Logo
Accueil > Reviews > Damien veut changer le monde

Damien veut changer le monde

  • Damien veut changer le monde
    Bienvenue à Kehoe, luxueuse station de ski du Colorado. La police locale n’y est pas franchement très sollicitée jusqu’au jour où le fils d’un conducteur de chasse-neige, Nels Coxman, est assassiné sur ordre de Viking, un baron de la drogue. Armé d’une rage implacable et d’une artillerie lourde, Nels entreprend de démanteler le cartel de Viking. Sa quête de justice va rapidement se transformer en une vengeance sans pitié. Alors que les associés de Viking « disparaissent » les uns après les autres, Nels passe d’un citoyen modèle à un justicier au sang-froid, qui ne laisse rien - ni personne - se mettre en travers de son chemin.

Critique de Mulder

  • Le cinéma français a toujours su aborder des sujets contemporains avec plus ou moins de réussite et surtout amener les spectateurs à se remettre en question et à revoir leur conceptualisation de la société. Loin de ces films commerciaux juste bons à mettre en scène les comédiens les plus appréciés du public et préférant en mettre plein la vue que proposer des scénarios de qualité et ayant réellement quelque chose à dire, certaines œuvres cinématographiques arrivent non seulement à trouver leur place dans les nombreux cinémas mais surtout à montrer ce que doivent être de bons films.

    Après l’excellent Les Invisibles (2019) de Louis-Julien Petit également distribué en salles par Apollo films, Damien veut changer le monde est non seulement une excellente surprise mais surtout réveille en nous un instinct de protection et une envie de lutter contre toutes ses inégalités sociales et humaines qui font partie de notre quotidien. Pour son troisième film après Frères (2004) et Joseph et la fille (2019), Xavier De Choudens aborde avec une véritable sensibilité la question de l’intégration en France et la condition précaire de certains migrants. Après nous avoir montré l’engagement des parents de Damien et de sa sœur Mélanie auprès de nombreuses causes qu’ils soutenaient et la mort de leur mère ayant provoqué le repli de leur père et sa volonté de vivre éloigné de la société, on découvre donc ce frère devenu pion dans une école primaire et sa sœur avocate d’affaires. Lorsque la mère d’un des élèves de cette école primaire est menacée d’expulsion avec son fils, Damien qui n’avais pas cette fibre militante décide de poursuivre le chemin de ses parents et embarque avec lui son meilleur ami Rudy et des connaissances pour non seulement venir en aide à cette jeune mère et son enfant mais aussi à d’autres mères dans le même cas.

    Pour réussir une comédie sociale, il faut non seulement s’emparer d’un sujet en le maitrisant mais surtout pouvoir donner vie à un scénario maitrisé qui puisse retenir l’attention du public et l’amener à la réflexion mais surtout créer à travers des personnages attachants un lien avec les spectateurs. En cela Damien veut changer le monde trouve la parfaite tonalité pour non seulement capter toute notre attention mais surtout retrouver tout le charme de ces comédies britanniques engagées. On pense ainsi notamment à The Full Monty mais aussi différents films de Ken Loach. La réussite de ce film tient également par une mise en scène inspirée qui nous livre sans aucune baisse de rythme ni fausses pistes inutiles cette histoire et dresse par la même occasion une belle histoire d’amour entre cette mère syrienne et Damien un simple pion d’une école primaire qui trouve pour la première fois de sa vie un combat utile à porter. Certes reconnaitre plus de dix-sept enfants peut apparaitre comme surréaliste voire ne pas se rendre compte des responsabilités qui peuvent en découler mais Damien écoute son plus cœur que sa raison.

    Damien veut changer le monde est également le film de la maturité pour son comédien principal Franck Gastambide. Après avoir mis en scène trois comédies populaires assez réussies Les Kaira (2012), Pattaya (2016) et Taxi 5 (2018) et joué dans de nombreuses comédies (Vive la France (2013), Les Gazelles (2014), Hibou (2016), son rôle dans la surface de réparation (2017) avait montré qu’il était également à l’aise dans des rôles plus dramatiques. Si le film fonctionne aussi bien c’est qu’il a pu apporter une véritable présence à son personnage et surtout faire de lui un grand enfant qui préférait refuser toutes responsabilités et prises de conscience contrairement à sa sœur. Il se révèle ainsi parfait dans le rôle de Damien et surtout montre une fois de plus qu’il est un des comédiens les plus intéressants du moment. On se doute que sa présence dans ce film lui amènera une véritable visibilité et surement certains spectateurs fans de comédies à tenter de découvrir un film plus adulte et consistant.

    De la même manière, la révélation du film Melisa Sozen (vue dans la série Le bureau des légendes récemment et dans Winter Sleep (2014)) crève ici totalement l’écran par sa sensibilité et sa présence angélique. Cette jeune femme aussi intelligente que belle et qui doit vivre dans des conditions précaires en France nous captive et on comprend facilement la volonté de Damien de vouloir la défendre. On appréciera aussi au casting la présence de Gringe (parfait une fois de plus), Camille Lellouche et dans un second rôle important, celui du père de Damien Patrick Chesnais.

    Vu le 15 février 2019 au Pathé Quai d'Ivry, salle 7, place L16

  • 4.5