Logo
Accueil > Reviews > Liaisons à New York (The only living boy in New York)

Liaisons à New York (The only living boy in New York)

  • Liaisons à New York (The only living boy in New York)
    Thomas Webb, un étudiant fraichement diplômé issu d’une riche famille d’éditeurs New Yorkais, rêve en secret de devenir écrivain. Velléitaires et souvent maladroit avec les filles, c’est encore un adolescent dans sa tête... jusqu’au jour où il surprend son père en plein rendez-vous romantique avec une très belle femme. Obsédée par cette vision, il décide de découvrir l’identité de cette liaison extra-conjugale et parvient très vite à faire la connaissance de Johanna. Contre toute attente, elle décide de faire de Thomas son autre amant. Tiraillé entre morale et passion, Thomas va vivre de façon tumultueuse son entrée dans l’âge adulte. 

Critique de Mulder

  • Le réalisateur Marc Webb a réussi à s’imposer en cinq films comme l’un des plus intéressants actuels. Que cela soit par son premier film devenu le symbole d’une génération à lui seul, l’excellent (500) jours ensemble (2009), ses deux films consacrés à Spider-man (The Amazing Spider-man (2012) et The Amazing Spider-man 2 (2014)) et récemment le très émouvant Mary (2017), l’un de nos coups de cœur de l’année dernière. Dans le cadre du festival du cinéma américain de Deauville nous avons pu découvrir son nouveau film Liaisons à New York qui sortira directement en vidéo le 21 février 2018. Abandonnant les films de super-héros, le réalisateur revient à son genre de prédilection la comédie romantique et nous livre une peinture douce-amère d’un milieu aisé new-yorkais.

    On découvre un ainsi le personnage Thomas Webb un étudiant qui vient d’être diplômé et qui a grandi dans une riche famille d’éditeurs New Yorkais entre un père semblant vivre une double vie et une mère très protectrice, il essaye de devenir écrivain. En essayant d’espionner son père, il rencontre par le plus pur des hasards une superbe jeune femme du nom de Johanna et se retrouve en confrontation avec son père qui a pour maitresse celle-ci. Pris entre son code moral et sa passion dévorante ce jeune adulte va vivre l’expérience la plus émouvante de sa vie et surtout rencontrer un curieux voisin du nom de W.F Gérald qui aura un lien assez proche et surprenant avec lui.

    Une nouvelle fois, le réalisateur s’appuyant sur le scénario d’Allan Loeb (Las Vegas 21(2008), Rock Forever (2012), Beauté cachée (2016)..) nous livre une belle histoire romantique faites de situations cocasses et parfaitement maitrisée. On pense le temps de quelques scènes à son meilleur film à ce jour (500) jours ensemble et surtout on prend un vrai plaisir à vivre cette histoire donnant à New York une nouvelle fois la ville parfaite pour vivre pleinement son amour. Le réalisateur a également s’entourer d’un excellent casting dans lequel on retrouve Kate Beckinsale (Johanna), Callum Turner (Thomas), Jeff Bridges (W.F. Gerald), Pierce Brosnan, Kiersey Clemons (Mimi Pastori), Debi Mazar (Anna), et Faith Logan (SoHo Patron)

    Vu le 7 septembre 2017 au Morny club (Deauville), en VO

  • 4