Logo
Accueil > Reviews > 22 Miles

22 Miles

  • 22 Miles
    Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes. Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.

Critique de Mulder

  • 22 miles réussit à mixer de manière convaincante le thriller politique et le film d’action. Après une première scène qui semble un peu hors sujet, on comprendra son importance plus tard dans l’histoire, aucun temps mort ne sera proposé aux spectateurs. Le premier scénario de Lea Carpenter montre de ce fait que le cinéma d’action ne doit pas être qu’une succession de scènes de combats et de courses poursuites mais au contraire savoir mettre en avant la psychologie des personnages principaux mais aussi leurs interactions.

    La volonté du réalisateur semble donc de proposer une véritable expérience cinématographique éprouvante dans laquelle on est plongé en pleine guérilla. Il en ressort un film d’action aussi original que qu’immersif. En jouant aisément autour des 22 miles que doivent parcourir une troupe d’élite du renseignement, ce thriller préfère jouer la carte de la crédibilité qu’aligner des scènes spectaculaires

    La mise en scène de Peter Berg est de nouveau très convaincante. Après s’être essayé à la comédie débridée (Very Bad things (1996), Bienvenue dans la jungle (2003), au fantastique et science-fiction (Hancock (2008), Battleship (2012)), ces derniers films témoignent d’une volonté de mettre en scène des actes d’héroïsme et n’oublient pas d’avoir une véritable portée politique sur la prise de position américaine. Ainsi en adoptant un style très réaliste et documentaire il bénéficie d’un bon scénario qui ne néglige à aucun moment la psychologue des personnages. Tout semble ainsi destiné à faire de ce film un trilogie avec notamment une fin ouverte .

    Ce film permet également au réalisateur de retrouver son comédien fétiche Mark Wahlberg pour la quatrième fois. Surprenant de voir ce dernier devoir s’’exprimer par de très longs monologues.. À ses côtés le ccomédien Iko Uwais réussit son passage par la case Hollywood et se révèle parfait en agent trouble dont les réelles intentions ne seront connues que dans les derniers retranchements de ce film. Alors que le cinéma d’action hollywoodien semble se formaliser à outrance et devenir plus des concepts marketing que de véritables prises de position, 22 Miles aura au moins le mérite de ne cesser de surprendre les spectateurs.

    Vu le 21 août 2018 à la Salle Metropolitan, en VO

  • 3.5