Logo
Accueil > Reviews > Overdrive

Overdrive

  • Overdrive
    Les frères Andrew et Garrett Foster sont des pilotes d'exception, mais aussi des voleurs d'exception. Leur spécialité : voler les voitures les plus chères au monde. A Marseille, ils parviennent à dérober une sublime BUGATTI 1937, joyau de l’exceptionnelle collection de Jacomo Morier, parrain de la Mafia locale.  Ce dernier décide alors d’utiliser leur talent à son profit contre son ennemi juré, Max Klemp. Mais s’ils acceptent de rentrer dans ce jeu, c’est qu’ils ont en réalité conçu un coup d’une audace inégalée

Critique de Mulder

  • Après avoir signé de nombreux épisodes des séries les plus appréciées du moment (Flash, Lethal Weapon, Arrow, DC: Legends of tomorrow, MacGyver et Scorpion), Overdrive marque la première réalisation d’Antonio Negret et le résultat est plus que probant. Même si l’esprit du film ne semble pas si éloigné de celui de la saga Fast and Furious, celui-ci trouve aisément ses marques et réussit à proposer un film tourné à l’américaine en plein Marseille. On retrouve également aux postes de scénaristes Michael Brandt et Derek Haas 2 Fast 2 furious (2003), (3h10 pour Yuma (2007), Wanted : choisis ton destin (2008)).

    En mettant l’accent sur deux frères inséparables Andrew (Scott Eastwood) et Garrett Foster (Freddie Thorp) et voleurs d’élite de voitures. Très vite, ils vont se retrouver malgré eux confrontés au parrain de la mafia locale, Jacomo Morier (Simon Abkarian) et vont devoir travailler pour lui si ils veulent rester en vie. Pourtant ils ont bien un autre plan en tête et semblent avoir un coup d’avance sur leur propre commanditaire.

    Overdrive ne révolutionnera pas le genre mais est suffisamment bien présenté pour être un divertissement réussi pour cette période estivale et surtout montre qu’une collaboration franco-américaine comme l’est son casting apporte un véritable cachet au film. Impossible de ne pas penser aux nombreuses productions Europacorp comme la saga du Transporteur en suivant ce film ni à Fast and Furious dont le comédien principal Scott Eastwood était également présent au casting du dernier volet en date. On retrouvera également au casting Gaia Weiss (La légende d’Hercule (2014), Les profs 2 (2015), C’est beau la vie quand on y pense (2017)), Ana De Armas (Suspicions (2015), Knock Knock (2015), War Dogs (2016) et prochainement Blade runner 2049). Ces deux atouts charmes du film lui apportent suffisamment de rythme et en fait un bon casting pour un résultat efficace et léger.

    Certes, il s’agit d’un premier film pour Antonio Negret mais celui-ci a retenu tout ce qui fait un bon épisode de série soit un scénario suffisamment construit et surtout une fluidité du récit et une réalisation en adéquation. De ce fait Overdrive réussit aisément à atteindre son objectif qui est de divertir et surtout d’apporter une impression de vitesse omniprésente..

    Vu le 20 juin 2017 au Gaumont Opéra Capucines, Salle 1, en VO

  • 3.5