Logo
Accueil > Reviews > Grinch (Dr. Seuss' The Grinch)

Grinch (Dr. Seuss' The Grinch)

  • Grinch (Dr. Seuss' The Grinch)
    Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité: il doit voler Noël.

Critique de Mulder

  • La période des fêtes de fin d’année est souvent un moment important pour les grands studios Hollywoodiens pour proposer des films familiaux plus ou moins réussis mais permettant de célébrer le jour de Noël de la meilleure manière possible. Cette année, on pourra compter sur Le Grinch, la nouvelle production des studios d’animation Illumination Entertainment pour dynamiter le sacro-saint du 24 décembre de manière irrévérencieuse et avec panache. La nouvelle de Theodor Seuss Geisel Le Grincheux qui voulait gâcher Noël (How the Grinch Stole Christmas!) publiée en 1957 a déjà été adaptée sous la forme d’un court métrage animé Comment le Grinch a volé Noël ! (1966) de Chuck Jones et Ben Washam et d’un long métrage Le Grinch (2000) de Ron Howard avec Jim Carrey dans le rôle-titre.

    The Grinch est un long métrage plutôt destiné à un jeune public et témoigne une fois de plus qu’Illumimation Entertainment peut aisément rivaliser avec les créations de Pixar Animation et de The Walt Disney Amimation. Ainsi après la trilogie Moi, Moche et méchant (2010,2013,2017), Hop (2011), Le Lorax (2012), Les Minions (2015) et plus récemment Comme des bêtes (2016) et Tous en scène (2016), The Grinch témoigne que ce studio d’animation français créé par Chris Meledandri et racheté par la suite par Universal Studios possède toutes les qualités requises pour tenir tête aux plus gros studios d’animations actuels (The Walt Disney Animation, Pixar Studios, Blue Sky studios..).

    Certes, Ce n’est pas la première fois que le conte de Théodore Seuss Geisel connaît les joies du grand écran. On se souvient encore du film de Ron Howard avec Jim Carrey. Cette relecture pourtant s’avère nettement plus réussie non seulement par son animation somptueuse mais aussi par un scénario mettant en avant l’esprit de Noël, la famille mais aussi le fait que l’union fait la force. Ces thématiques permettent de divertir intelligemment les jeunes spectateurs. Il est intéressant de voir dans cette relecture l’importance que des actions commises avec un manque de discernement envers une personne peuvent amener à faire de celle-ci un être solitaire et acariâtre détestant tout ce qui constitue Noël le jour préféré de tous les enfants. Nombreuses sont les personnes comme le personnage du Grinch à ne pas aimer festoyer à Noël. Comme le montre l’une des scènes du film l’enfance solitaire du personnage explique amplement son caractère.

    L’inventivité de ce film non seulement pour recréer l’ambiance de Noël mais aussi la demeure de ce personnage en fait un divertissement de qualité incontournable pour les fêtes de fin d’année. Non seulement on rit devant ce personnage au comportement saugrenu mais on reconnait ces talents indéniables pour créer de nombreuses inventions pour lui faciliter la vie.

    The Grinch par son ingéniosité et son personnage haut en couleur s’impose comme l’un des films incontournables familiaux de Noël. Une nouvelle fois, nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir ce film en famille en version originale par la présence vocale de Benedict Cumberbatch (Le Grinch), Cameron Seely (Cindy Lou Who), Rashida Jones (Donna Lou Who), Angela Lansbury (Mayor of Whoville) et Pharrell Williams (narrateur). La version française n’est certes pas en reste, c’est Laurent Lafitte qui prête sa voix au Grinch et il semble prendre un véritable plaisir mais s’avère trop traditionnelle.

    Enfin, avant la projection de ce film vous pourrez découvrir le court métrage d’animation Yellow is the new black qui nous rappelle la grande époque de Tex Avery. Ce véritable condensé d’action et d’humour est une pure réussite et on retrouve nos chers Minions en pleine forme…

    Vu le 29 octobre 2018 à la Salle Universal, en VO

  • 4