Logo
Accueil > Reviews > Jumanji : bienvenue dans la jungle

Jumanji : bienvenue dans la jungle

  • Jumanji : bienvenue dans la jungle
    Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Critique de Mulder

  • Alors que le premier Jumanji (1996) réalisé par Joe Johnston s’apparentait plus à une comédie fantastique qu’un véritable film d’aventure et reposait surtout sur la présence de l’excellent comédien Robin Williams. Son personnage prisonnier du jeu Jumanji se fait happer dans un univers parallèle pour pouvoir enfin rejoindre notre monde vingt-six années plus tard lorsque d’autres joueurs retrouvent ce jeu et font une nouvelle partie. L’action se plaçait ainsi dans notre monde et reposait sur le contraste entre ces deux univers.

    Ce nouveau film, vingt ans plus tard inverse le processus et également introduit le concept d’avatar en projetant quatre lycéens dans le monde de Jumanji et dans le corps d’adulte ayant chacun leur propres caractéristiques comme dans un jeu de rôle à grandeur humaine. On comprend ainsi aisément la volonté de Sony Pictures de moderniser le concept du premier film en remplaçant notamment le jeu de société original par un jeu vidéo d’une vieille console.

    De la même manière le scénario de Chris McKenna, Erik Sommers, Jeff Pinkner, Scott Rosenberg réussit non seulement à faire plusieurs clins d’œil au film original comme la demeure du personnage Alan Parrish (héros du premier film et la présence de grandes statues ressemblant aux pions du premier film mais aussi à insérer plusieurs clins d’œil à plusieurs films des années 80. On pense ainsi notamment à Breakfast Club (1985), Tron (1982) et Indiana Jones pour ses nombreuses scènes d’action et son humour omniprésent. Alors que cette suite n’aurait pu être qu’un simple film d’aventure jouant sur la nostalgie des spectateurs, Jumanji :Bienvenue dans la jungle se veut plutôt être un film d’aventure hommage à ceux des années 80 dans lesquels les effets spéciaux ne venaient pas remplir les trous scénaristiques ou l’interprétation guère convaincante des comédiens.

    La grande force de Jumanji : bienvenue dans la jungle est son casting avec dans les rôles principaux Dwayne Johnson (Spencer), Jack Black (Bethany), Kevin Hart (Fridge), Karen Gillan (Martha) et Nick Jonas
    Nick Jonas (Alex / Jefferson ‘Seaplane’ McDonough). Ce petit groupe de cinq héros modernes apporte à ce film un charme important et surtout permet de mettre chacun de ces comédiens dans des situations invraisemblables que cela soit cette longue scène en hélicoptère parfaitement chorégraphiée ou cette leçon de charme donnée par Bethamy à Martha.

    Jumanji - bienvenue dans la jungle s’impose aisément comme le film d’aventure de cette année 2017 et surtout conforte le comédien Dwayne Johnson comme une valeur sûre du box-office jouant autant sur ses muscles que sur un véritable jeu d’acteur. On ne peut donc que vous conseiller ce film à découvrir dès ce mercredi 20 décembre au cinéma

    Vu le 5 décembre 2017 au Club Lincoln, en VO

     

  • 4