Logo
Accueil > Reviews > La fameuse invasion des ours en Sicile

La fameuse invasion des ours en Sicile

  • La fameuse invasion des ours en Sicile
    Tout commence en Sicile, le jour où Tonio, le fils de Léonce, roi des ours, est enlevé par des chasseurs... Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi Léonce décide de partir à la recherche de Tonio et d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il finit par retrouver Tonio et prend la tête du pays. Mais il comprendra vite que le peuple des ours n’est peut-être pas fait pour vivre au pays des hommes...

Critique de Mulder

  • La fameuse invasion des ours en Sicile montre qu’il est possible de faire de grands films d’animation européens (coproduction franco-italienne) à condition de s’appuyer sur un scénario consistant et de créer un véritable univers dans lequel les spectateurs pourront s’immerger et se prendre d’affection pour les personnages. En adaptant le conte homonyme de Dino Buzzati publié en 1945 les scénaristes Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain ont non seulement réussi à capter toute l’émotion mais également apportent quelques nouvelles idées dont une fin différente et quelques changements au niveau des personnages (certains nouveaux sont également créés comme Almenira) et de leurs actions.

    Il est intéressant de constater que cette relecture d’un conte enfantin permet non seulement d’aborder des thématiques différentes comme la famille, la guerre, la politique mais surtout de proposer un film d’une intelligence rare qui plaira autant à un public d’enfants que d’adultes. La grande force de ce film d’animation est de proposer une animation originale (à l’ancienne) loin des standards actuels des films d’animation des studios américains ce qui sied parfaitement à ce conte et rajoute une certaine nostalgie.

    Débutant comme un conte dans lequel des saltimbanques (un adulte et un enfant) se réfugient dans une grotte et y croisent un ours qui leur raconte une histoire dans laquelle les humains et les ours qui vivaient chacun de leurs côtés en harmonie voit suite à l’enlèvement du fils du roi ours, cet équilibre affecté amène à l’affrontement entre les humains et les ours. Ces derniers en sortent victorieux et se mettent ainsi à gouverner en Sicile. Dans le contexte de la sortie du livre en 1945, ce n’est pas un hasard fortuit que cette « invasion » se fasse (on pensera ainsi notamment aux forces alliées pendant la seconde guerre mondiale). Ce niveau de lecture supplémentaire apporte à ce film une dimension supplémentaire importante et amène à la réflexion comme de rares films arrivent à le faire encore récemment.

    Pour son premier film, Lorenzo Mattotti connu comme illustrateur notamment du New Yorker, Vanity Fair et Cosmopolitan et dessinateur de nombreuses bandes-dessinées (en duo avec Jerry Kramsky au scénario) s’impose comme un réalisateur brillant et inventif. Apportant le même soin à sa réalisation qu’à la transcription de l’excellent scénario sur lequel il peut s’appuyer. On comprend aisément l’attrait de celui-ci pour ce conte moderne dénonçant en quelques sortes la bêtise humaine mais également le monde politique faisant tourner la tête à certains et leur faisant renoncer à leur sagesse acquise pour asseoir leur pouvoir.

    Présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019, La fameuse invasion des ours en Sicile s’impose dès sa découverte comme un chef d’œuvre universelle à découvrir dès sa sortie prochaine le 9 octobre prochain en France.

    La Fameuse Invasion des ours en Sicile (The bears' famous invasion of Sicily)
    Un film de Lorenzo Mattotti
    Sur un scénario de Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain, d'après un conte de Dino Buzzati
    Direction de l'animation : Lorenzo Mattotti
    Musique : René Aubry
    Production : Valérie Schermann et Christophe Jankovic (Prima Linea Productions, essentiellement réalisé à Paris et Angoulême)
    Sociétés de production : France 3 Cinéma, Pathé, Canal+, Ciné+, le CNC, Media, les régions Île-de-France et Nouvelle-Aquitaine, la Fondation Gan pour le cinéma, la Procirep, l’Angoa
    Distribution : Pathé
    Ventes internationales : Pathé International
    Durée : 85 minutes
    Dates de sortie : 9 octobre 2019

    Vu le 26 mai 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 1

  • 5