Logo
Accueil > Reviews > Minuscule 2 : les mandibules du bout du monde

Minuscule 2 : les mandibules du bout du monde

  • Minuscule 2 : les mandibules du bout du monde
    Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes ! Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers… Les secours arriveront-ils à temps ?

Critique de Mulder

  • « Concevoir une suite est difficile : les spectateurs doivent retrouver ce qu’ils ont aimé dans le premier film, tout en découvrant de nouvelles choses. Il faut aussi, dès l’écriture, prendre en considération un public novice, qui n’aurait pas vu le premier film. Aller en Guadeloupe nous permettait de tout changer, d’avoir un nouvel environnement, un bestiaire inédit, tout en conservant les grands principes de Minuscule. » - Thomas Szabo

    Après un court métrage, une série télévisée mélangeant animation et prise de vues réelles, Minuscule : La Vie privée des insectes créée par Hélène Giraud et Thomas Szabo, produite par Futurikon et un premier film réussi Minuscule - La Vallée des fourmis perdues (2014) ayant obtenu le César du film d’animation en 2015 voici la suite Minuscule : Les Mandibules du Bout du Monde. On retrouve de nouveau au scénario et à la réalisation Thomas Szabo et Hélène Giraud.

    Minuscule 2 est rempli d’humour et montre une nouvelle fois que le cinéma d’animation en France se porte bien et peut donner vie à des œuvres inventives et adorables à la fois. En effet, l’absence de dialogues ne se fait nullement ressentir notamment dûe à l’intelligence du scénario et aux multiples rebondissements mais également à l’importance de la musique créée par Mathieu Lamboley. Dans ce road movie on passe ainsi de la campagne française à la Guadeloupe. On retrouve donc les héros du premier film La coccinelle, la fourmi et l’araignée qui unissent de nouveau leur intelligence, leur courage et force pour partir en Guadeloupe retrouver un des enfants de la coccinelle qui s’est retrouvé par mégarde dans un carton.

    Certes l’animation ne peut pas concurrencer celle des grands studios hollywoodiens, on pensera notamment à The Walt Disney Animation Studios mais le film tient aisément la comparaison grâce à l’humour omniprésent, des moments attendrissants et surtout un rythme rappelant la grande époque des courts films d’animation de Tex Avery. Que cela soit par la scènes de course poursuite dans les airs (on pense inévitablement à Star Wars VI le retour du Jedi , les courses de motorjets), aux scènes rappelant les films de pirates, tout le film semble être construit pour autant honorer la beauté et diversité de la faune mais aussi au cinéma par les nombreuses allusions qui ornent le récit.

    La grande sensibilité du film permet non seulement deux niveaux de lecture pour les enfants et les adultes mais aussi nous rappelle l’importance de protéger notre écosystème au lieu de construire des hôtels à tout va dans des zones dites touristiques. Remplies d’émotions véritables, nous nous laissons embarquer de nouveau dans cette nouvelle aventure au charme véritable.

    Minuscule : Les Mandibules du Bout du Monde
    Un film écrit et réalisé par Thomas Szabo et Hélène Giraud
    Musique originale : Mathieu Lamboley
    Production : Philippe Delarue et Zhou Tianxiang
    Sociétés de production : Futurikon
    Sociétés de distribution : Futurikon, Le Pacte
    Durée : 90 minutes
    Dates de sortie : 30 janvier 2019

    Vu le 16 janvier 2019 au Club de l’Etoile, en VO

  • 4.5