Logo
Accueil > Reviews > IP man legacy : master Z

IP man legacy : master Z

  • IP man legacy : master Z
    Après sa défaite face au Master IP, Cheung Tin Chi tente de recommencer sa vie avec son jeune fils à Hong Kong, au sein d'un bar destiné aux expatriés dont il est le propriétaire. Mais peu de temps après, il replonge dans ses anciens travers...

Critique de Mulder

  • Le cinéma Hong-Kongais n’a pas son pareil pour continuer à nous surprendre et nous proposer des thrillers et des films d’action d’une efficacité redoutable. Master Z: The Ip Man Legacy spin-off de l’excellente saga d’action Ip-man avec Donnie Yen dans le rôle-titre ne démérite pas malgré l’absence de celui-ci et la présence comme premier rôle de l’un des personnages de Ip Man 3. On retrouve ainsi le personnage Cheung Tin Chi qui tente de recommencer sa vie en tenant une petite boutique à Hong-Kong et en élevant son fils. Ayant décidé de fermer son dojo et à ne plus recourir à devoir se battre, le destin en aura voulu différemment et il se retrouve de nouveau à avoir affronter un gang dangereux ayant fait main basse sur un trafic de drogue.

    Le cinéma d’action hong-kongais a pour principal mérite malgré le temps à rester fidèle à sa formule souvent copiée par les studios américains et français (voire les nombreux films d’action d’Europacorp) dans laquelle tout semble interchangeable mais le résultat final capte toujours autant toute notre attention. On se souvient encore de l’électrochoc encaissé en découvrant les premiers films de John Woo comme The Killer (1989), A toute épreuve (1992), ses chorégraphies de combat dantesques et ses personnages attachants et profondément humains. IP man legacy : master Z s’apparente ainsi à un des dignes héritiers de ce cinéma de la fin des années 80 dans lequel les scènes de combat étaient aussi bien nombreuses que de qualité.

    Le réalisateur Yuen Woo-ping réputé comme l’un des meilleurs chorégraphes hong-kongais et qui travailla notamment sur de nombreux films américains comme la saga Matrix (1999-2003), Danny The Dog (2004), The Grandmaster (2013) fait de nouveau ici preuve de son excellente expérience pour nous proposer des scènes d’action d’une efficacité redoutable et inscrit parfaitement son film dans l’univers de la saga Ip man. De la même manière même si Max Zhang n’a pas la présence à l’écran de Donnie Yen, il se revèle très convaincant en père de famille devant de nouveau lutter contre la mafia locale et affronter de nombreux ennemis redoutables. A ce titre, ses scènes de combat contre Michelle Yeoh, Dave Bautista et Tony Jaa (présent que dans deux courtes scènes ) mérite amplement de découvrir ce film.

    Comme pour la saga Ip man, ce film n’aura droit ici qu’à une sortie directe vidéo (éditeur M6 vidéo) en France même si ses nombreuses qualités auraient réellement mérité une sortie en salle. En pratiquement cent dix minutes, aucune scène est inutile et les scènes d’action sont parfaitement amenées et même si certaines semblent irréalistes sont d’une efficacité redoutable. Certes son scénario ne brille pas par son inventivité mais remplit aisément son but soit d’être un film d’action violent, efficace et visuellement irréprochable. Le grand soin porté à la photographie et à la reconstitution de son Hong-Kong des années 60 est de qualité.

    En attendant Ip man 4 prévue pour juillet prochain, IP man legacy : master Z nous permettra de patienter et surtout confirme une nouvelle fois l’excellent santé du cinéma d’action hong-kongais et surtout sa supériorité face aux films d’action américains.

    IP man legacy : master Z (Ye wen wai zhuan: zhang tian zhi)
    Directed by : Yuen Woo-ping
    Produced by Raymond Wong, Donnie Yen
    Executive producers: Edmond Wong, Anita Wong
    Written by Edmond Wong, Chan Tai-lee
    Starring Max Zhang, Liu Yan, Michelle Yeoh, Naason, Kevin Cheng, Dave Bautista, Patrick Tam, Chrissie Chau, Philip Keung, Brian Thomas Burrell, Adam Pak, Tony Jaa
    Editors: Kong Chi-leung, Chow Kai-pong
    Music: Day Tai
    Production companies : Orange Sky Golden Harvest, Mandarin Motion Pictures, Enlight Pictures, Young Enlight Productions
    Distributed by Universal Studios (USA)
    Release date : December 20, 2018 (Hong Kong), December 21, 2018 (China)

    Vu le 06 avril en VO

  • 4