Logo
Accueil > Reviews > Creed II

Creed II

  • Creed II
    La vie est devenue un numéro d'équilibriste pour Adonis Creed. Entre ses obligations personnelles et son entraînement pour son prochain grand match, il est à la croisée des chemins. Et l'enjeu du combat est d'autant plus élevé que son rival est lié au passé de sa famille. Mais il peut compter sur la présence de Rocky Balboa à ses côtés : avec lui, il comprendra ce qui vaut la peine de se battre et découvrira qu'il n'y a rien de plus important que les valeurs familiales.

Critique de Mulder

  • Creed II n’est pas une simple suite comme les autres. En effet, le film permet de poursuivre l’histoire de Rocky IV (1985) mais aussi celle des aventures du boxer Creed, fils d’Apollo Creed et proche de Rocky Balboa. Dès la scène d’introduction sans aucune parole les éléments sont placés et nous retrouvons Ivan Drago devenu l’entraineur de son fils Viktor Drago un boxeur d’une puissance de frappe mortelle et en quête de revanche. La défaite du père de Viktor Drago a non seulement amené sa famille au bord du déchirement (séparation de ses parents, perte de ses avantages sociaux) mais aussi fait de lui un boxeur au moral d’acier, une machine de guerre que rien semble pouvoir arrêter.

    Adonis Creed quant à lui vient juste de gagner son titre de champion du monde poids lourd face à Danny Wheeler le boxeur qui l’avait battu à son début de carrière relaté dans le film précédent. Lorsqu’un promoteur décide qu’il est temps d’organiser un combat entre Adonis Creed et Viktor Drago permettant, le passé va resurgir et laisser place à un combat qui ne laissera pas intact Creed et amènera à une reprise en question de celui-ci et à un combat de revanche en Russie.

    Même si la formule de la saga cinématographique Rocky (6 films au compteur de 1976 à 2006 dont quatre réalisés par Sylvester Stallone) s’applique ici à la perfection et laisse ainsi peu de surprise sur le déroulement de l’histoire, il faut reconnaître que le résultat continue à fonctionner sans aucune fausse note. De nouveau, les combats de boxe sont filmés avec un soin de réalisme et un sens du rythme et du cadrage parfaitement maitrisé.

    La nostalgie est également omniprésente que cela soit par la présence des comédiens emblématique de la saga Rocky (Sylvester Stallone, Dolph Lundgren et deux courtes apparitions de Brigitte Nielsen) mais aussi de nombreux éléments relatifs aux films précédents (photos et objets). De la même manière, la musique occupe une place importante dans le récit (Ludwig Göransson prenant la suite de Bill Coni et Vince Dicota) et de nombreuses chansons accompagnent certaines scènes fortes du film (notamment chantées par la comédienne Tessa Thompson).

    Le charme reste donc intact depuis la création de la saga cinématographique consacré à Rocky Balboa et ce nouvel opus s’impose par son rythme, son casting et surtout la nostalgie qui en découle. Ce film permet d’achever de manière réussie le cycle Rocky et de lancer celui de Creed. Cette passation de génération impose Creed II comme l’une des films incontournables de ce mois de janvier.

    Creed II
    Un film de Steven Caple Jr.
    Produit par Irwin Winkler, Charles Winkler, William Chartoff, Sylvester Stallone, David Winkler, Kevin King-Templeton
    Sur un scénario de Cheo Hodari Coker, Sylvester Stallone
    Basé sur les personnages créés par Sylvester Stallone
    Avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Florian Munteanu, Dolph Lundgren
    Production : Metro-Goldwyn-Mayer Pictures, Warner Bros. Pictures
    Distribution: Metro-Goldwyn-Mayer Pictures, Warner Bros. Pictures (Etats-Unis), Annapurna Pictures (International), Warner Bros (France)
    Date de sortie : 23 novembre 2018 (Etats-Unis), 9 janvier 2019 (France)

    Vu le 09 janvier 2019 au Gaumont Disney Village, Salle 11 place E19 en IMAX, en VF

  • 5