Logo
Accueil > Reviews > Let's dance

Let's dance

  • Let's dance
    Joseph, danseur passionné de hip-hop, refuse d’entrer dans l’entreprise de son père pour tenter sa chance à Paris. Avec sa copine Emma et son meilleur ami Karim, il intègre le crew parisien de Youri, un célèbre breaker, pour tenter de gagner un concours international de hip-hop. Mais le jour des sélections, rien ne se passe comme prévu : Joseph est trahi par Emma et Youri, le groupe explose. Recueilli par Rémi, un ancien danseur étoile devenu professeur, Joseph découvre le milieu de la danse classique et rencontre la brillante Chloé, en pleine préparation du concours d'entrée au New York City Ballet. À travers cette rencontre, orchestrant l’alliance inattendue entre le hip-hop et la danse classique, Joseph va apprendre à se sentir légitime en tant que danseur et leader, et ainsi devenir artiste.

Critique de Mulder

  • Les films consacrés à la danse sont pléthores et pour la plupart présente uniquement comme argument de montrer des chorégraphies visuellement impressionnantes à l’inverse d’un scénario manquant cruellement d’audace et un casting pour la plupart du temps choisi plus pour leur physique que pour leurs réels talents de comédiens. Pourtant les films de danse français sont plutôt rares et échouent pour la plupart du temps en étant de pâles copies de succès américains. On pense ainsi à des films comme la saga cinématographique Sexy Danse (cinq films au compteur), Footloose (1984), Flashdance (1983), Honey (2003) et Fame (1980) comme exemples de films américains méritant le détour. Du côté français, certes Break (2018) méritait le détour mais les autres n’ont pas réellement marqué nos mémoires.

    Pourtant Let’s danse que nous n’avons pas pu découvrir en projection de presse mérite d’être découvert non pas comme une réussite indéniable mais une tentative de proposer un mariage réussi entre un cinéma populaire français et des inspirations à peine déguisées aux film cités ci-dessus et en particulier au premier volet de Sexy Danse qui mettait en scène deux écoles différentes de danse celle classique et celle de la rue personnalisée par les comédiens Channing Tatum et Jenna Dewan. Le duo principal du film formé par les comédiens Rayane Bensetti (Joseph), Alexia Giordano (Chloé) se révèle être un des atouts majeurs de ce film. On retrouve aussi au casting Guillaume De Tonquédec (Rémi), Mehdi Kerkouche (Karim), Brahim Zaibat (Youri) et Line Renaud (Nicole).

    L’intrigue malheureusement trop linéaire n’est sauvée que par une réalisation impressionnante mettant en scène des numéros de danse parfaitement chorégraphiés et surtout la présence d’une jeune comédienne au charme ravageur et à la personnalité marquée Alexia Giordano. Aussi à l’aise à danser que cela soit de la danse classique ou du hip-hop, elle apporte au film toute sa grâce et une réelle présence. De la même manière, le jeune comédien Rayane Bensetti des séries Pep’s et Clem se révèle être aussi bon danseur mais manque de conviction pour donner vie à son personnage trop caricatural et superficiel. En cela son personnage colle parfaitement à ceux des films de danse américains aussitôt vus qu’oubliés.

    Pourtant Let’s dance se regarde avec plaisir et se veut un divertissement certes populaire et dans l’ère du temps. Il nous touche par sa volonté de proposer un film de danse réaliste certes prévisible mais attachant. On aurait cependant aimé une fin plus réussie et enjouée qu’abrupte telle qu’elle est ici.

    Let’s dance
    Un film de Ladislas Chollat
    Sur un scénario de Ladislas Chollat, Joris Morio
    Avec Rayane Bensetti (Joseph), Alexia Giordano (Chloé), Guillaume De Tonquédec (Rémi), Fiorella Campanella (Emma), Mehdi Kerkouche (Karim), Mwen Marchand, Laura Defretin, Brahim Zaibat (Youri), Brandon Masele, Magdalena Malfray, Nicolas Huchard, Julien Ramade
    Producteurs : Lionel Uzan, Raphaël Rocher
    Productrice exécutive : Elsa Rodde
    Chorégraphe : Marion Motin
    Production : Federation Entertainment, Empreinte Cinéma, Pathé
    Distributeur France (Sortie en salle) : Pathé
    Date de sortie : le 27 mars 2019

    Vu le 3 avril 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 15 place A19

  • 3