Logo
Accueil > Reviews > Dragon Ball Super - Brolly

Dragon Ball Super - Brolly

  • Dragon Ball Super - Brolly
    Quelque temps après le Tournoi du Pouvoir, la Terre est paisible. Son Goku et ses amis ont repris leur vie. Cependant, avec son expérience du Tournoi, Goku passe son temps à s'entraîner pour continuer à s'améliorer car ce dernier est conscient qu'il reste encore beaucoup d'individus plus forts à découvrir au sein des autres univers. Lorsqu'un jour, le vaisseau de Freezer refait surface sur la Terre. Celui-ci est accompagné d'un Saiyan, nommé Broly, avec son père, Paragus. La surprise de Goku et Vegeta est immense puisque les Saiyans sont censés avoir été complètement anéantis lors de la destruction de la planète Vegeta. Ils n'ont donc pas d'autre choix que de s'affronter, mais ce nouvel ennemi s'adapte très vite aux adversaires qu'il affronte…

Critique de Mulder

  • Avant d’être un film, Dragon Ball Super fut une série télévisée d'animation japonaise produite par le studio Toei Animation et diffusée du 5 juillet 2015 au 25 mars 2018 sur la chaîne Fuji TV. C’est l’auteur du manga original, Akira Toriyama qui fut son scénariste mais aussi le responsable du concept art des personnages. Cette série adapte donc la série de manga de cet auteur dont la première publication fut dans le magazine Weekly Sh?nen Jump de 1984 à 1995 et éditée par la suite par l’éditeur japonais Sh?eisha de 1985 à 1995. En France, c’est l’éditeur Glénat qui publie cette série depuis février 1993.

    Le film Dragon Ball Super : Brolly est ainsi le premier film d’animation basé sur cette série d’animation et se trouve être la suite de l’arc Survie de L’univers composé de cinquante cinq épisodes de février 2017 à mars 2018. Il s’adresse ainsi aux très nombreux fans de cette série japonaise uniquement et risque de laisser perplexe comme ce fut notre cas de nombreux spectateurs. En effet, l’animation de très mauvaise qualité nous rappelle celle des séries japonaises de notre enfance. On repense ainsi aux séries cultes que furent Goldorak, Capitaine Flam et surtout Cobra qui malgré une animation traditionnelle et guère à la hauteur des films animés de l’époque retenaient notre attention par des scénarios riches en rebondissements et surtout des personnages attachants et forts. Dans le cas présent le scénario est à la hauteur de l’animation médiocre et sans réel intérêt.

    Certes le film permet de mettre en avant de nouveaux personnages comme Gine (la mère de son Goku), Vegeta et de proposer de revisiter certains personnages comme cette version enfant de Raditz ou la présence dans la trame de l’univers de Dragon Ball de Broly et de Gogeta. On retrouvera aussi les personnage Bardock dans une vision différente de celle des films de l’univers Dragon Ball Z. Par contre ce film zappe complétement les éléments du téléfilm Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer et des trois films Dragon Ball Z mettant en scène Broly. Il risque ainsi de choquer en quelques sortes les véritables experts de cet univers nous laissant complément de marbre.

    De la même manière autant la première partie du récit se laisse regarder autant la seconde relative à un combat dantesque entre Son Goku et Brolly s’éternise sur plus d’une trentaine de minutes, un peu comme si le scénariste et pourtant créateur d’un univers apprécié semblait à court d’inspiration et montrait ses limites de passer d’un court format à un long métrage. Guère sauver par une animation ayant plus de trente ans de retard sur l’animation cinématographique actuelle et un scénario paresseux, Dragon Ball Super : Brolly est une réelle déception..

    Dragon Ball Super: Broly (Doragon b?ru s?p?: Buror?)
    Un film de Tatsuya Nagamine
    Sur un scénario : Akira Toriyama, inspiré de son manga Dragon Ball
    Direction artistique : Kazuo Ogura
    Character designer : Akira Toriyama
    Direction de l'animation : Naohiro Shintani
    Studio d'animation : Toei Animation
    Color designer : Rumiko Nagai
    Musique : Norihito Sumitomo
    Sociétés de distribution : Toei Animation (en collaboration avec) 20th Century Fox
    Date de sortie : 14 décembre 2018 (Japon), 16 janvier 2019 (États-Unis), 13 mars 20199 (France)
    Durée : 100 minutes

    Vu le 18 mars 2019 au Gaumont Champs-Elysées Marignan, Salle 4 place E1

  • 2