Logo
Accueil > Reviews > The Secret Man - Mark Felt

The Secret Man - Mark Felt

  • The Secret Man - Mark Felt
    Agent spécial devenu numéro deux du FBI, Mark Felt enquête sur une affaire qui pourrait coûter son poste au Président des Etats-Unis. La Maison Blanche et le directeur des services secrets cherchent à enterrer l’enquête. Mark Felt, malgré les pressions énormes du pouvoir, choisit de poursuivre son investigation pour faire éclater la vérité. 

Critique de Mulder

  • “One difference between Nixon and Trump: when the Republicans nominated Nixon, they didn't actually KNOW he was a crook” – Stephen King

    Le scandale du Watergate est des affaires d'espionnage politique qui marqua à jamais les Etats-Unis au point d’entrainer la démission du Président des Etats-Unis, Richard Nixon en 1974. Cette affaire inspira de nombreux livres mais aussi le cinéma notamment au travers du film d’Alan J Pakula les hommes du Président (1976) et d’autres comme Nixon, d'Oliver Stone (1995) et Frost/Nixon, de Ron Howard (2008). Les thrillers politiques qui connurent leur heure de gloire pendant les années 70 permirent également à de nombreux jeunes réalisateurs de s’interroger aussi bien sur les travers du pouvoir mais aussi sur la liberté de la presse et des médias en général.

    Ecrit et réalisé par Peter Landesman ce film permet d’approcher sous un angle nouveau et passionnant ce scandale américain qui défraya les chroniques et amena une plus grande liberté d’expression et pouvoir de la presse. On peut ainsi voir dans le personnage de Mark Felt le premier lanceur d’alertes et surtout un des piliers du FBI ayant décidé de ne plus cacher les actes inconstitutionnels du pouvoir en place. Fort de son statut et des nombreux dossiers qu’il a tenu secret pendant ses années de service Mark Felt impose non seulement un véritable respect mais surtout une voix de protestation contre le pouvoir à l’époque en place et qui se croyait intouchable. La force de The Secret Man – Mark Felt est de proposer le mixte parfait entre un véritable film documentaire très détaillé sur les rouages politiques mais aussi un thriller immersif d’un homme face à ses actions passées et décidant de livrer des secrets d’Etat à la presse à force de ne plus pouvoir supporter toutes ses actions à la limite de la légalité menées par des personnes importantes de l’Etat.

    L’approche très complète du film repose non seulement sur le fait que le réalisateur Peter Landesman était avant de devenir réalisateur un véritable journaliste mais surtout par la volonté de rester très proche de la réalité et de ne recourir à aucun effet inutile. Après Parkland (2013), Seul contre tous (2015) Peter Landesman continue à trouver son inspiration dans l’analyse de notre société actuelle et à livrer des films contemporains qui sonnent juste et ne recourent pas à une multitude d’effets de style purement inutiles. Le réalisateur a non seulement tiré son inspiration de deux ouvrages de Felt (The FBI Pyramid et A G man ‘s life mais aussi de ses nombreuses interview avec ce personnage et ses enfants

    Cette recherche permanente de réalisme repose également non seulement sur la manière de raconter l’histoire mais aussi par une reconstitution réaliste de cette période. A cela le réalisateur bénéfice également d’un casting parfaitement défini dans lequel on retrouve dans le rôle-titre enfin dans un rôle de composition le comédien Liam Neeson. Abandonnant les films d’action qui ont assis sa renommée mondiale, ce comédien irlandais montre qu’il est également parfait dans un rôle ambigu. Certes il ne s’imposera pas comme Les hommes du Président comme le film incontournable du moment mais mérite amplement de le découvrir. On appréciera également la bande son du compositeur Daniel Pimberton qui renforce aisément le climax de ce film passionnant et surtout permet de créer une véritable immersion en plein année 70.

    Vu le 23 octobre 2017 au Club Marbeuf

  • 3.5