Logo
Accueil > Reviews > Blue

Blue

  • Blue
    Blue, le nouveau film Disneynature, nous plonge au cœur des océans et nous fait découvrir les créatures étranges, merveilleuses et fantastiques de ce monde aquatique à l’équilibre fragile.  Laissez-vous guider dans ce voyage au cœur des récifs coralliens par un groupe de dauphins, l’une des espèces les plus fascinantes et intelligentes de ce monde. Vous découvrirez avec eux cette maman baleine à bosse qui, après des milliers de kilomètres parcourus, rejoint ce lieu préservé pour donner naissance à son petit mais aussi les centaines de requins qui y patrouillent et les orques qui surgissent de nulle part…

Critique de Mulder

  • Cela fait maintenant dix ans que Disneynature propose des documentaires passionnants dédiés aux richesses naturelles de notre monde que cela soit la faune (Les ailes pourpres : le mystère des flamants (2008), Orangs-Outans : minuit moins une (2010), Félins (2011), Chimpanzés (2012), Grizzlis (2014), L’empereur (2017)) mais aussi sur la vie animalière dans différents milieux naturels (Océans (2009), Il était une forêt (2013), Nés en Chine (2012).

    Le message très clair de ces excellents documentaires est de sensibiliser le public à la protection de nos espaces naturels mais surtout d’expliquer que l’équilibre naturel est important pour la préservation non seulement de notre faune mais aussi de notre propre survie à long terme. L’homme en ne tenant pas compte de l’importance de l’éco-système ne pourra pas garantir une vie sereine pour nos futures générations. Cette protection du milieu naturel est non seulement terrestre mais aussi marine. Dans ce sens, Blue montre une nouvelle fois qu’un excellent documentaire se doit non seulement de capter notre attention mais aussi de montrer toute la beauté de nos espaces marins.

    Alors que Le monde de Dory (2016) et surtout Vaiana la légende du bout du monde (2016) ont été non seulement de grands succès au cinéma mais ont surtout été des vecteurs importants pour sensibiliser aussi bien les enfants que les adultes sur l’importance de la préservation des océans, on comprend aisément la volonté de The Walt Disney Company France de mettre en place le programme Oceans by Disney. Blue s’inscrit parfaitement dans ce programme et nous permet donc de mieux comprendre l’importance des récifs coralliens dans la survie de plusieurs espèces sous-marines.

    Une des réussites de Blue est de trouver la juste approche pour non seulement mettre en avant la vie des dauphins dans leur milieu naturel mais aussi montrer l’organisation «familiale » de nombreuses espèces aquatiques comme ces baleines à bosse, ces magnifiques tortues aquatiques. Un bon documentaire doit ainsi non seulement avoir de réelles valeurs pédagogiques mais aussi être capable de donner un témoignage juste du sujet concerné. Le grand soin apporté à couvrir de plus près ce milieu marin. Blue est bien plus qu’une simple plongée au cœur de l’Océan, c’est surtout un hymne à un océan protégé et loin des nombreux abus commis par l’homme sur ce milieu symbole de la vie. Un environnement certes fragile mais qui a réussi à subsister grâce à une véritable organisation des espèces vivant en harmonie.

    Ce film réalisé par Keith Scholey (Félins, Grizzly) , co-réalisé par Alastair Fothergill (un jour sur terre, Félins, Grizzly, Chimpanzés, au royaume des singes) bénéficie aussi de la présence de la comédienne Cécile de France ici narratrice d’une histoire qui ne laissera personne insensible. La beauté de ces paysages marins est parfaitement rendue grâce aux moyens techniques mis à disposition pour nous livrer un récit aussi cristallin qu’inoubliable. Les dix ans de Disneynature ne pouvait pas trouver meilleur ambassadeur que ce film à découvrir en salles dès le 28 mars.

    Vu le 2 mars 2018 au siège The Walt Disney Company

  • 5