Logo
Accueil > Reviews > Monsieur Link

Monsieur Link

  • Monsieur Link
    Monsieur Link est une créature surprenante, étonnamment intelligente et surtout incroyablement attachante. Dernier vestige de l’évolution humaine et unique représentant de son espèce, Monsieur Link se sent seul... Pour l’aider à retrouver ses parents éloignés, il approche l’explorateur Sir Lionel Frost, le plus grand spécialiste des mystères et des mythes. Accompagnés par l’aventurière Adelina Fortnight qui possède l’unique carte qui leur permettra d’atteindre leur destination secrète, ils se lancent dans une odyssée à travers le monde.

Critique de Mulder

  • “Au fond, le film parle des rapports humains. Il parle d’empathie et du passage de la solitude à la relation avec autrui. Le film raconte une histoire très forte sur un plan émotionnel, à cela s’ajoute un récit d’aventures à la fois drôle, rocambolesque et exaltant, qui rappelle Jules Verne et Indiana Jones. C’est une sorte de conte fin-de-siècle avec des monstres. J’ai trouvé que ce serait formidable de raconter une histoire pareille dans une version animée”. – Travis Knight.

    Une fois de plus les studios Laika nous livrent un film d’animation soigné et légitimant leur position de studio d’animation capable de rivaliser avec les grands studios d’animation actuels. Écrit et réalisé par Chris Butler (l’étrange pouvoir de Norman), Monsieur Link s’apparente à un grand film d’aventure digne héritier d’Indiana Jones. A ce titre la scène du repas revisite avec humour celle culte d’Indiana Jones et le temple perdu.

    En mélangeant stop Motion et animation 3D, monsieur Link montre bien une nouvelle fois que les studios Laika portent un grand soin autant sur le fond (le scénario) que sur la forme. Dans ce sens Monsieur Link retrouve toute la magie des grands films d’animation des années 80 dans lesquels les histoires retenaient totalement notre attention et nous suivions fascinés ses personnages imaginaires et pourtant si réalistes. Les nombreuses scènes humoristiques sont parfaitement amenées et on soulignera autant la qualité du choix de son casting original (Hugh Jackman, Zoe Saldana, Emma Thompson, Zach Galifianakis) que sa version française dans laquelle on sent que le courant passe parfaitement entre Thierry Lhermitte et Éric Judor.

    Nous découvrons ainsi un grand aventurier, Lionel Froste, épaulé par son fidèle assistant et traversant le monde pour trouver de nouvelles espèces animalières et mieux comprendre certains mythes pour savoir si il s’agit uniquement de croyance ou d’une réalité aux confins du fantastique. Suite à un incident, il va faire une rencontre qui changera à jamais sa vie, découvrir une créature mythique et assimilable à un chainon manquant de l’évolution humaine et partir avec celle-ci et l’aventurière Adelina Fortnight sur les pistes des Yeti. Cette dernière est la seule qui possède une fameuse carte pouvant les amener sur la piste de ces créatures des neiges.

    Alors que la plupart des films d’animation actuels sont entièrement réalisés en images de synthèse, les studios Laika continuent à recourir à l’animation en stop-motion pour donner vie à leurs films. Il en ressort un film d’une beauté fascinante et dont la magie réussit complètement à nous faire oublier l’énorme travail nécessaire pour créer une telle œuvre. Que cela soit le soin à la reconstitution fidèle de l’époque victorienne ou les nombreux lieux du film, tout concourt non seulement à nous fasciner par une telle réussite artistique mais aussi réellement nous immerger dans cette belle aventure non dénuée d’un réel sens comique à travers les commentaires attachants de Monsieur Link sur la société qui l’entoure.

    On se doute que pour arriver à un tel niveau de réalisme, il aura fallu non seulement des recherches poussées (notamment à travers les photographies de magazines comme National Geographic) pour créer les nombreux décors du films (cent dix décors ont été créés spécialement). Tout sonne ici à la perfection et témoigne une fois de plus de la qualité irréprochable des créations artistiques de Laika. Après Les Noces Funèbres (2005), Coraline (2009), l’ étrange Pouvoir de Norman (2012), les Boxtromms (2014) et surtout le magnifique Kubo et l’armure magique (2016), Monsieur Link montre l’attachement des studios Laika à nous proposer de grands divertissements familiaux. Il en ressort des films mêlant avec brio audace et courage et reliant l’animation traditionnelle avec les derniers outils technologiques actuels.

    On appréciera également les différents niveaux de lecture qui font de ce film non seulement un film parfait pour un jeune public mais qui pourra sans aucun doute retenir l’attention d’un public adulte par les thématiques aborder comme la solitude, la communication, notre place dans la société et l’épanouissement personnel. Monsieur Link continue donc à montrer l’excellence des studios Laïka dont nous attendons chaque nouveau long métrage avec la même impatience

    Monsieur Link (Missing Link)
    Un film écrit et réalisé par Chris Butler
    Produit par Travis Knight, Arianne Sutner
    Avec les voix en version originale de Hugh Jackman, Zoe Saldana, Timothy Olyphant, Emma Thompson, Zach Galifianakis
    Musique de Carter Burwell
    Production : Laika
    Distribution : Annapurna Pictures (Etats-Unis), Lionsgate UK (Angleterre / Irlande), Metropolitan FilmExport (France)
    Date de sortie : 12 Avril 2019 (Etats-Unis), 17 avril 2019 (France)

    Vu le 13 mars 2019 à la Salle Metropolitan, en VO

  • 5