Logo
Accueil > Critiques de films > Life - origine inconnue

Life - origine inconnue

  • Life - origine inconnue
    À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient…

Critique de Faith

  • Après Sécurité rapprochée (2012) et Enfant 44 (2015), Daniel Espinosa revient avec le très attendu Life : Origine inconnue dont la sortie en salles est prévue le 19 avril prochain. Dans ce nouveau film, le réalisateur révèle le quotidien d’une équipe de 6 astronautes, à bord de la Station Spatiale Internationale, ayant fait l’une des plus importantes découvertes de l’histoire : la première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Cette fascinante expérience d’astronaute se transformera brutalement en véritable cauchemar, touchant de plein fouet les membres de cet équipage et devenant une terrifiante menace pour la Terre…

    S’inspirant du travail des réalisateurs Ridley Scott (Alien, Le 8eme passager…) et Stanley Kubrick (2001 : l’odyssée de l’espace), Daniel Espinosa dévoile une véritable ode aux maîtres de l’angoisse. Explorateur de l’inconnu, il s’amuse de la curiosité naturelle de l’être humain, la transformant de fascination en peur. Dans Life : Origine Inconnue, il inaugure un nouveau genre cinématographique : la science réalité et embarque le spectateur dans un climat de tension sans précédent, en plein espace.

    Sublimé par un incroyable casting, le film réunit Jake Gyllenhaal (Night Call, Noctural Animals…), Rebecca Fergusson (Mission impossible 5, la fille du train…) , Ryan Reynolds (Deadpool, Green Lantern…), Ariyon Bakare (des séries anglaises Doctors et Family affairs…), Hiroyuki Sanada (Ring, le dernier samouraï…) et Olga Dihovichnaya (Portrait au crépuscule, Welcome Home…).

    Rendant hommage à ceux qui affrontent l’inconnu sans peur, l’équipage de la Station Spatiale Internationale regroupe des personnalités complémentaires et attachantes aux caractères affirmés. Parmi eux : le Docteur David Jordan (Jake Gyllenhaal), considéré comme le sage du groupe ayant passé plus de 473 jours dans l’espace ; Miranda North (Rebecca Fergusson) sérieuse et très axée sur le respect des réglements dont le rôle est de préserver la planète Terre ; Rory Adams (Ryan Reynolds) le spécialiste de mission très (trop ?) sur de lui mais également Hugh Berry (Ariyon Bakare), scientifique handicapé chargé d’analyser la forme de vie extraterrestre qui perd tout recul face à cette découverte, synonyme de concrétisation de son rêve…

    C’est une équipe soudée qui se retrouve, alors, perdue face à une menace extraterrestre, rapide et silencieuse. Tandis que chacune de leurs décisions – individuelles ou de groupe - est une question de vie ou de mort, comment les astronautes vont-ils réagir ?

    Bluffant de réalisme, « Life : Origine Inconnue » a nécessité un important travail de recherche de la part des scénaristes, Rhett Reese et Paul Wernick (Zombieland, GI Joe : Conspiration…), allant jusqu’à s’entretenir avec des biologistes, des exobiologistes et des médecins spécialistes de l’espace afin de coller au maximum avec la réalité. Un soin tout particulier a également été porté aux décors, réalisés en grandeur nature et entreposés dans un gigantesque hangar à Londres. Soucieux du moindre détail, Daniel Espinosa a souhaité favoriser le réel aux effets spéciaux afin de permettre aux acteurs d’évoluer dans un décor « plus vrai que nature ».

    Après deux heures où les nerfs sont mis à dure épreuve, on ressort de « Life : Origine inconnue » chamboulé, transi d’admiration pour le réalisme des images et encore effrayé de cette mésaventure qui pourrait être nôtre dans un futur proche. Véritable météorite cinématographique, le film nous amène à nous questionner sur l’insatiable soif de découverte de l’homme et ses limites face à une existence extraterrestre, qu’il ne connaît et ne maîtrise pas. Envoutant et très réussi, ce thriller spatial est à voir de toute urgence !

    Vu le 24 mars 2017 à l’UGC Normandie, salle 01, en VO

  • 4