Logo

Corporate

  • Corporate
    Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

Critique de Mulder

  • “J’ai toujours été intéressé par les rapports humains en entreprise. Ce n’est pas vraiment un hasard puisque mon père est prof de management en école de commerce et consultant en Ressources Humaines. J’ai passé beaucoup de temps à discuter de ces enjeux avec lui. Mon premier court métrage racontait déjà une séance de jeu de rôles dans une entreprise de pompes funèbres. C’était plutôt une comédie qui décrivait l’entreprise comme un théâtre où chacun doit jouer un rôle et mettre de côté ce qu’il ressent en tant qu’individu. Ensuite, comme beaucoup d’entre nous, j’ai été frappé par la série de suicides chez France Télécom. Je découvrais qu’un certain système de management par la terreur » pouvait réellement détruire des vies et des individus. Le cynisme du PDG de France Télécom, déclarant qu’il fallait mettre un terme à cette « mode du suicide », m’avait particulièrement choqué. Comme si c’était ceux qui souffrent qui étaient responsables… “ - Nicolas Silhol

    Corporate porté par un excellent casting s’impose comme l’un des meilleurs thrillers français découverts récemment au cinéma. L’approche très documentée du co-scénariste et réalisateur Nicolas Silhol révèle les nombreuses pratiques guère orthodoxes pratiquées par certaines entreprises pour pousser certains salariés à démissionner et surtout montre l’importance du lieu de travail et son impact profond sur notre vie personnelle. Le film aborde donc un sujet tristement d’actualité le suicide au travail et nous rappelle la triste vague qui a eu lieu au sein de France Télécom.

    En abordant de manière réaliste comment la mort d’un salarié dont la direction voulait se débarrasser entraine une responsable des Ressources humaines à ouvrir ses yeux sur la gestion de l’entreprise qui l’emploie. Dès la première scène présentant un simple week end à la montagne pour juger le comportement de salariés dans une série de jeux de rôles, l’action est mis sur le métier des Ressources humaines et des pratiques que l’on ne peut que condamner. On suite donc le personnage d’Emilie Tesson-Hansen, une brillante DRH et sa lutte contre sa direction. Sur son chemin, elle croisera également une jeune inspectrice du travail qui lui permettra de trouver une échappatoire à la situation qu’elle traverse suite à ce décès. Entre une direction qui souhaite lui attribuer la raison profonde de ce suicide (harcèlement moral) et des salariés qui ne voient en elle qu’un instrument de leur direction, cette jeune femme ne pourra compter sur elle.

    De nombreux films ont abordé le milieu du monde du travail pour en montrer les failles et les dysfonctionnements, le premier film de Nicolas Silhol réussit à rendre passionnant la triste réalité actuelle dans laquelle de nombreuses sociétés ne prennent les employés que comme des données mathématiques, de simples lignes sur un tableau de bilan. Triste constant d’une société prête à tout pour réussir et maximiser ses profits y compris en recourant à des pratiques douteuses. Que cela soit un cartel qui étend son contrôle à travers l’ensemble des clients les plus importants du marché par des méthodes également douteuses quitte à masquer ses erreurs en retirant certaines personnes pouvant aller contre leur sens, notre société telle que le montre ce film semble reposer sur une absence de repères moraux.

    Passionnant et envoutant, Corporate en plus de bénéficier d’un excellent scénario, d’une photographie maitrisée repose surtout sur des comédiens parfaitement en phase avec leurs personnages. On retrouve ainsi Céline Sallette (Emilie Tesson-Hansen), Lambert Wilson (Stéphane Froncart), Stéphane De Groodt (Vincent),  Violaine Fumeau (Marie Borrel), Alice de Lencquesaing (Sophie), Nathalie Sportiello (Directrice de la communication), Hyam Zaytoun (Patricia Suarez), Edith Saulnier (Juliette Dalmat). Corporate s’impose donc comme un exemple du genre, un véritable thriller social aiguisé et violent qui ne laissera personne insensible.

    Vu le 03 avrill 2017 à l’UGC Ciné-cité Les Halles, salle 6

    Note 4/5

  • 4