Logo
Accueil > Reviews > Jusqu'ici tout va bien

Jusqu'ici tout va bien

  • Jusqu'ici tout va bien
    Fred Bartel est le charismatique patron d’une agence de communication parisienne branchée, Happy Few. Après un contrôle fiscal houleux, il est contraint par l’administration de délocaliser du jour au lendemain son entreprise à La Courneuve. Fred et son équipe y font la rencontre de Samy, un jeune de banlieue qui va vite se proposer pour leur apprendre les règles et usages à adopter dans ce nouvel environnement. Pour l’équipe d’Happy Few comme pour les habitants, ce choc des cultures sera le début d’une grande histoire où tout le monde devra essayer de cohabiter et mettre fin aux idées préconçues.

Critique de Mulder

  • Avec son troisième film le réalisateur et scénariste Mohamed Hamidi après Né quelque part (2012) et La vache (2016) nous livre ici une comédie sociale parfaitement rythmée et surtout reposant sur un excellent casting dans lequel on retrouve notamment Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrine Ouzani et surtout la trop rare Camille Lou (véritable révélation du film et déjà aperçue dans la série les Bracelets rouges et l’opéra rock 1789 : Les amants de la Bastille). Certes par sa courte durée, le film n’arrive pas toujours à ses objectifs et brûle par moment des étapes préférant aller directement à l’essentiel quitte à empiéter sur le fait de donner de la profondeur à des personnages principaux.

    On découvre ainsi un jeune patron, Fred Bartel, d’une agence de communications (Happy Few) qui suite à un contrôle fiscal inattendu se retrouve obligé de délocaliser sa petite PME de Paris à la Courneuve, passant ainsi d’un quartier huppé de Paris à la banlieue dans un quartier difficile. Pour pourvoir survivre dans ce milieu « hostile » , Fred Bartel pourra compter sur une jeune recrue Samy (Malik Bentalha) connaissant parfaitement le quartier et prêt à recourir à des méthodes pas toujours légales pour arriver à ses fins. Les échanges et le respect qui vont se créer entre Samy et Frédéric Bartel vont non seulement dynamiser la structure d’Happy Few mais aussi les entrainer à une course contre la montre suite à la commande de l’un des clients importants de cette société.

    Le réalisateur Mohamed Hamidi, également co-scénariste avec Michael Souhaité et Khaled Amara réussit à dresser un portrait avec plein de sensibilité de la Courneuve et surtout de la confrontation entre deux milieux sociaux différents. Loin de ces comédiens romantiques qui polluent dans nos cinémas actuellement, son film trouve la juste tonalité pour s’imposer comme une comédie sociale intéressante et surtout remplie d’humour. Le duo Gilles Lellouche et Malik Bentalha est parfaitement réussi et donne au film ses meilleurs scènes. De la même manière, la présence de Sabrina Ouazani, Anne-Elisabeth Blateau et Camille Lou rajoute au film une dose de tendresse véritable.

    Certes jusqu’ici tout va bien n’est pas dénué de défauts notamment une fin trop abrupte laissant des points en suspens mais on ne peut que recommander ce film surtout pour la présence dans son premier rôle au cinéma de Camille Lou qui se révèle aussi parfaite dans des scènes comiques que dans des moments plus dramatiques. Pour ces raisons, nous ne pouvons que vous conseiller ce film.

    Jusqu'ici tout va bien
    Un film de Mohamed Hamidi
    Sur un scénario de Khaled Amara, Mohamed Hamidi et Michaël Souhaité
    Avec Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani, Camille Lou, Hugo Becker, Anne-Élisabeth Blatea, Loïc Legendre, Karim Belkhadra, Annabelle Lengronne, Jeanne Bournaud, Harmandeep Palminder, Matheo Capelli, Grégoire Paturel
    Décors : Arnaud Roth
    Costumes : Hadjira Ben-Rahou
    Directeur de la photographie : Laurent Dailland
    Son : Pierre Excoffier, Édouard Morin et Daniel Sobrino
    Montage : Marion Monnier
    Musique : Ibrahim Maalouf
    Production : Nicolas Duval Adassovsky et Jamel Debbouze
    Sociétés de production : ADNP et KissFilms ; 14e Art Prod, Ten Films, TF1 Studio et TF1 Films Production (coproductions) ; La Compagnie Cinématographique et Panache Productions (coproductions étrangères)
    Société de distribution : Mars Distribution (France)
    Genre : comédie
    Durée : 90 minutes
    Dates de sortie : 27 février 2019 (France)

    Vu le 13 février 2019 au Gaumont Opéra Capucines, Salle 1

  • 3.5