Logo
Accueil > Reviews > Colette

Colette

  • Colette
    1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur. Grâce à ses relations, elle découvre le milieu artistique parisien qui stimule sa propre créativité. Sachant repérer les talents mieux que quiconque, Willy autorise Colette à écrire – à condition qu’il signe ses romans à sa place. Suite au triomphe de la série des Claudine, il ne tarde d’ailleurs pas à devenir célèbre. Pourtant, tandis que les infidélités de Willy pèsent sur le couple, Colette souffre de plus en plus de ne pas être reconnue pour son œuvre…

Critique de Mulder

  • Romancière, journaliste et comédienne, Sidonie-Gabrielle Colette plus communément appelée Colette aura connu non seulement le succès public avec sa collection de livres dédiée au personnage de Claudine mais également une vie tumultueuse en avouant clairement ses prises de position mais aussi ses préférences sexuelles. Elle apparait clairement comme une des porte-drapeaux du bisexualisme. En avance sur son temps, féministe avant tout elle aura marqué son empreinte sur la littérature française mais aussi aura été une source d’inspiration pour de nombreux écrivains et réalisateurs. Ses nombreux romans ont été aussi bien adaptés au cinéma (Gigi (1949, 1958), Chéri (1950,2009)..) mais aussi à la télévision (La Naissance du jour (1980)..).

    Mais qui était-elle réellement et comment a-t-elle pu s’affranchir en tant que femme et revendiquer son indépendance aussi bien artistique que personnelle dans une société du 19ème siècle dans laquelle la femme n’avait pas encore acquis une égalité reconnue des sexes. Colette co-écrit et réalisé par Wash Westmoreland lève le voile avec une réelle intelligence sur certaines zones d’ombre et nous livre le portrait d’une femme en avance par rapport à son temps, d’une beauté et d’une intelligence rare.

    Sorti aux Etats-Unis en septembre dernier, il aura fallu attendre longtemps pour découvrir et apprécier l’un des meilleurs film biographiques découverts récemment. Non seulement le scénario co-écrit par Wash Westmoreland, Rebecca Lenkiewicz et Richard Glatzer ne manque pas d’audace, de rebondissements multiples mais surtout impose une nouvelle fois Keira Knightley comme une des meilleures comédiennes actuelles et loin de son rôle de méchante dans Casse-Noisette et les Quatre Royaumes qui ne nous a guère convaincus, retrouve ici enfin un rôle parfaitement défini pour elle et permettant une nouvelle fois de démontrer son potentiel. Nous découvrons ainsi Colette de son adolescence à son âge adulte, de ses premiers émois à ses nombreuses rencontres.

    Nous comprenons ainsi mieux d’où vient son inspiration et à quel point son besoin d’écrire faisait réellement parti de son moyen d’exprimer ses idées et de montrer l’importance de ses mœurs. Qu’elle soit écrivaine, danseuse exotique ou comédienne, l’art occupait une place importante dans sa vie. On comprend mieux sa volonté d’échapper à l’emprise de son mari Henry Gauthier-Villars qui publia ses premiers romans sous son nom et revendit les droits de la saga littéraire des Claudine sans son accord (ce qui amena à leur séparation).

    Alors que de nombreux film biographiques pêchent par leur manque d’audace et ont tendance à être des hagiographies sans âme, Colette montre qu’il est encore possible de proposer des films rendant non seulement hommage à de grands artistes mais aussi à ne pas cacher leurs zones d’ombres qui les caractérisent. Non seulement Colette est passionnant mais il reproduit avec fidélité les mœurs d’une époque et définit avec grâce ce qu’était Colette. Que cela soit sa fragilité, ses moments de bonheur et de liberté artistique et personnelle, le nouveau film de Wash Westmoreland brille par son intelligence et le grand soin apporté non seulement au scénario mais aussi aux images. Une telle reconstitution sonnant à la perfection capte non seulement totalement notre attention mais nous amène à vouloir en apprendre plus sur cette romancière.

    Digne représentante de la gente féminine, Colette montre non seulement le courage, la beauté sans phare et surtout l’importance de la femme dans nos sociétés. Tantôt inspiratrice, exemple à suivre ou simplement mère, sœur ou moitié, cette hymne à la femme moderne ne laissera personne insensible. Comment ne pas voir dans Colette cette volonté de vouloir avancer, sortir de son cocon et s’exprimer librement.

    Vu le 25 décembre 2018 en Bluray et VO

  • 5

Critique de Lauren

  • Colette is pushed by her husband to write novels under his name. Upon their success, she fights to make her talents known, challenging gender norms…

    Colette tells the tale of a free-spirited farm girl who marries a man of frivolous nature that works in the writing business. When times get tough, he asks her to ghost write for him which leads them down a path of success but also down a road that takes their marriage to places they probably never expected. Not only does Colette discover she has a knack for writing but also truly discovers herself as a person.

    Keira Knightly shines bright, delivering an incredible performance alongside Dominic West. Both giving a push and pull to the relationship making each other’s characters shine a little brighter with each scene.  It’s easy to think that women didn’t do a whole lot, maybe throwing afternoon tea parties back in the day but Knightly who is familiar with period pieces really shows you what women were really made of at the beginning of the century. A role she is surely to be remembered for.

    To say this film touches on some touchy subjects of the time is probably an understatement. An expectation of acceptance of infidelity plays early in the film, something Colette has to learn to deal with. Not being able to write under her own name due to the assumption that women writers don’t sell even when the target audience of her books is women. Also, not to forget her sexuality as she begins to explore new endeavors and develops a relationship with a woman. Knightly so gracefully approaches each issue in the film with a head strong fierceness.

    Director Wash Westmoreland has adapted a beautiful film of the life of Sidonie-Gabrielle Colette. Watching her grow from a young woman into a woman with such charisma, delving into many passions including not only writing but journalism and acting as well. All the while dealing with a stubborn husband that you question if he even loves her at all or if he’s just using her for her talent. It was a tough time for women’s rights in the late 1800s to early 1900s but once Colette reaches for the stars demanding to be seen there’s no stopping her. It’s safe to say the woman was a trail blazer.

    Watched December 26, 2018 on Blu-ray.

  • 5