Logo
Accueil > Reviews > Her smell

Her smell

  • Her smell
    Une star du punk rock maniaque et destructrice pousse ses relations avec ses collègues, sa famille et ses fans à bout alors qu'elle mène une long combat contre l'alcoolisme tout en essayant de rétrouver l'inspiration qui avait fait le succès de son groupe.

Critique de Mulder

  • Une des principales qualités du cinéma indépendant est de pouvoir traiter de sujets forts sans réellement se soucier d’une certaine censure ou de proposer un film pouvant plaire à tous et souvent dénué d’un véritable regard novateur d’un réalisateur réellement libre de toutes contraintes. Dans ce sens Her smell ne laissera pas de marbre les spectateurs et loin de leur proposer un sentier balisé ou un énième biopic avec de nombreux numéros musicaux et un regard pas toujours juste et sensible sur des artistes borderline abimés par l’alcool et autres prises de substances illégales les détruisant peu à peu. Ainsi après Impolex (2009), The color wheel (2011), The Sixth Year (2013), Listen Up Philip (2014), Queen of Earth (2015), Golden Exits (2017), Her smell est le nouveau film independant écrit, réalisé, co-produit par Alex Ross Perry.

    En nous narrant la chute d’une star du punk (Becky Something) incarnée à la perfection par Elisabeth Moss (série The Handmaid's Tale : La Servante écarlate ; High Rise (2015), The Square (2017), US (2019)..), Her smell porte un regard plutôt négatif sur l’industrie musicale dans laquelle de nombreux artistes semblent ne pas arriver à encaisser un succès retentissant et sombre peu à peu dans la drogue quitte à faire sombrer leur carrière et entrainer dans leur chute leurs proches. Cette artiste faisant partie d’une groupe sombre peu à peu tandis que son heure de gloire semble être une période révolue. Entre son agent artistique Howard (Eric Stoltz), son ex-mari Danny (Dan Stevens) qui a refait sa vie et partage avec elle la garde de leur fille et les membres de son groupe, le film montre la dure descente d’une artiste qui n’arrive plus à retrouver le succès.

    Certes le montage du film semblant être une succession de scénettes plus ou moins convaincantes rend son accès moins facile que de nombreux autres biopics ou films musicaux. Pourtant, il permet de mettre en avant l’épaisseur des différents personnages et leurs relations complexes. En cela l’approche du réalisateur est certes originale mais risque de perdre certains spectateurs au passage. De la même manière, la musique n’occupe par la part la plus importante dans le récit et le réalisateur semble nettement plus intéressé à dresser un constat sanglant du milieu musical dans lequel certains artistes n’arrivent plus à évoluer et semblent en prise avec leurs propres démons.

    L’approche du film se retrouve plutôt très réussie en mettant en avant un univers musical féminin dans lequel de nombreuses artistes sont soit rivales soit tentent d’émerger. A ce titre, le casting du film permet de retrouver de nombreuses comédiennes que nous apprécions telles Amber Heard, Cara Delevingne, Virginia Madsen et Dylan Gelula dans des seconds rôles parfaitement dressées. On appréciera notamment de retrouver Cara Delevingne dans un parfait contre-emploi loin de nombreux films commerciaux plus ou moins réussis tels Pan (2015), Suicide Squad (2016), Valerian et la cité des mille planètes (2017) et London Fields (2018). Elle révèle ainsi toute sa fragilité et témoigne une fois de plus qu’elle est une comédienne surdouée et un véritable caméléon. Sa présence est une valeur ajoutée indéniable à la réussite de ce film.

    Her Smell
    Un film écrit et réalisé par Alex Ross Perry
    Produit par Elisabeth Moss, Matthew Perniciaro, Alex Ross Perry, Adam Piotrowicz, Michael Sherman
    Avec Elisabeth Moss, Cara Delevingne, Dan Stevens, Agyness Deyn, Gayle Rankin, Ashley Benson, Dylan Gelula, Virginia Madsen, Amber Heard
    Musique de Keegan DeWitt, Alicia Bognanno
    Directeur de la photographie : Sean Price Williams
    Montage : Robert Greene
    Production : Bow and Arrow Entertainment, Faliro House Productions
    Distribué par Gunpowder & Sky (Etats-Unis),
    Date de sortie : 9 septembre 2018 (TIFF), 12 Avril 2019 (Etats-Unis), 10 juillet 2019 (France)
    Durée : 135 minutes

    Vu le 24 avril 2019 au Club de l’Etoile, en VO

  • 4