Logo

US

  • US
    Des parents emmènent leurs enfants dans leur maison secondaire près d'une plage afin de se détendre et de se déconnecter. Des amis les rejoignent. Au fur et à mesure que la nuit arrive, la sérénité se transforme en tension. Lorsque des invités - qui n'étaient pas prévus - se joignent au groupe, l'agitation palpable dégénère en chaos.

Critique de Mulder

  • « Le tout est parti de ma fascination pour le mythe du double, basé sur le postulat que nous sommes nos pires ennemis. C’est quelque chose que chacun d’entre-nous sait, mais c’est une vérité que nous essayons de cacher au plus profond de nous. Nous aimons penser que la faute vient toujours de l’extérieur et surtout des autres. Dans mon film l’ennemi a nos propres traits. » - Jordan Peele

    1979 - Halloween de John Carpenter
    2019 – Us de Jordan Peele

    Après un premier film devenu un véritable phénomène, Get out (2017), on attendait forcément le second film de Jordan Peele avec impatience en se demandant si il allait être de nouveau capable de proposer non seulement un scénario aux multiples lectures mais également un véritable climat angoissant tout en restant fidèle à ses thématiques importantes comme l’intégration sociale et ethnique aux Etats-Unis, la famille et l’influence des médias sur notre vie quotidienne.

    Fort du succès de son premier film, Jordan Peele a pu concevoir librement en le produisant, scénarisant et réalisant le film qu’il voulait réellement faire. Il est intéressant de voir les nombreuses inspirations qui planent au-dessus de son second film que cela soit son approche digne d’un épisode version longue et survitaminée de la Quatrième dimension mais aussi et surtout celles de grands réalisateurs qui ont su donner sa noblesse au cinéma de genre horrifique, de science-fiction ou fantastique. On pense notamment à Halloween de John Carpenter notamment par l’usage de la musique mais aussi des choix cruciaux pour tourner le film créant une véritable immersion et une plongée en plein horreur. L’ombre de réalisateurs comme George A Romero, Alfred Hitchcock, Wes Craven , Stanley kubrick et Roman Polanski semblent également être à la source de ce film.

    La richesse de ce film se voit notamment à travers sa scène d’introduction et de conclusion dont on ne dira rien mais sur lesquelles on vous conseillera d’y porter la plus grande des attentions. Derrière ce portait d’une famille afro-américaine, le réalisateur aborde non seulement le fameux american way of life, les dérives de la science et l’incapacité des hommes à la gérer parfaitement. La famille Wilson a tout d’une famille américaine traditionnelle avec ses deux enfants, Zora et Jason et un mari aimant et ayant trouvé le parfait équilibre entre réussite professionnelle et vie familiale. Alors qu’ils viennent d’arriver dans leur résidence secondaire dans laquelle cette jeune mère de famille avait passé son enfance et y avait connu un certain choc émotionnel, de curieux étrangers semblent les surveiller et avoir un comportement inquiétant (nous n’en dirons pas plus). D’un climat de vacances balnéaires, cette plongée en pleine horreur ne laissera personne indemne.

    Le savoir-faire de Jordan Peele est indéniable et nous rappelle par son approche caractéristique le film culte de John Carpenter dans lequel certaines personnes agissent sous un masque pour imposer la terreur ou ont un comportement inquiétant et semblent avoir perdu leur humanité (si ce n’est leur âme véritable). Alors que de nombreux films d’horreur se contentent d’étaler des litres de sang outranciers, le réalisateur ici fait preuve d’économie et surtout fait mouche constamment à chacun de ses effets. C’est tellement devenu rare actuellement d’avoir véritablement peur au cinéma et de s’immerger totalement dans un récit quitte à se laisser manipuler émotionnellement par un scénario d’une efficacité redoutable. Comme un épisode culte de la Quatrième dimension rien ici est laissé au hasard que cela soit de nombreuses fausses pistes ou des explications relatives à des éléments fantastiques. Le film est d’autant plus efficace qu’il ne singe à aucun moment ni imite certains classiques du genre. Que cela soit un clin d’œil au cultissime Thriller de Michael Jackson lors du prologue en 1986 ou des allusions au bestiaire fantastique comme des expériences interdites, des être à l’apparence humaine, tout ici créé avec une véritable justesse un climat angoissant.

    Une fois de plus le réalisateur et scénariste Jordan Peel a conçu son film comme une véritable expérience cinématographique et loin de vouloir surfer sur la black exploitation nous livre un film universel sur notre humanité et sur notre capacité à dompter notre animalité. Rien n’est laissé ici au hasard et cette histoire non seulement nous plonge dans un climat oppressant mais surtout réussit à introduire dans le récit plusieurs éléments de comédie afin non seulement de relancer l’action mais porter un regard frais et incisif sur notre société actuelle. Il est tellement rare actuellement d’aller au cinéma et de sortir heureux avec l’envie de revoir un film juste après l’avoir découvert afin de mieux saisir certaines actions ou attitudes.

    Excellent directeur d’acteurs, Jordan Peele a pu s’entourer d’excellents comédiens tous aussi investis dans leurs rôles que cela soit Lupita Nyong'o (Adelaide Wilson), Winston Duke (Gabe Wilson), Elisabeth Moss (Mme Tyler), Tim Heidecker (Mr. Tyler) et les jeunes comédiens Shahadi Wright Joseph (Zora Wilson) et Evan Alex (Jason Wilson).

    Rarement un film nous avait autant fasciné et conquis. Derrière cette démolition du sacro-saint familial et en brocardant la société américaine, Jordan Peele s’impose tout simplement comme un maître Incontestable de l’horreur et du fantastique. Dire qu’après avoir découvert ce film on trépigne de découvrir la nouvelle série La quatrième dimension (The Twilight Zone) pour lequel il sera le présentateur (à la manière de Rod Sterling), mais aussi l’un des producteurs exécutifs, et également son prochain film est peu dire.

    Us
    Ecrit et réalisé par Jordan Peele
    Avec Lupita Nyong’o, Winston Duke, Elisabeth Moss, Tim Heidecker, Yahya Abdul-Mateen II, Anna Diop, Evan Alex, Shahadi Wright Joseph, Madison Curry, Cali Sheldon, Noelle Sheldon
    Produteurs : Jason Blum, Sean McKittrick, Jordan Peele, Ian Cooper
    Producteurs exécutifs: Daniel Lupi, Bea Sequeira
    Produit par Jordan Peele Sean McKittrick, Jason Blum, Ian Cooper
    Musique de Michael Abels
    Directeur de la photographie : Mike Gioulakis
    Montage de Nicholas Monsour
    Production : Monkeypaw Productions
    Distribué par Universal Pictures
    Date de sortie : 15 Mars 2019 (USA), 20 Mars 2019 (France)

    Vu le 12 mars 2019 à la Salle Universal, en VO

  • 5