Logo
Accueil > Reviews > En liberté !

En liberté !

  • En liberté !
    Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

Critique de Mulder

  • Pierre Salvadori a pu s’imposer en seulement huit films comme un réalisateur et scénariste atypique tellement ses films sont originaux et sa direction d’acteur a pu se révéler gagnante en mettant des comédiens totalement acquis à sa cause comme les duos Jean Rochefort et Guillaume Depardieu dans Cible Emouvante (1993), le même Guillaume Depardieu et François Cluzet dans Les apprentis (1995), Daniel Auteuil et José Garcia dans Après vous (2003), Audrey Tautou et Gad Elmaleh dans Hors de prix (2006). Son nouveau film repose de nouveau sur un duo insolite composé d’une jeune inspectrice de police (Yvonne) dont le mari récemment décédé était un capitaine de police corrompu et d’un jeune adulte (Santi) qui fut condamné injustement pendant huit longues années. Ce dernier a été emprisonné également suite aux malversations de son mari décédé. Souhaitant réparer les torts de son défunt mari, Yvonne va décider d’aider Santi quitte à aller contre tous ces principes moraux et mettre sa carrière en péril..

    En liberté ! s’avère être par ses nombreuses scènes insolites et ses nombreuses scènes de répétitions lors desquelles Yvonne explique à son fils que son père tué dans le cadre de ses fonctions était un héros qui s’est sacrifié dans l’exercice de ses fonctions alors qu’il n’en est rien qu’ une comédie qui carbure à l’énergie pure. Entre Santi et Yvonne il se crée un véritable lien et un respect mutuel rappelant de nombreux buddy movie américain des années 80. On ne peut donc que rire de ces scènes aussi irréalistes que burlesques comme cet homme qui a tué sa femme et d’autres personnes et revient plusieurs fois pour se faire arrêter mais à chaque fois semble ne pas être écouté par les forces de l’ordre. En liberté ! s’impose aisément comme le mélange réussi des comédies anglo-saxonnes comme la saga de la Panthère rose et des comédies des années 80 dans lesquelles la richesse des scénarios donnaient des rôles cultes à de grands comédiens.

    De la même manière, le réalisateur Pierre Salvadori ne lâche rien et continue avec En liberté ! à donner vie à des films totalement débridés et semblant partir dans des délires pures pourtant parfaitement contrôlés par des scénarios parfaitement millimétrés. Il retrouve ici pour l’occasion le scénariste Benoit Graffin avec lequel il écrit ici leur cinquième scénario en commun. Son film se veut autant un hommage à ces nombreuses comédies d’action des années 80 qui ont fait la gloire de comédiens comme Jean Paul Belmondo mais aussi un hommage tout simplement au cinéma d’action et de comédie.

    Une nouvelle fois le réalisateur s’est entouré d’un excellent casting dans lequel on retrouve dans les rôles principaux Adèle Haenel et Pio Marmai. Leur duo fonctionne parfaitement à l’écran et révèle une nouvelle palette pour la comédienne Haenel nettement plus habituée à des rôles dramatiques (Suzanne (2013), Les ogres (2014), Les combattants (2014), 120 battements par minute (2017)..) parfaitement à l’aise dans des scènes comiques que dans des scènes d’action. Dans les seconds rôles on retrouve aussi Damien Bonnard (Louis), Vincent Elbaz (Jean Santi) et Audrey Tautou (Agnès). En liberté ! s’impose donc comme une des meilleures comédies de cette année et mérite amplement d’être découvert au cinéma.

    Vu le 9 octobre 2018 au Gaumont Champs-Elysées Marignan, Salle 5

  • 4.5