Logo
Accueil > Reviews > Marie Stuart, Reine d'Ecosse

Marie Stuart, Reine d'Ecosse

  • Marie Stuart, Reine d'Ecosse
    Le destin tumultueux de la charismatique Marie Stuart. Épouse du Roi de France à 16 ans, elle se retrouve veuve à 18 ans et refuse de se remarier conformément à la tradition. Au lieu de cela elle repart dans son Écosse natale réclamer le trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d’Élisabeth 1ère s’étend aussi bien sur l’Angleterre que l’Écosse. Les deux jeunes reines ne tardent pas à devenir de véritables sœurs ennemies et, entre peur et fascination réciproques, se battent pour la couronne d’Angleterre. Rivales aussi bien en pouvoir qu’en amour, toutes deux régnant sur un monde dirigé par des hommes, elles doivent impérativement statuer entre les liens du mariage ou leur indépendance. Mais Marie menace la souveraineté d’Elisabeth. Leurs deux cours sont minées par la trahison, la conspiration et la révolte qui mettent en péril leurs deux trônes et menacent de changer le cours de l’Histoire.

Critique de Mulder

  • Certains films nous donnent réellement envie de nous replonger dans un livre d'Histoire. Marie Stuart Reine d'Ecosse nous tient en haleine pendant tout le récit notamment par la présence de Saoirse Ronan et Margot Robbie et un scénario parfaitement orchestré basé sur des faits historiques. Basé sur le livre de John Guy Queen of Scots: The True Life of Mary Stuart, le scénario de Beau Willimon retrouve le souffle épique des grands films historiques faits de trahisons diverses, de personnages courageux et téméraires et d’un destin aussi fort que tragique.

    La réalisatrice Josie Rourke après avoir mis en scène de nombreuses pièces de théâtre réussit son passage derrière la caméra en nous livrant une dramaturgie passionnante et en nous relatant la lutte entre deux cousines, l’une étant la Reine d’Angleterre et l’autre celle d’Ecosse. Pari risqué mais réussi pour le film Marie Stuart Reine d’Ecosse de proposer un film en costumes alors que la mode de cette catégorie de films semble avoir été abandonnée pour laisser place à des blockbusters plus ou moins réussis.

    Pourtant autant la présence et la conviction de Saoirse Ronan confirme l’immensité de son talent (Lady Bird reste l’un de nos films préférés de 2018) et mérite amplement une nomination aux prochains Oscars, autant Margot Robbie que nous avons connu plus inspirée (Le Loup de Wall Street (2013), Suicide Squad (2016), Moi Tonya (2017)). Il en ressort une scène importante dans laquelle les deux reines se rencontrent et dans laquelle Saoirse Ronan démontre une nouvelle fois qu’elle est une des comédiennes les plus douées de sa génération, face à Margot Robbie, elle se révèle parfaite une fois de plus.

    Dans le contexte hollywoodien actuel, un tel film tombe parfaitement au bon moment et montre qu’il est possible de donner vie à de grands films reposant essentiellement sur un casting féminin principal et dans lequel les comédiens doivent se contenter de bons seconds rôles (Guy Pearce, David Tennant, Jack Lowden, Joe Alwyn). Derrière ce destin tragique de la Reine d’Ecosse dont le fils unique deviendra le Roi d’Angleterre et d’Ecosse se trouve un magnifique portrait d’une femme libre, belle et cultivée dont nous ne pouvons que tomber amoureux. Marie Stuart, Reine d'Ecosse s’impose comme un des temps forts de cette année 2019 et nous ne pouvons que vous encourager à le découvrir au cinéma…

    Marie Stuart, Reine d'Ecosse (Mary Queen of Scots)
    Un film de Josie Rourke
    Produit par Tim Bevan, Eric Fellner, Debra Hayward
    Sur un scenario de Beau Willimon
    Basé sur Queen of Scots: The True Life of Mary Stuart de John Guy
    Avec Saoirse Ronan, Margot Robbie, Jack Lowden, Joe Alwyn, David Tennant, Guy Pearce
    Musique de Max Richter
    Directeur de la photographie : John Mathieson
    Montage : Chris Dickens
    Production Focus Features, Working Title Films, Perfect World Pictures
    Distribution : Focus Features (United States), Universal Pictures (International), Universal Pictures France (France)
    Date de sortie : 7 décembre 2018 (Etats-Unis), 27 Février 2019 (France)
    Durée : 125 minutes

    Vu le 10 janvier 2019 à la Salle Universal, en VO

  • 4