Logo
Accueil > Reviews > Mon bébé

Mon bébé

  • Mon bébé
    Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa "petite dernière", vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada. Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent... Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, "son bébé".

Critique de Mulder

  • Le film Mon bébé marque la septième réalisation de Liza Azuelos après Ainsi soient-elles (1995), Comme t’y es belle ! (2006), LoL (film français (2008), remake UK (2012)), Une rencontre (2014), Dalida (2016). Comme pour ses films précédents elle signe également le scénario de ce film et tire sa source de son expérience personnelle. Il en ressort un film simple, sobre et parfaitement en phase avec son temps.

    On découvre ainsi une mère séparée, Héloise, qui élève seule ses trois enfants. Alors que la plus jeune de ses filles (Jade) qui vient de fêter ses dix huit ans se prépare à partir étudier au Canada, Héloise se rappelle son passé et veut tout faire pour vivre pleinement ses derniers moments avec sa fille Jade y compris en filmant avec son iphone l’ivresse de ces moments forts partagés en famille. Comme pour ces précédents films, les personnages féminins occupent une part importante du film et se révèle parfaitement dessinés et campés.

    Certes, il ne faut pas s’attendre à un suspense haletant mais la réalisation très inspirée dresse un portrait très vif du cocon familial et de la jeunesse. Comme pour LOL, les nombreuses chamailleries entre une mère et l’une de ses filles occupent une part importante du récit. Par ses dialogues croustillants, ce regard sur notre société actuelle et par une volonté de refuser tout sensationnalisme inutile, Mon bébé se révèle être un film réussi que l’on déguste sans modération à pleine bouche.

    Alors que le cinéma français ne nous surprend guère à répondre plus à des ambitions marketing qu’artistiques, Mon bébé se révèle être une sucrerie parfaitement comestible qui nous rappellera l’importance de la famille et le fait de pouvoir trouver sa place entre ses études, ses amours de jeunesse lorsqu’on est étudiant(e). Comme pour ces films précédents, Liza Azuelos sait parfaitement s’entourer et on retrouve donc sa fille pour leur troisième collaboration dans l’un des rôles principaux du film (Thais Alessandrin) mais aussi Sadnrine Kiberlain (parfaite une fois de plus) et dans des rôles secondaires Kyan Khojandi (série Bref) Victor Belmondo (petit-fils de Jean-Paul Belmondo), Camille Claris, Yvan Attal et Patrick Chesnais.

    Mon bébé
    Un film écrit et réalisé par Lisa Azuelos
    Avec Sandrine Kiberlain, Thaïs Alessandrin, Yvan Attal, Arnaud Valois, Patrick Chesnais, Arthur Benzaquen, Sarah Deffeyes, Victor Belmondo, Mickaël Lumière, Camille Claris, Kyan Khojandi
    Directeur de la Photographie : Antoine Sanier
    Montage : Baptiste Druot
    Musique : Yael Naim
    Genre : comédie dramatique
    Distributeur : Pathé Distribution (France)
    Durée : 87 minutes : 13 mars 2019

    Vu le 13 mars 2019 au Gaumont Opéra, Salle 4 place A2

  • 3.5