Logo
Accueil > Reviews > Batman Ninja

Batman Ninja

  • Batman Ninja
    Dans cette toute nouvelle histoire, Le Chevalier Noir voyage dans une contrée régie par les Samouraïs et les Ninjas. La machine à voyager dans le temps de Gorilla Grodd a un dysfonctionnement et envoie un groupe de vilains, fous et tyranniques, dans le passé au temps du Japon médiéval. Le plus dépravé du groupe, Lord Joker recherche la domination totale de l’État féodal et la destruction finale du légendaire Batman. Avec son arsenal technologique diminué, est-ce que le Justicier Masqué pourra empêcher Lord Joker et les autres vilains de réécrire l’histoire ? Une ancienne légende prend vie dans ce superbe film d’animation de la saga Batman.

Critique de Mulder

  • Les films d’animation de l’univers DC ont depuis 2007 pu trouver leur place dans le cœur des véritables fans de comics et de super héros. Dans la collection officielle on peut compter à ce jour trente un films sortis directement en vidéo et démontrant une réelle volonté de rester proche des comics originaux.

    On compte ainsi les longs métrages officiels suivants : Batman (Batman: Gotham Knight (2008), Batman et Red Hood : Sous le masque rouge (2010), Batman: Year One (2012), Batman: The Dark Knight Returns (2012-2013), Le Fils de Batman (2014), Batman : Assaut sur Arkham (2014), Batman vs. Robin (2015), Batman : Mauvais Sang (2016), Batman: The Killing Joke (2016), Batman and Harley Quinn (2017), Batman: Gotham by Gasligh (2018)), Suicide Squad : Hell To Pay (2018), Green Lantern (Green Lantern : Le Complot (2009), Green Lantern : Les Chevaliers de l'Émeraude (2011)), La ligue des justiciers (La Ligue des justiciers : Nouvelle frontière (2008), Justice League: Crisis on Two Earths (2010), La Ligue des Justiciers : Échec (2012), La Ligue des Justiciers : Paradoxe temporel (2013), La Ligue des Justiciers : Guerre (2014), La Ligue des justiciers : Le Trône de l'Atlantide (2015), La Ligue des justiciers : Dieux et Monstres (2015), La Ligue des justiciers vs. les Teen Titans (2016), Justice League: Dark (2017)), Superman (Superman : Le Crépuscule d'un dieu (2007), All-Star Superman (2011), Superman contre l'Élite (2012), Superman contre Brainiac (2013)), Superman & Batman (Superman/Batman : Ennemis publics (2009), Superman/Batman : Apocalypse (2010)), Teen Titans (Teen Titans : The Judas Contract (2017)) et Wonder Woman (2009).

    A cette longue liste, il faudra rajouter ce nouveau et excellent long métrage d’animation consacré à l’univers de Batman et des nombreux personnages gravitant autour de lui comme Alfred Pennyworth, Bane , Catwoman , Deathstroke, Gorilla Grodd, Harley Quinn , Nightwing (Dick Grayson) , Poison Ivy , Red Robin (Tim Drake) , Robin (Damian Wayne), The Joker et Two-Face mais réinventé dans un Japon Médiéval et surtout à la mode japonaise. De ce croisement improbable entre les comics DC et l’animation japonaise, nait un film d’animation envoutant, original, violent et baroque qui réinvente avec brio l’univers de Batman.

    L’histoire en elle-même est assez rocambolesque car on ne saura jamais réellement pourquoi de nombreux personnages japonisés de l’univers DC se retrouvent au temps des samourais et des Ninjas et comment Gorilla Grodd a réussi à mettre au point cette machine à remonter le temps. Batman sera ainsi de nouveau confronté à un Joker réinventé (Lord Joker). Alors que le film Justice league nous avait assez déçus, on est immédiatement conquis par cette réinvention et par cette imagination débridée du scénario co-écrit par Kazuki Nakashima, Leo Chu et Eric S. Garcia.

    Le grand soin apporté aussi bien à l’animation mais aussi sur le scénario et ses nombreuses scènes de combat nous renvoie aux grands films asiatiques d’action. Batman Ninja bénéficie aussi de la présence du créateur d’Afro Samourai, Takashi Okazaki au poste de désigner. Ce mélange entre l’Orient et l’Occident confère au film une véritable grâce et en fait immédiatement l’un des meilleurs films d’animation consacré à des super-héros. Même si le combat entre deux créatures géantes semblent un peu sortir du contexte, le réalisateur Junpei Mizusaki réussit le pari aussi difficile qu’audacieux de faire de l’univers de Batman un retour aux sources mêmes de la création de ce personnage. On ressort donc de cette projection heureux d’avoir pu découvrir dans une salle de cinéma une telle œuvre magique et réussie et on regrette juste que ce film n’ait pas pu connaitre une sortie au cinéma. On ne peut donc que de vous conseiller de découvrir ce film sur un grand écran (même chez soi) et surtout avec un home-cinéma de qualité pour ne rien perdre du côté envoutant de ce grand film d’animation.

    Vu le 23 avril 2018 à la Salle Warner Bros, en VO

  • 5