Logo
Accueil > Reviews > Brooklyn Yeddish

Brooklyn Yeddish

  • Brooklyn Yeddish
    Borough Park, quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Menashé, modeste employé d'une épicerie, tente de joindre les deux bouts et se bat pour la garde de son jeune fils Ruben. En effet, ayant perdu sa femme, la tradition hassidique lui interdit de l'élever seul. Mais le Grand Rabbin lui accorde de passer une semaine avec son fils ; l’ultime occasion pour Menashé de prouver qu’il peut être père dans le respect des règles de sa communauté.

Critique de Mulder

  • Le premier film du réalisateur L'Américain Joshua Z. Weinstein Menashe (Brooklyn Yiddish) montre qu’il est encore possible de faire des films réussis avec des comédiens non professionnels et surtout d’aborder notre société actuelle à travers un microcosme aussi simpliste qu’universel. On découvre donc le personnage de Menashe employé d’une petite épicerie et qui tente suite au décès de son épouse de rester à flot et de se battre pour garder la garde de son jeune fils Ruben.

    Le réalisateur venu du monde du documentaire réussit à trouver le juste équilibre entre une fiction et un documentaire sur la tradition hassidique. En mettant en scène un quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn, le réalisateur capte notre attention et montre que loin du cinéma américain hollywoodien, il est encore possible de montrer un cinéma plein de sens et d’espoir aussi intelligent que passionnant.

    Derrière ce portrait d’un homme accablé par ses faiblesses et la perte de sa femme, le réalisateur dresse un véritable constat du hassidisme et nous livre une peinture sociale et intéressante. Certes le rythme trop lent du film risque de ne pas plaire ni le fait de ne pas avoir de comédiens connus et appréciés mais l’histoire ici contée reste intéressante et mérite le détour.

    Vu le 5 septembre 2017 au Centre International de Deauville, en VO

     

  • 3.5