Logo
Accueil > Reviews > Premières vacances

Premières vacances

  • Premières vacances
    Marion et Ben, trentenaires, font connaissance sur Tinder. C’est à peu près tout ce qu’ils ont en commun ; mais les contraires s’attirent, et ils décident au petit matin de leur rencontre de partir ensemble en vacances malgré l’avis de leur entourage. Ils partiront finalement… en Bulgarie, à mi-chemin de leurs destinations rêvées : Beyrouth pour Marion, Biarritz pour Ben. Sans programme précis et, comme ils vont vite le découvrir, avec des conceptions très différentes de ce que doivent être des vacances de rêve...

Critique de Mulder

  • Les comédies françaises romantiques ont trop souvent tendance à se complaire dans des modèles préétablis misant plus souvent sur un casting que sur un scenario et surtout préférant froisser le moins de monde possible. Il en ressort souvent des films sans véritable identité juste bon à être consommés et oubliés aussitôt. Pourtant, il nous arrive par moment d’être surpris au cinéma comme ce fut le cas par le premier film de Patrick Cassir qu’il a co-écrit avec sa compagne la comédienne Camille Chamoux qui tient ici le premier rôle féminin.

    Loin d’être de nouveau une comédie romantique sur deux personnes parfaites dont la destinée les présageait à se rencontrer, Premières vacances nous présente plutôt deux jeunes trentenaires à la recherche du grand amour ayant eu recours à l’application Tinder. Suite à leur première nuit passée ensemble Marion et Ben décident de partir ensemble en vacances dès le lendemain en Bulgarie afin de mieux se connaitre et voir si ils sont compatibles. Leurs nombreuses oppositions vont provoquer de nombreux séismes dans les prémices de leurs relations amoureuses.

    Si premières vacances fonctionne aussi bien c’est qu’il sort totalement du cadre de la comédie romantique et porte un regard plutôt judicieux sur les Nouvelles formules de vacances proposées comme dormir chez l’habitant ou dans une collectivité reculée. Les spectateurs se retrouvent ainsi décontenancés et surtout sous le charme d’une comédie romantique brute et visant plutôt juste. Sa description du couple comme perpétuelle opposition de deux points de vue apporte au film toute sa force. Entre Ben formatté par son école de commerce et préférant nettement le luxe que la vie de bohème et Marion qui cherche avant tout des vacances dépaysantes, leurs nombreuses querelles nous rappellent qu’être en couple ou chercher sa moitié est réellement un enjeu permanent car il faut savoir non seulement s’adapter à l’autre mais aussi être capable de revoir ses repères.

    Il faut reconnaitre également que le réalisateur Patrick Cassir a su bien s’entourer et en dehors du duo principal Camille Chamoux et Jonathan Cohen, on retrouve avec un certain plaisir dans les seconds rôles Camille cottin, Vincent Dedienne (ancien chroniquer sur c+ et humoriste) et Emile Caen (actuellement rôle principal féminin de l’excellente série Papa ou maman). Premières vacances n’est certes pas la meilleure comédie de cette fin d’année (le film sortira en France le 2 janvier) mais mérite amplement le détour.

    Vu le 13 décembre 2018 au Club Marbeuf

  • 3.5