Logo
Accueil > Reviews > Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?

  • Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?
    Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet ! Claude et Marie Verneuil font face à une nouvelle crise. Leurs quatre gendres, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l’étranger. Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir. De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises…

Critique de Mulder

  • Avec 12.3 millions d’entrées et être resté quatre semaines consécutives en tête du box-office français, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? s’était révélé non seulement un énorme succès public mais également critique. Cette comédie grand public avait pour principale qualité d’aborder des thématiques importantes comme l’intégration, la famille reconstituée, la religion avec des dialogues savoureux et visant juste. Ce film était également un moyen subtil de faire cohabiter des comédiens qui s’étaient illustrer brillamment dans la comédie comme Christian Clavier (la trilogie culte des Bronzés) et Chantal Lauby (ex Les Nuls) et la nouvelle génération d’humoristes comme Ary Abittan, Medi Sadoun et Frédéric Chau. Le casting féminin n’était pas en reste avec Elodie Fontan, Frédérique Bel et Julia Piaton. L’effet de surprise passé du premier et ses différents mariages métissés, il fallait trouver un argument suffisamment important pour proposer un second volet et surtout retrouver toute la saveur de cette comédie réussie et générationnelle.

    Alors que de nombreuses comédies françaises jouent plus sur l’affinité réelle entre le public et certains comédiens quitte à proposer trop souvent des intrigues manquant d’audace et une mise en scène guère inspirée, il faut reconnaitre que cette suite est tout autant inspirée. On retrouve ainsi non seulement le casting au grand complet de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? mais surtout le réalisateur et co-scénariste Philippe de Chauveron épaulé de nouveau à l’écriture par Guy Laurent. En plaçant Claude et Marie Verneuil face à une nouvelle crise familiale ce second volet retrouve toute la saveur des grandes comédies qui ont marqué à jamais nos mémoires notamment celle de Louis de Funès comme Les aventures de Rabbi Jacob (1973) et Le petit baigneur (1968). En effet, la principale qualité de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? est de reposer sur un scénario à l’intelligence rare et aux dialogues croustillants. A écouter la salle lors de cette avant-première privée, les éclats de rire furent non seulement nombreux mais amplement justifiés. Il est intéressant également de voir que la tonalité de ce second volet est parfaitement en accord avec notre époque actuelle. Alors que le chômage touche de plus en plus de personnes et que l’intégration sociale est également toujours aussi difficile, ce second volet se révèle non seulement pertinent mais aussi tout aussi percutant (voir plus).

    Cette fois-ci le principal ressort de cette suite est le fait que les quatre gendres de Claude et Marie Verneuil, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec leur petite famille pour tenter leur chance à l’étranger. Non seulement ils n’arrivent pas trouver le travail qui leur convient mais sont de plus en plus visés par des stéréotypes et des propos blessants. Claude et Marie Verneuil vont donc devoir redoubler d’effort pour trouver un moyen de les faire rester en France. La qualité du scénario voûte la plus importante à toute excellente comédie qui se respecte est particulièrement soignée ici et permet d’aligner de nombreux moments savoureux.

    On apprécie également de nouveau l’excellent casting qui permet de retrouver dans des rôles sur mesure Chantal Lauby et Christian Clavier mais surtout les ravissantes Elodie Fontan, Frédérique Bel et Julia Piaton. De la même manière, les différents affrontements verbaux entre les personnages interprétés par Frédéric Chau, Medi Sadoun et Ary Abittan valent amplement le déplacement et on peut déjà parier sur un succès important de cette comédie pour commencer l’année 2019 en beauté (de nombreuses avant-premières sont organisées dans toute la France).

    Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? montre une fois de plus que pour réussir une comédie grand public il faut non seulement avoir un excellent casting mais surtout un scénario parfaitement ciselé et une réalisation inspirée et irréprochable pour non seulement gagner les faveurs du public mais aussi s’imposer comme le film à voir impérativement au cinéma. Mission donc accomplie pour ce film que nous ne pouvons que vous encourager à découvrir en avant-première pour être les premiers à le découvrir

    Vu le 18 décembre 2018 à l’UGC George-V, salle 01

  • 4.5