Logo
Accueil > Reviews > Le Spécialiste

Le Spécialiste

  • Le Spécialiste
    Hud, pistolero taciturne mais efficace, se rend dans la ville de Blackstone, ou son frere Charlie a ete lynche par la population apres avoir derobe l'argent de la banque. Le magot est depuis reste introuvable, au grand dam des notables ainsi que du bandit mexicain El Diablo.

Critique de Mulder

  • <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/rpKzy2PQK0g" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

    On connaissait depuis longtemps l’attirance qu’entretenait l’artiste Johnny Hallyday pour le cinéma américain et notamment le Western. Ce n’est donc pas un hasard que figure pendant sa longue carrière cinématographique plusieurs films d’action mais aussi ce western spaghetti Le spécialiste (son quatrième film). Réalisé par Sergio Corbucci (Django (1966) et Le Grand silence (1968)), Le spécialiste est le western spaghetti par excellence avec son héros solitaire, une histoire de justice et de vengeance mais aussi une histoire d’argent dérobé. Comme dans ces westerns italiens marqués par la filmographie quasiment parfaite de Sergio Leone auquel ce film doit beaucoup, Le spécialiste continue à posséder une véritable aura et nous rappeler la grande époque d’un genre qui a marqué de nombreux spectateurs.

    Hud, un cow-boy solitaire et impartial se rend donc à Blackstone afin de venger son frère qui a été lynché par les habitants de cette ville suite au hold-up d’une banque. L’argent est resté introuvable mais ce n’est pas ce magot que recherche Hud mais trouver ceux qui ont tués son frère. Hud se retrouvera aussi à faire face à un dangereux gang de tueurs menés par El diablo. Le spécialiste n’est malheureusement qu’un simple exercice de style, un western spaghetti de plus qui ne cherche qu’à exploiter une formule sans rien y apporter de réellement nouveau. Le spécialiste vaut surtout pour la présence de Johnny Hallyday même si il ne possède ni la présence de Clint Eastwood ni ne bénéficie d’un scénario suffisamment mené et encore moins d’une musique, élément important de la réussite d’un bon western spaghetti.

    Sorti en 1970, le spécialiste se laisse pourtant regarder comme le témoin d’une époque dans laquelle le cinéma italien tenait tête au cinéma américain en proposant des Westerns bénéficiant d’une belle photographie et capable de rivaliser avec les nombreuses séries B hollywoodiennes. Une fois de plus Johnny Hallyday montre qu’il était en effet un comédien aguerri capable de donner vie à de nombreux personnages et ne cherchant pas forcément à se contenter de rôles sur mesure.

    Vu le 26 mai 2018 en Blu-ray
    Note 3/5

  • 3