Logo
Accueil > Reviews > Good time

Good time

  • Good time
    Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s'enfuir mais son frère Nick est arrêté.Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s'offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.

Critique de Mulder

  • Découvert dans le cadre du festival du cinéma américain de Deauville, le nouveau film des frères Safdie permet de redécouvrir le comédien Robert Pattinson loin de son personnage de la saga Twilight. Après avoir été célébré à travers le monde entier pour son personnage d’Edward Cullen, ce jeune comédien a délaissé les grandes productions hollywoodiennes pour défendre un cinéma qui lui tient à cœur et pour lequel il se sent plus en phase. Ainsi après Bel ami (2012), Hod On to me (2013), The Rover (2014), Maps to the stars (2014), Queen of the desert (2015), Life (2015), L”enfance d’un chef (2015), l’excellent the lost city of Z (2016), son nouveau film lui permet d’arborer un total nouveau look et surtout de montrer encore plus l’étendue de son talent indéniable.

    Ainsi suite à un braquage qui tourne mal, deux frères se voient poursuivre par la police. Alors que l’un est arrêté, l’autre réussit à prendre la fuite. Alors que le personnage incarné par Robert Pattinson ne réussit pas à récolter l’argent suffisant pour payer la caution, une seule possibilité lui reste, le faire évader le temps d’une nuit dans les bas-fonds de New York.

    Impossible de ne pas voir dans ce film le moyen pour les deux scénaristes Ronald Bronstein et Joshua Safdie de rendre hommage au film culte de Martin Scorsese After Hours (1985). De la même manière impossible dans ce film de ne pas y voir aussi un certain hommage à la ville de New york et d’utiliser les nombreux faits divers de certains tabloids comme source d’inspiration. Par son rythme et son ambiance réussis, Good Time s’impose comme une bonne surprise…

    Vu le 2 septembre 2017 au Centre International de Deauville, en VO

  • 3.5