Logo
Accueil > Reviews > John Wick Parabellum

John Wick Parabellum

  • John Wick Parabellum
    John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué à l’intérieur même de l’Hôtel Continental. "Excommunié", tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix. John se retrouve sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde.

Critique de Mulder

  • Une de nos plus grosses attentes cinématographiques de l’année était à ne pas douter le troisième volet de la saga culte John Wick. Après John Wick (2014, David Leitch) et John Wick 2 (2017, Chad Stahelski), ce troisième volet reprend juste à la fin du volet précédent et découle des conséquences des actions de John Wick. Après avoir transgressé une des règles de l’Hôtel Continental et tué Santino D'Antonio dans son enceinte, sa tête se retrouve mise à prix plus de quatorze millions de dollars et il devra non seulement affronter les tueurs les plus dangereux lancés à ses trousses mais également trouvé une solution pour rester en vie.

    Si la saga John Wick fascine autant c’est pour avoir réussi à mixer à la perfection le meilleur du cinéma américain et hong-kongais, non seulement un grand soin est porté sur les nombreuses scènes d’action mais également sur un scénario parfaitement orchestré ne laissant aucun temps mort et porté par un casting sélectionné avec soin. Ce troisième volet également réalisé par Chad Stahelski sur un scénario comme pour les deux précédents volets de Derek Kolstad permet de garder une réelle continuation avec les deux précédents films.

    Alors que de nombreux films préfèrent miser sur des effets spéciaux de plus en plus spectaculaires afin de pouvoir masquer bien souvent la médiocrité du scénario et un manque réel d’originalité, John Wick Parabellum persévère dans sa volonté de retrouver tout le charme des grands films d’action des années 80 et 90. Ce n’est donc pas un pur hasard si cet épisode mise sur de nombreux seconds rôles réellement construits avec un soin véritable. On retrouve ainsi au casting de ce second volet Asia Kate Dillon (The Adjucator) Halle Berry (Sofia), Mark Dacascos (Zero), Angelica Huston (The Director), Robin Lord Taylor (Administrator) et également des personnages importants des précédents volets Ian McShane (Winston), Laurence Fishburne (Bowery King), Lance Reddick (Charon).

    Alors qu’on aurait pu s’attendre à une certaine redite, le scénario particulièrement bien développé permet d’en apprendre encore plus sur le passé de John Wick et aussi sur l’étendue mondiale de la Table haute. Alors que les deux précédents volets se déroulaient uniquement dans New York, ce troisième volet n’hésite pas à faire voyager John Wick loin des rues de New York dans lesquelles sa survie devient pratiquement impossible. De la même manière, les nombreuses scènes d’action font une telle preuve d’originalité et d’une chorégraphie parfaite que le film devient réellement addictif et réussit à nous étonner en permanence. Certes, on reconnaitra aisément certaines influences pour celles-ci que cela soit A Game of Death (Bruce Lee et Robert Clouse, 1978) voir la saga cinématographique Matrix et autres films d’action de John Woo (The Killer (1989), A toute épreuve (1992).) Ce n’est pas non plus un hasard fortuit de retrouver enfin dans un second rôle important Mark Dacascos parfaitement à l’aise dans de nombreuses scènes de combat et un affrontement d’une efficacité redoutable entre son personnage et John Wick.

    Certes nous nous attendions avec ce troisième volet à retrouver un film d’action d’une efficacité redoutable mais le résultat final dépasse toutes nos attentes et surtout nous surprend en permanence. On assiste au film avec un réel plaisir de voir enfin ce que l’on attendait depuis trop longtemps au cinéma, une histoire décomplexée sans réelle censure qui ose autant choquer par sa violence graphique mais aussi retrouver tout le charme des grands thrillers. Loin d’être un déballement d’effets spéciaux outranciers, John Wick Parabellum nous réconcilie enfin avec le cinéma d’action et lui redonne ses lettres de noblesse.

    John Wick Parabellum (John Wick Chapter 3 : Parabellum)
    Un film de Chad Stahelski
    Produit par Basil Iwanyk, Erica Lee
    Sur un scénario de Derek Kolstad, Chris Collins,Marc Abrams, Shay Hatten
    Avec Keanu Reeves, Halle Berry, Mark Dacascos, Ian McShane, Lance Reddick, Laurence Fishburne, Jason Mantzoukas, Anjelica Huston, Robin Lord Taylor, Boban Marjanovi?
    Musique de Tyler Bates, Joel J. Richard
    Directeur de la photographie : Dan Laustsen
    Montage : Evan Schiff
    Production : Summit Entertainment, Thunder Road Pictures, 87Eleven Productions
    Distribution : Lionsgate (Etats-Unis), Metropolitan FilmExport (France)
    Date de sortie : 17 Mai 2019 (Etats-Unis), 22 mai 2019 (France)

    Vu le 6 avril 2019 à la Salle Metropolitan, en VO

  • 5