Logo
Accueil > Reviews > Retour du heros (Le)

Retour du heros (Le)

  • Retour du heros (Le)
    Elisabeth est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d'opérette, elle est devenue, malgré elle, responsable d'une imposture qui va très vite la dépasser… 

Critique de Mulder

  • Le scénariste et réalisateur ne cesse de nous étonner et de redonner son éclat aux comédies françaises qui sont devenues trop souvent répétitives et moulées dans le même modèle. Ce manque cruel d’ambition de nombreuses comédies semblent les cantonner à de n’être que de simples divertissements grand public aussitôt vus et oubliés. En cela le retour du héros montre que le cinéma français est encore capable de nous étonner et de proposer de grandes comédies inspirées aux dialogues percutants et d’une efficacité redoutable. Ainsi après Mensonges et trahisons et plus si affinités... (2004), Molière (2007), Le petit Nicolas et sa suite (2009-2014), Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté (2014), le réalisateur Laurent Tirard retrouve après Un Homme à la hauteur le comédien Jean Dujardin et lui offre un rôle sur mesure dans lequel se retrouve être de nouveau parfait.

    Digne héritier de Jean Paul Belmondo, ce comédien apprécié du public donne vie à un personnage romanesque lâche et fourbe et prêt à tout pour réussir. Appelé sur le champ de bataille pour repousser l’envahisseur hors de nos frontières le siècle dernier, il promet à la jeune Pauline de lui écrire chaque jour afin d’entretenir leur amour. N’ayant pas tenu sa parole et voyant sa jeune sœur dépérir, la belle Elisabeth se met à endosser son identité et à écrire à Pauline. Lorsque le capitaine Neuville réapparait après avoir déserté les troupes armées dans un état lamentable Elisabeth va devoir essayer de rétablir la vérité et surtout déjouer l’emprise qu’à ce personnage beau parleur et surtout menteur sur sa famille..

    Alors que la débilitante comédie Les Tuches 3 triomphe en salles, on ne peut que saluer la réussite de ce film et faire en sorte que celui-ci soit découvert par le plus large public possible. Il est plutôt rare au cinéma de voir une comédie capable de nous faire rire pendant toute sa durée et de trouver le juste équilibre entre le film d’aventures et la comédie en costume. On appréciera également de retrouver la comédienne Mélanie Laurent dans sa première véritable comédie après le cultissime Dikkenek . Parfaite dans son rôle, elle fait de son héroïne la digne héritière des personnages féminins créés par Jane Auster.

    On retiendra surtout de ce film une scène d’une actualité parfaite et montrant que les hommes et les femmes devraient être payées au même niveau sans aucune restriction de sexe. Parfaitement amenée cette scène transcende totalement le film et nous livre une des plus belles scènes de ce début d’année. Elle montre aussi que le cinéma de ce réalisateur est honnête, respectueux de ses spectateurs mais aussi amène à la réflexion notre place dans notre société.

    Le cinéma comme le montre si bien ce film doit non seulement divertir mais aussi donner vie à des personnages attachants et surtout reposer sur un scénario original et des dialogues parfaitement maitrisés. Cela fait longtemps que nous n’avions pas pu découvrir une telle comédie simplement irrésistible et donnant à Mélanie Laurent son meilleur rôle à ce jour. On vient pour découvrir le nouveau film de Jean Dujardin et on en ressort avec l’envie de revoir ces deux comédiens de nouveau réunis à l’écran. Complètement conquis et on attend avec impatience le nouveau film de Laurent Tirard.

    Vu le 14 février 2018 au Gaumont Opéra Capucines, Salle 10

  • 4