Logo
Accueil > Reviews > Tremors 6 : A cold day in Hell

Tremors 6 : A cold day in Hell

  • Tremors 6 : A cold day in Hell
    Le film Tremors 6 - A Cold Day in Hell  est sorti en DVD le 15 mai 2018. Il marque le retour de la saga culte et des nouvelles aventures de Burt Grummer, dans une chasse du monstre totalement givré.. Le fidèle aventurier Burt Grummer revient ainsi une sixième fois pour chasser du monstre en territoire hostile et glacial

Critique de Mulder

  • Voici le sixième film de la saga cinématographique Tremors réalisé par Don Michael Paul et dans lequel on retrouve de nouveau le personnage Burt Gummer (Michael Gross) accompagné de nouveau comme le film précédent de son fils Travis Welker (Jamie Kennedy). Sorti directement en vidéo, ce sixième volet bénéficie d’un certain soin au niveau des effets spéciaux mais aurait mérité un scénario nettement plus ambitieux et ne pas se contenter de prolonger le personnage de Burt Gummer pour une nouvelle aventure de chasse aux Graboids sans rien apporter de nouveau à l’évolution de ce personnage.

    Lancée en 1990 la saga Tremors a réussi à s’imposer par un excellent premier film réalisé par Ron Underwood puis par une série télévisée (une saison, 13 épisodes) et plusieurs sorties directes en vidéo. On notera que les deux scénaristes du premier volet Brent Maddock et SS Wilson ont réalisé certaines de ses suites (pour le premier le troisième volet et pour le second le second et quatrième film). Le réalisateur de ce volet avait quant à lui réalisé le cinquième film. Tremors 6 : a cold day in Hell même si il n’égale pas le premier volet devenu culte avec le temps non seulement par la présence de Kevin Bacon et Fred Ward mais aussi pour avoir réussi à mélanger à la perfection western moderne et film d’épouvante.

    On comprend aisément la volonté de la branche vidéo d’Universal Pictures, Universal 1440 Entertainment de proposer des films de genre à petit budget sur des licences que le public aime mais on apprécierait réellement avoir des scénarios plus ambitieux et un rythme plus rapide pour éviter d’avoir l’impression d’être devant un téléfilm rapidement produit et sans réelle ambition.

    Comparer aux derniers épisodes de Chucky sortis également en vidéo et présentant une réelle ambition artistique, Tremors 6 montre une saga en fin de vie qu’il faudrait mieux arrêter pour ne pas déplaire aux nombreux fans du premier film qui restera encore longuement ancré dans notre mémoire comme une réussite exemplaire et qui s’est imposé comme film culte avec le temps.

    Vu le 15 mai en DVD

  • 2.5