Logo
Accueil > Reviews > Une affaire de famille

Une affaire de famille

  • Une affaire de famille
    Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

Critique de Mulder

  • Le nouveau film écrit et réalisé par Hirokazu Kore-eda, une affaire de famille a obtenu la palme d’Or du festival de Cannes et nous avons pu le découvrir au Gaumont Opéra dans le cadre de la programmation Cannes à Paris. Cette année ce festival nous a réellement étonné par sa volonté d’établir une programmation mondiale et assez éloigné d’un cinéma commercial ou d’un simple défilé de comédiens appréciés et populaires. En s’éloignant ainsi même du cinéma indépendant américain, la programmation a permis de découvrir des films de tous les continents et souvent des productions indépendantes reposant toutes sur une scénario intéressant et sur des interprétations fortes. Dans ce sens, ce film japonais brille par la qualité de son écriture mais aussi de son interprétation et d’une réalisation qui s’efface et sait à chaque moment trouver le bon angle. Une nouvelle fois la thématique de la famille est au centre du récit et on découvre avec plaisir ses personnages attachants.

    Comme la plupart des familles japonaises, Les Shibata tentent de survive et d’avoir une vie décente quitte à vivre de vols à l’étalage dans de nombreux magasins. Que cela soit Osamu ou le fils qu’il a adopté, la petite fille qu’ils ont recueilli alors que sa mère la battait, cette famille reconstituée semble pourtant unie et décidée à vivre ensemble harmonieusement. Pourtant les choses ne vont guère continuer lorsque le fils accueilli après avoir de nouveau volé a un accident brutal. Le réalisateur et scénariste Hirokazu Kore-eda nous livre un film attachant nous rappelant par certains côté le cinéma indépendant new-yorkais qui s’intéresse plus à la nature humaine qu’aux actions.

    Le réalisateur Hirokazu Kore-eda réussit à donner à son film une réelle crédibilité tout en reproduisant fidèlement la vie de cette famille reconstituée. Il dresse ainsi une peinture de la société japonaise loin des clichés. Il bénéficie de plus d’une interprétation solide de son casting qui fait que son film se regarde avec passion et on s’attache ainsi à cette famille ayant un lourd passé. Une affaire de famille porte le cinéma japonais vers une réelle ouverture internationale et donne envie de découvrir d’autres films de ce réalisateur profondément humain.

    Vu le 20 mai 2018 au Gaumont Opéra Capucines, Salle 1 , en VO

  • 5