre que des moyens colossaux ont été mis en place pour faire de ce film une base suffisamment solide pour proposer une approche différente de l’univers dédié Fast & furious. Nous retrouvons donc les personnages Luke Hobbs et Deckard Shaw deux ans après les événements narrés dans Fast & Furious 8. Ceux-ci doivent malgré eux unir leur force pour affronter un dangereux cyber-terroriste d’une firme mondiale Etheon qui souhaite mettre la main sur un dangereux virus. La sœur de Deckard Shaw s’est volontairement injectée ce virus afin d’éviter que Brixton, un tueur implacable d’Etheon mette la main dessus. Elle pourra compter sur l’appui de son frère et de Luke Hobbs pour non seulement trouver un moyen de s’extraire ce virus mais aussi mettre fin aux agissements de Brixton et de ses hommes de main.

    Si Fast & Furious : Hobbs & Shaw fonctionne aussi bien c’est qu’il bénéficie non seulement d’un excellent scénario aux multiples rebondissements et ne se focalisent pas uniquement sur un enchainement de scène d’actions multiples mais surtout de la présence du réalisateur David Leitch ancien cascadeur et qui en trois longs métrages (John Wick (2014) Atomic Blonde (2017) et Deadpool 2 (2018) a réussi à s’imposer comme l’un des meilleurs réalisateurs de films d’action musclés et portés par d’excellents castings. David Leitch aussi à l’aise pour filmer des scènes de combats que des courses poursuites donne à Fast & Furious : Hobbs & Shaw une aura tout particulière.

    L’alchimie réelle entre les deux personnages principaux Luke Hobbs et Deckard Shaw doit beaucoup aux comédiens Dwayne Johnson et Jason Statham qui semblent prendre un véritable plaisir à se donner la réplique. En reprenant des rôles sur mesure mettant aussi bien leur attitude à être des comédiens de films d’action mais aussi ayant un recul suffisant sur leurs limites notamment soulignés par de nombreux dialogues réussis, ces deux comédiens sont l’atout central de ce film. On appréciera aussi la présence de la comédienne Vanessa Kirby pour interpréter la sœur de Deckard Shaw et aussi les seconds rôles tout aussi réussis interprétés par Helen Mirren (Madeleine Shaw), Idris Elba (Brixton), Eddie Marsan (Andreiko) mais aussi Ryan Reynolds.

    Fast & Furious : Hobbs & Shaw nous renvoie ainsi avec une certaine nostalgie aux blockbusters des années 90 interprétés notamment par Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger. En suivant l’histoire de ce film on pensera notamment autant à Tango & Cash mais aussi à la saga James Bond notamment par le mélange réussi entre film d’action et d’espionnage. Ce n’est donc pas un hasard fortuit de trouver avant le générique de début une scène d’action comme c’est le cas dans tous les James Bond. Les nombreuses cascades du film vont également dans ce sens.

    Enfin, on ne saurait trop vous conseiller de rester jusqu’à la fin du générique de fin pour ne rater aucune des scènes se trouvant pendant et à la fin de celui-ci.

    Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw
    Un film de David Leitch
    Produit par Dwayne Johnson, Jason Statham, Chris Morgan, Hiram Garcia
    Sur un scénario de Chris Morgan, Drew Pearce
    Sur une histoire de Chris Morgan
    Avec Dwayne Johnson, Jason Statham, Idris Elba, Vanessa Kirby, Helen Mirren
    Musique de Tyler Bates
    Directeur de la photographie : Jonathan Sela
    Montage : Christian Wagner, Elisabet Rónaldsdóttir
    Production company : Seven Bucks Productions, Chris Morgan Productions
    Distribution Universal Pictures
    Date de sortie : 2 août 2019 (Etats-Unis), 7 août 2019 (France)
    Durée : 136 minutes

    Vu le 31 juillet 2019 au Pathé Beaugrenelle, salle Dolby Cinéma

  • 4