Logo
Accueil > Reviews > Stubby

Stubby

  • Stubby
    Le destin incroyable de Stubby, chien errant recueilli par John R. Conroy sur le campus de Yale où le soldat s’entraînait avec les troupes US avant de rejoindre les alliés lors de la Grande Guerre. John embarque clandestinement son protégé sur l’USS Minnesota, et les voilà voguant vers la France pour participer au combat. Par sa loyauté et sa bravoure, Stubby conquit tous ceux qui le côtoient, civils comme soldat. A son retour aux Etats-Unis, il reçoit plusieurs médailles et le titre de Sergent ! Véritable héros sur 4 pattes, Stubby a montré au monde entier que ce qui compte, ce n’est pas d’être bien né, c’est le courage et l’amitié.

Critique de Mulder

  • « C’est en travaillant sur une série documentaire sur l’implication des Américains pendant la Première Guerre mondiale que j’ai découvert l’histoire de Stubby. J’ai tout de suite réalisé que cette histoire avait un fantastique potentiel pour faire appréhender ce pan de l’Histoire aux enfants. Plus qu’un petit chien, c’est un personnage très inspirant. Même si cette histoire est américaine, la Première Guerre mondiale a impliqué tant de personnes de nationalités différentes que tout le monde peut se sentir concerné. » - Richard Lanni

    Stubby (Sgt Stubby, An American Hero) montre une nouvelle fois ce que doit être réellement le cinéma d’animation, non seulement un excellent divertissement mais aussi un moyen d’amener le public à la réflexion mais aussi à se replonger dans des livres ou des ouvrages pour continuer à en apprendre plus sur l’histoire ou les fondations de cette œuvre. Tirée d’une histoire vraie et incroyable, Stubby nous présente un chien errant et aventurier qui fera la rencontre d’un jeune soldat, Robert Conroy, alors en phase d’entrainement avec les troupes US sur le campus de Yale (New Heaven, Connecticut) et deviendront vite inséparables. Stubby embarquera clandestinement pour retrouver son maitre. Ce chien attachant et courageux aidera ainsi de nombreux soldats et deviendra vite la mascotte du régiment basé en France en pleines tranchées.

    Réussir un film d’animation requiert comme le montre si bien Stubby une véritable alchimie entre plusieurs éléments que cela soit un scénario propice à de nombreux rebondissements et à une véritable évolution des personnages mais également un soin particulier apporté à l’animation. Certes celle-ci n’arrive pas à égaliser la perfection des studios Walt Disney Studios Motion Pictures et Pixar Animations Studios mais il faut reconnaître que le studio français Mikros Image (Atérix : le domaines des Dieux (2014), Mune : le gardien de la lune (2014), le petit prince (2015)..) en collaboration avec Fun Academy Motion Pictures a réussi à donner vie à un film d’animation à l’esthétisme soigné et surtout donner vie à l’un des chiens les plus attachants vus depuis longtemps au cinéma.

    Que cela soit son adorable salut ou sa frimousse, Stubby nous rappelle une nouvelle fois l’importance de nos animaux de compagnie dans notre vie quotidienne et à quel point nous devons en prendre soin et être là pour eux. Le cinéma américain est très friand de films sur les animaux et celui-ci mérite amplement d’être découvert malgré une arrivée au cinéma en France très lointaine (le film est sorti aux Etats-Unis il y a plus d’un an).

    En abordant avec une véritable attention la première guerre mondiale et le courage de nombreux soldats dont beaucoup de volontaires prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes et leur vie sur des champs de bataille, Stubby leur rend hommage et surtout nous montre les bases solides et une véritable amitié entre des soldats américains et français bataillant ensemble contre l’envahisseur allemand et ses méthodes barbares comme l’utilisation de gaz toxiques comme le montre une scène de ce film. Certes le film ne montre pas les nombreux morts tombés sur les champs de bataille mais en parle avec attention afin de ne pas choquer le jeune public et cela pourra choquer certains d’atténuer l’impact de ces champs de guerre maculés de sang dans lesquels de nombreux innocent ont laissé leur vie ou une partie d’eux.

    On appréciera aussi le grand soin porté au doublage que cela soit dans la version originale de Helena Bonham Carter en voix off (Margaret Conroy), Logan Lerman (Robert Conroy) mais surtout Gérard Depardieu dans le rôle d’un soldat français et ancien chef cuisinier qui lui va à merveille et qui a assuré le doublage de la version originale et française. De la même manière, comment ne pas saluer l’excellent travail apporté sur le storyboard de ce film et l’importance d’un tel poste pour venir à bout des scènes les plus difficiles. On retrouve ainsi à ce poste, Eric Gandois, celui qui a travaillé sur de nombreux films comme Au bonheur des ogres (2013), Lucy (2014), Valérian et la Cité des Mille Planètes (2017) pour ne citer que certains des plus connus. Les nombreuses scènes d’action réussies de ce film tiennent en parti de l’importance d’avoir un tel storyboarder dans l’équipe créative du film.

    Enfin, on soulignera le grand soin aussi apporté à la musique de ce film signée par Patrick Doyle (Thor (2011), Cendrillon (2015), Le crime de l’Orient Express (2017) et prochainement le très attendu Artemis Fowl (2019). Les nombreuses scènes clés du film bénéficient ainsi d’une musique parfaitement en phase avec les images et créant ainsi une véritable immersion.

    Loin de ces nombreux films d’animation qui ne réussissent pas toujours à nous émouvoir, Stubby marquera à ne pas douter nos mémoires de passionnés de cinéma et surtout montre qu’il est possible de rivaliser avec les grands studios américains actuels. Même si le film n’a pas reçu l’accueil qu’il méritait aux Etats-Unis on ne peut que vous encourager à le découvrir et on peut déjà parier sur le fait que vous allez adopter Stubby et être conquis par son charme irrésistible.

    Stubby (Sgt. Stubby: An American Hero)
    Un film de Richard Lanni
    Produit par Emily Cantrill, Laurent Rodon
    Sur un scénario de Richard Lanni, Mike Stokey
    Avec les voix en version originale de Logan Lerman, Helena Bonham Carter, Gérard Depardieu
    Musique de Patrick Doyle
    Montage : Mark Solomon
    Storyboarder : Eric Gandois
    Production : Fun Academy Motion Pictures, Mikros Image
    Distribution : Fun Academy Motion Pictures
    Date de sortie : 27 Mars 2018 (Los Angeles), 13 avril 2018 (Etats-Unis et Canada), 22 mai 2019 (France)
    Durée : 84 minutes

    Vu le 28 mars 2019 au Club de l’Etoile

  • 4.5