Logo
Accueil > Reviews > D'ou viens tu Johnny ?

D'ou viens tu Johnny ?

  • D'ou viens tu Johnny ?
    Johnny Rivière est un jeune Parisien au cœur pur, passionné de rock'n'roll. Le sous-sol d'un bar lui sert de salle de répétition, à lui et à ses musiciens, en échange de menus services qu'il rend au patron, M. Franck. Lorsqu'il comprend qu'il est manipulé par des truands, il se révolte et jette à la Seine un chargement de drogue qu'il était chargé de convoyer à son insu. Menacé de mort, il part se réfugier auprès des siens en Camargue, bientôt rejoint par sa fiancée Gigi mais aussi traqué par les malfrats qui se sont lancés à ses trousses. D'où bagarres, chevauchées, amour et chansons… et inévitable dénouement heureux.

Critique de Mulder

  • « Tiens, voilà dix sacs, tu t'achèteras le dernier Richard Anthony. » - André Pousse

    Réalisé en 1963, d’où viens-tu Johnny ? a pour principal vocation de mettre en scène l’idole des Jeunes ,l’artiste Johnny Hallyday de la même manière que le cinéma Hollywoodien s’était emparé d’Elvis Presley et lui avait fait de films sur mesure dans lesquels sa musique occupait une place prépondérante (Love Me Tender (1956), Loving You (1957), Jailhouse Rock (1957), King Creole (1958), Blue Hawaii (1961))). Pour second film après Les Parisiennes de Michel Boisrond (1962) et une apparition dans Les diaboliques d’ Henri-Georges Clouzot (1954), l’artiste adulé par un public de plus en plus important réussit aisément à montrer qu’il est à l’aise devant la caméra que cela soit pour les chansons qu’ils interprètent qui illustrent ce film où les scènes de corrida, de chevauchée en pleine Camargue.

    Après avoir été réalisateur de seconde équipe sur de nombreux films américains (La terre des Pharaons (1955), Salomon et la Reine de Saba (1959)) et sur le classique intemporel Lawrence d’Arabie de David Lean (1962), Noël Howard passe à la réalisation avec D’où viens-tu Johnny et témoigne d’un véritable attachement à livrer un film suffisamment construit pour plaire non seulement aux fans de Johnny Hallyday mais aussi à tous ceux passionnés par les thrillers et les westerns. A ce titre, les premières scènes en noir et blanc renvoient aux films adulés par le public avec un milieu de gangster dont Paris avait du mal à se démettre à cette époque. La suite du film en pleine Camargue réussit à parfaitement réunir numéros musicaux, univers digne de western et film d’action.

    Plus de cinquante-cinq ans après sa sortie, D’où viens-tu Johnny ? semble être à l’épreuve du temps par sa mise en scène inspirée et par sa manière de témoigner d’une époque dans laquelle le cinéma français réussissait à proposer des œuvres inspirées par le cinéma américain comme le fut également tout un courant musical avec de nombreuses reprises en français par Johnny Hallyday. On appréciera aussi la volonté d’adoucir l’image des rockers souvent catalogués comme des bad boys aux mœurs douteuses. En surfant sur le succès important remporté par Johnny Hallyday à l’époque le film ne fait pas qu’utiliser sa présence mais lui sert un vrai rôle d’un homme simple et entier ayant un véritable code moral et prêt à s’opposer à des hommes sans scrupules, des trafiquants de drogue.

    D’où viens-tu Johnny ? bénéficie également d’un casting intéressant dans lequel on retrouve Sylvie Vartan (Gigi), Pierre Barouh (Django), Évelyne Dandry (Magali Thibault), Fernand Sardou (Gustave, dit « Le Shérif »), André Pousse (M. Franck), Jean-Marie Rivière (Tardivet), Hélène Tossy (Madeleine Thibault), Henri Vilbert (Christophe Thibault). A sa sortie le film fut l’un des plus grands succès de l’année 1963 en arrivant à la dixième position avec plus de 2 785 185 entrées. Un début prometteur de carrière cinématographique pour Johnny Hallyday que l’on retrouvera plus tard dans les excellents L’aventure c’est l’aventure (1972), Détective (1984), Conseil de famille (1985), l’homme du train (2002) et surtout Jean-Philippe (2006).

    Vu le 26 mai 2018 en Blu-ray

  • 3.5