Logo
Accueil > Reviews > La deuxieme etoile

La deuxieme etoile

  • La deuxieme etoile
    Jean-Gabriel a décidé d’emmener toute sa petite famille passer les fêtes à la montagne pour Noël. Et cette fois, tout devrait bien se passer. C’est sans compter sur sa mère qui débarque des Antilles, ses enfants qui n’ont pas envie de partir, Jojo qui lui confie son Hummer et sa femme qui lui annonce qu’elle doit s’occuper de son père qu’elle n’a pas revu depuis qu’elle a fait le choix d’épouser Jean-Gabriel. Mais pour Jean-Gabriel, la famille c’est sacré et Noël aussi !

Critique de Mulder

  • La Deuxième Étoile est la suite de La Première Étoile déjà mis en scène par Lucien Jean-Baptiste. Le succès du premier volet avec près de de 1.6 million de spectateurs dans les salles françaises en 2008 se devait d’avoir une suite tout autant réussie et permettant de retrouver des personnages que le public avait appréciés. On retrouve donc pour cette suite le même réalisateur Lucien Jean-Baptiste, la même équipe de scénario (le réalisateur et Marie-Castille Mention- Schaar) et les mêmes comédiens principaux et secondaires : Lucien Jean-Baptiste (Jean-Gabriel), Anne Consigny (Suzy), Firmine Richard (Bonne Maman), Michel Jonasz (M. Morgeot), Jimmy Woha Woha (Yann), Ludovic François, Loreyna Colombo (Manon). On notera aussi un joli hommage à la comédienne Bernadette Lafont.

    Dans ce second volet intitulé justement la Deuxième étoile, Jean-Gabriel et sa famille décident de se retrouver et de passer ensemble Noël à la montagne aux Gets. Ils iront cette fois également avec le père de Suzy interprété par Roland Giraud. Ils se retrouveront également mêlés aux affaires d’un dangereux gangster et à faire face à une famille hostile habitant juste à côté de leur chalet. Les nombreuses péripéties qui attendent la famille de Jean-Gabriel permettront aux spectateurs de passer un bon moment devant une comédie familiale joliment troussée et dans laquelle la comédienne Anne Consigny trouve enfin sa place.

    On comprend aisément la volonté du réalisateur de livrer une comédie mettant en avant la famille. Dans notre société actuellement dans laquelle les nombreux outils de communication ont plutôt tendance à amener à l’isolement voire à une déconnexion familiale. Dans ce film, cette famille va devoir se réunir et combiner leurs qualités pour rester dans la compétition d’un jeu de cette station de sport d »hiver rappelant le jeu Intervilles. Certes la deuxième année n’est pas aussi parfaite que la comédie culte de Patrice Leconte Les bronzés font du ski mais il réussit à nous faire passer un bon moment .

    Alors qu’il aurait pu se contenter de proposer un décalque de la première étoile, le réalisateur préfère se servir des mêmes lieux pour nous proposer une comédie déjantée avec ses gangsters, un bus de bonnes sœurs et des seconds rôles réussis et faisant de ce film un véritable feel good movie de fin d’année et nous donne surtout envie de repartir skier et passer une fin d’année loin de nos petits tracas quotidiens.

    Vu le novembre 2017 à l’UGC Ciné-cité Paris 19

  • 3.5