Logo
Accueil > Reviews > Apprentis parents

Apprentis parents

  • Apprentis parents
    Pete et Ellie veulent devenir une famille. En adoptant 3 frères et sœurs, dont une adolescente rebelle de 15 ans  Pete et Ellie réalisent très vite qu’ils n’étaient pas préparés à devenir parents du jour au lendemain ! Leur parentalité « instantanée » va les placer dans des situations inattendues, émouvantes et souvent hilarantes !

Critique de Mulder

  • Le sujet de l’adoption a été au centre de nombreux films au cinéma. On pourrait citer notamment Le Kid (192), holy Hola (2004), Juno (2007), The Blind side (2009) ou plus récemment Pupille (2018) pour les plus réussis ?A cette courte liste, il faudra rajouter Apprentis parents de Sean Sanders notamment pour son excellent scénario propice à de nombreux rebondissements mais surtout pour avoir su donner vie à des personnages attachants et si réalistes.

    Après Sex Drive (2008), Comment tuer son boss 2 (2014), Very Bad dads 1&2 (2015-2017), le nouveau film de Sean Anders réussit non seulement à nous faire rire mais surtout à nous émouvoir sur la difficulté d’adopter et de se retrouver face à des jeunes enfants qui ont connu un passé douloureux soit ballotés de familles d’accueil en familles d’accueil soit en pensionnat en attendant d’être adoptés.

    Nous découvrons donc Pete et Ellie un jeune couple américain dont le métier est de restaurer et réparer de vieilles maisons dans le but de les revendre. Heureux en couple, ils décident de tenter l’aventure de l’adoption sans se douter qu’ils vont se retrouver face à trois frère et sœurs Juan, Lisa et Lizzie dont la mère une droguée a perdu la garde de ses enfants suite à de nombreux abus. En se retrouvant face à ces trois enfants, la vie de Pete et Ellie sera a jamais changé et ils vont connaitre aussi bien les joies que les hantises de l’adoption après avoir eu une longue formation sur le fait d’être de bons parents. La première qualité du film est d’avoir réussi à rendre crédible cette histoire et à nous montrer qu’adopter est une véritable et importante mission car il faut non seulement savoir protéger ses enfants mais aussi les comprendre et les aider à oublier leur passé et leurs nombreuses blessures.

    Loin de ces comédies américaines hollywoodiennes débilitantes, le réalisateur Sean Anders trouve le parfait angle pour aborder la thématique de l’adoption et surtout à donner à ses comédiens suffisamment d’amplitude pour créer leurs personnages. Même si le don pour la comédie de Mark Wahlberg et de Rose Byrne n’est pas à démontrer, il faut reconnaitre que c’est la jeune comédienne Isabela Moner (future Dora l’exploratrice sur grand écran cette année) qui retient toute notre attention. Son personnage de grande sœur protectrice face à sa petite sœur et à son frère tient à la perfection mais surtout apporte du piquant par son caractère entier et sa volonté de s’émanciper de toute autorité adulte. Le trio formé par ces trois comédiens donne au film toute sa consistance et nous permet de passer un excellent moment.

    Apprentis parents montre une nouvelle fois que le cinéma peut aborder des sujets difficiles avec une véritable sensibilité et surtout en montrant ce que doit être une bonne comédie dramatique. Non seulement, la réalisation met en valeur à la perfection le scénario mais surtout le film repose sur un excellent casting de comédiens totalement investis dans leur rôle et ne cherchant pas à assurer mécaniquement leur show. Le couple formé par Mark Wahlberg et Rose Byrne est aussi attachant que fonctionnel. De la même manière les trois enfants sont parfaitement dirigés et livrent une interprétation sans faute note. On ressort du film les yeux en larme mais heureux d’avoir découvert une très bonne comédie dramatique que nous reverrons avec le même plaisir.

    Apprentis parents (Instant Family)
    Un film de Sean Anders
    Produit par Sean Anders, Stephen Levinson, John Morris, Mark Wahlberg
    Sur un scenario de Sean Anders, John Morris
    Avec Mark Wahlberg, Rose Byrne, Isabela Moner, Margo Martindale, Julie Hagerty, Tig Notaro, Octavia Spencer
    Musique de Michael Andrews
    Directeur de la photographie : Brett Pawlak
    Montage : Brad Wilhite
    Production : Closest to the Hole Productions
    Distribué par Paramount Pictures
    Date de sortie : 16 Novembre 2018 (Etats-Unis), 27 février 2019 (France)
    Durée : 119 minutes

    Vu le 14 janvier 2019 au Club Marbeuf

  • 5