Logo
Accueil > Reviews > Men in black international

Men in black international

  • Men in black international
    Les Men In Black ont toujours protégé la Terre de la vermine de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils s’attaquent à la menace la plus importante qu’ils aient rencontrée à ce jour : une taupe au sein de l’organisation Men In Black.

Critique de Mulder

  • La trilogie Men in black réalisé par Barry Sonnenfield avait réussi à nous conquérir par son cocktail parfait entre la science-fiction et la comédie mais également par ses nombreux personnages humains et extraterrestres aussi originaux qu’attachants. Les trois films sortis successivement en 1997, 2002 et 2012 formaient un tout cohérent même si dans le troisième film le peu de présence du personnage joué par Tommy Lee Jones avait été comblé par une version plus jeune de celui-ci incarné par Josh Brolin.

    Pratiquement sept ans après Men in Black 3, Men in black international s’apparente à un spin-off qui permet d’une certaine manière de prolonger cet univers adulé par le public pour en proposer une version plus moderne et surtout déplacer l’action de New-York dans laquelle les agents J et K officient dans différents pays. On ne retrouve donc plus le duo formé par Tommy Lee Jones et Will Smith. On remarquera pourtant une allusion à ce duo sous la forme d’une peinture murale dans le bureau de T.

    Comme dans les trois films précédents, le film repose sur un duo formé cette fois ci d’une nouvelle recrue M (Tessa Thompson) dont l’enfance a été marquée par une rencontre avec un extraterrestre et par le fait de voir deux agents MIB en action et par l’agent H (Chris Hemsworth) protégé par T (Liam Neeson). Ce dernier avec l’aide de l’agent H avait réussi à repousser une invasion extraterrestre (La Ruche) trois années auparavant.

    Sur un scénario signé par Art Marcum et Matt Holloway prétexte à envoyer les agents H et M dans différents pays (Etats-Unis, Maroc, Italie, France), l’histoire ici présentée manque cruellement d’inventivité et surtout ne réussit pas à réinventer le concept de Men in Black. Réalisé par F. Gary Gray (Négociateur (1998), Braquage à l'italienne (2003), Que justice soit faite (2009) et plus récemment NWA: Straight Outta Compton (2015) et Fast and Furious 8 (2017), le film possède certes plusieurs atouts mais n’arrive pas à réellement décoller.

    Alors qu’un montage parfaitement maitrisé aurait pu sauver un scénario manquant cruellement d’ambition, il n’en est malheureusement pas le cas. Le résultat est donc un blockbuster en roue libre dans laquelle le comédien Chris Hemsworth semble en faire trop (on notera pourtant une allusion à son personnage de Thor bien placé) tandis que le personnage incarné parfaitement par Tessa Thompson manque cruellement d’épaisseur. En injectant une bonne dose de féminité dans l’univers des MIB, le film avait pourtant trouvé un bon moyen de réinventer le concept mais malheureusement la pauvreté scénaristique gâche une partie de notre plaisir.

    Avec un tel univers basé sur les comics créés par Lowell Cunningham, il y avait pourtant de quoi proposer une relecture passionnante et surtout des scènes d’action spectaculaires dans une intrigue ayant de nombreux rebondissements. Malheureusement, le tempo du film semble montrer que les scènes ont été montées les unes aux autres sans aucune audace et avec une volonté de proposer un divertissement trop familial et copiant aussi bien l’univers des James Bond (la partie de poker entre l’agent H et des extraterrestres n’est pas un hasard fortuit) que réutiliser certaines idées des précédents films sans vergogne.

    Certes on aura tendance à s’ennuyer un peu devant ce quatrième volet d’une saga cinématographique au potentiel réel et l’absence des deux comédiens principaux des précédents volets se fait réellement sentir. Reste certes un casting attractif dans lequel on retrouve dans des seconds rôles notamment Liam Neeson (agent T), Emma Thompson (agent Q), Rafe Spall (Agent C) et Rebecca Ferguson (Riza). C’est peu pour une suite qui aurait mis plus de sept années à voir le jour.

    Men in Black: International
    Un film de F. Gary Gray
    Produit par Walter F. Parkes, Laurie MacDonald
    Sur un scénario de Art Marcum et Matt Holloway
    Basé sur The Men in Black de Lowell Cunningham
    Avec Chris Hemsworth, Tessa Thompson, Rebecca Ferguson, Kumail Nanjiani, Rafe Spall, Laurent Bourgeois, Larry Bourgeois, Emma Thompson, Liam Neeson
    Musique de Danny Elfman, Chris Bacon
    Directeur de la photographie : Stuart Dryburgh
    Montage : Christian Wagner
    Production : Columbia Pictures, Amblin Entertainment, Parkes + Macdonald, Image Nation, Tencent Pictures
    Distribué par Sony Pictures Releasing
    Date de sortie : 11 juin 2019 (New York City), 14 juin 2019 (Etats-Unis)
    Durée : 115 minutes

    Vu le 18 juin 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 11 place E19, en IMAX et VF

     

  • 2.5