Logo
Accueil > Reviews > Telle mère telle fille

Telle mère telle fille

  • Telle mère telle fille
    Inséparables, Avril et sa mère Mado ne peuvent pourtant pas être plus différentes. Avril, 30 ans, est mariée, salariée et organisée à l'inverse de sa mère, éternelle ado insouciante et délurée qui vit aux crochets de sa fille depuis son divorce. Mais quand les deux femmes se retrouvent enceintes en même temps et sous le même toit, le clash est inévitable. Parce que si Mado, en pleine crise de jeunisme, n'est pas prête à être grand-mère, Avril, quant à elle, a bien du mal à imaginer sa mère... mère !

Critique de Mulder

  • Belle déception cette comédie sur deux générations de mère et marquée pourtant par la présence de Juliette Binoche, Camille Cottin et Lambert Wilson.Co-scénarisé par la réalisatrice Noémie Saglio et Agathe Pastorino, le film n’arrive jamais à décoller et semble n’être qu’une succession de scénettes mettant en avant les différentes avec Avril (Camille Cottin) et sa mère Mado (Juliette Binoche) toute deux enceintes. Vivant sous le même toit cette jeune mère mariée et travailleuse est hyper organisée pour réussir aussi bien sa vie professionnelle que personelle soit tout le contraire de sa mère qui vit à ses dépens depuis son divorce..

    Les comédies françaises se suivent et se ressemblent tellement elles semblent dénuées d’un véritable volonté de ne pas sortir de formules préétablies et permettant non seulement de proposer des rôles sur mesure à des comédiens mais de s’éloigner de sujets sensibles.

    Pourtant ce film présente quelques qualités par ses excellents seconds rôles dans lesquels on retrouve Catherine Jacob (Irène), Jean-Luc Bideau (Debulac), Michaël Dichter (Louis), Stéfi Celma (Charlotte) et Philippe Vieux (Michel, le père de Louis). Mais c’est malheureusement trop peu pour imposer ce film comme une des comédiens de cette année.

    Vu le 31 mars 2017 au Gaumont Disney Village, Salle 10

     

  • 2.5