Logo
Accueil > Reviews > Nicky Larson et le parfum de cupidon

Nicky Larson et le parfum de cupidon

  • Nicky Larson et le parfum de cupidon
    Nicky Larson est le meilleur des gardes du corps, un détective privé hors-pair. Il est appelé pour une mission à hauts risques : récupérer le parfum de Cupidon, un parfum qui rendrait irrésistible celui qui l’utilise…

Critique de Mulder

  • Alors qu’Alita Battle Angel s’impose comme l’adaptation d’une série de mangas créée Yukito Kishiro la plus attendue cette année avec à la réalisation Robert Rodriguez et au scénario James Cameron, une autre adaptation sortant au cinéma le même mois mérite également la plus grande des attentions et tient particulièrement du miracle. En effet, le nouveau film de Philippe Lacheau est non seulement la meilleure adaptation cinématographique de la série de sh?nen manga City Hunter écrite et dessinée par Tsukasa H?j? (on oubliera le film de Wong Jing avec Jackie Chan datée de 1993) mais témoigne une fois de plus du talent inné de ce comédien, scénariste et réalisateur pour donner vie à des comédies irrésistibles.

    A ce jour on ne compte pas moins de trente-cinq volumes au sh?nen manga écrits et dessinés par Tsukasa H?j?. Cette œuvre foisonnante fut également adaptée sous la forme d’une série télévisée (140 épisodes) et diffusée en France entre avril 1987 et octobre 1991. Il est intéressant de voir que le co-scénariste, réalisateur, comédien et dialoguiste Philippe Lacheau a réussi sans trahir l’œuvre de Tsukasa H?j? a changé l’action de lieu et y apporter sa patte personnelle. On passe ainsi du Japon (Tokyo) à la France (région parisienne) tout en gardant intact les caractéristiques des personnes et surtout en proposant plusieurs degrés de lecture que les spectateurs soit ou non des fervents connaisseurs de l’œuvre originale. De la même manière en ponctuant le récit de nombreux caméos (Jean-Paul Césari, Vincent Ropion..) ainsi que des allusions pertinentes aux sh?nen manga.

    Nicky Larson et le parfum de cupidon sans adapter particulièrement un volume précis de l’œuvre de Tsukasa H?j? se veut ainsi être une relecture passionnante de cet univers en gardant intact les traits du personnage principal soit le meilleur des détectives, un tireur surdoué mais en même temps un grand enfant un peu obsédé par la gente féminine et qui ne pense qu’à séduire. Digne descendant des comédies cultes ZAZ et l’adaptation respectueuse du sh?nen manga de City Hunter, l’humour et l’action se trouvent ici parfaitement mixés et surtout proposent une aventure musclée et sans fausse note. Après Babysitting 1&2(2013/2015) et Alibi.com (2017), des comédies aussi originales que marquantes, Philippe Lacheau continue à nous divertir et à parfaitement s’entourer. On retrouve sa fidèle bande de compères de La Bande à Fifi (Julien Arruti, Tarek Boudali, Reem Kerici) mais aussi Didier Bourdon et Elodie Fontan (déjà présents dans son précédent film) et au casting également Jarry, Gérard Jugnot, Audrey Lamy, Chantal Ladesou, Jérôme Le banner.

    Avec un véritable sens du rythme, les nombreuses scènes humoristiques se suivent et font mouche pratiquement à chaque fois et évitent le graveleux et les fausses notes. De la même manière, les scènes d’action sont réussies et montrent que le réalisateur et comédien principal Philippe Lacheau peut aisément sortir de la comédie pour apporter une plus grande épaisseur à son personnage. Nicky Larson et le parfum de cupidon montre que le cinéma français n’a rien à envier aux comédies action des grands studios hollywoodiens et surtout qu’une bonne comédie repose déjà sur un excellent scénario, une mise en scène inspirée et un casting parfaitement dirigé. En dépassant le simple cadre d’une comédie populaire, Nicky Larson et le parfum de cupidon est non seulement une adaptation réussie mais surtout un hommage sincère à Tsukasa H?j? de la part d’un artiste dont nous suivons la carrière cinématographique avec un grand soin.

    Vu le 9 décembre 2018 au Club Lincoln
    Revu le 6 février 2019 à UGC Ciné-Cité La Défense

  • 4.5